Championnat de Pologne de football 2012-2013

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
T-Mobile Ekstraklasa 2012-2013
Logo de l'Ekstraklasa
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) Ekstraklasa SA
Édition 84e
Lieu(x) Drapeau de la Pologne Pologne
Date du au
Participants 16 équipes
Matchs joués 240
Affluence 1 995 259 spectateurs
(8 314 de moyenne par match)
Site web officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 1re division
Niveau inférieur I liga 2012-2013
Palmarès
Tenant du titre Śląsk Wrocław
Promu(s) en début de saison Piast Gliwice
Pogoń Szczecin
Vainqueur Legia Varsovie (9e titre)
Deuxième Lech Poznań
Troisième Śląsk Wrocław
Relégué(s) Polonia Varsovie[Note 1]
GKS Bełchatów
Buts 598 (2,49 par match)
Meilleur joueur Róbert Demjan
Meilleur(s) buteur(s) Róbert Demjan (14 buts)
Meilleur(s) passeur(s) Sebastian Mila (12 passes)

Navigation

La saison 2012-2013 du championnat de Pologne de football est la quatre-vingt-quatrième saison de l'histoire de la compétition, mais seulement la cinquième sous l'appellation « Ekstraklasa » (et la deuxième sous le nom T-Mobile Ekstraklasa). Le premier championnat dans la hiérarchie du football polonais oppose seize clubs en une série de trente rencontres, disputées selon le système aller-retour où les différentes équipes se confrontent une fois par phase. La saison commence le et prend fin le .

Les trois premières places de ce championnat sont qualificatives pour les compétitions européennes que sont la Ligue des champions et la Ligue Europa. Une quatrième place est attribuée au vainqueur de la coupe nationale. Ayant progressé de quatre rangs au classement UEFA la saison précédente, le championnat de Pologne permet désormais au troisième de son classement 2012-2013 de commencer son parcours européen lors du deuxième tour de qualification de la Ligue Europa (et non plus au premier).

Le Piast Gliwice et le Pogoń Szczecin sont les deux clubs promus cette saison.

Le Śląsk Wrocław met son titre en jeu pour la deuxième fois de son histoire.

À l'issue de la 28e journée, profitant d'une défaite de son concurrent direct, le Lech Poznań, le Legia Varsovie remporte son neuvième titre de champion de Pologne, possédant six points d'avance et la différence particulière sur le Lech à deux journées de la fin. Le Legia réalise ainsi le doublé coupe-championnat, chose qui n'avait plus été faite en Pologne depuis dix ans et les victoires du Wisła Cracovie.

Quelques jours plus tard, la fédération polonaise annonce la relégation du Polonia Varsovie, ne lui ayant pas accordé de licence pour la saison suivante en raison d'importants impayés de salaires et de nombreuses dettes. Par conséquent, la 15e place du championnat n'est plus synonyme de descente.

Après l'avant-dernière journée, les quatre qualifiés européens sont connus : outre le Legia et le Lech, le Śląsk Wrocław et le Piast Gliwice (pourtant promu cette saison) représenteront la Pologne sur la scène européenne la saison suivante.

Au contraire, il faut attendre la dernière journée pour connaître le dernier relégué : à la lutte avec le Podbeskidzie Bielsko-Biała, le GKS Bełchatów termine finalement à la dernière place et rejoint l'édition 2013-2014 de la I liga.

Les seize clubs participants[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

Champion de deuxième division la saison précédente, le Piast Gliwice retrouve le haut niveau après deux ans d'absence. Le Pogoń Szczecin, deuxième et qui comptait trois points de moins, revient lui dans l'élite après cinq ans passés en deuxième division. Ces deux équipes remplacent le ŁKS Łódź et le Cracovia, respectivement quinzième et seizième de première division en 2011-2012. Łódź retourne en deuxième division une année seulement après sa remontée, et le Cracovia après huit saisons passées dans l'élite, ce qui faisait de lui le quatrième club le plus « ancien » de première division.

Club Dernière montée Budget
(en M)[1]
2011-
2012
Entraîneur actuel Depuis Stade Capacité théorique
GKS Bełchatów 2005 1,9 14e Drapeau : Pologne Kamil Kiereś 2013 Stade du GKS Bełchatów 5 238
Górnik Zabrze 2010 3,6 8e Drapeau : Pologne Adam Nawałka 2010 Stade Ernest-Pohl Stade en travaux durant la saison 3 000
Jagiellonia Białystok 2007 4,8 10e Drapeau : Pologne Tomasz Hajto 2012 Stade municipal Stade en travaux durant la saison 5 481
Korona Kielce 2009 4,3 5e Drapeau : Pologne Leszek Ojrzyński 2011 Stade municipal 13 823
Lech Poznań 2002 11,2 4e Drapeau : Pologne Mariusz Rumak 2012 Stade municipal 43 269
Lechia Gdańsk 2008 5,7 13e Drapeau : Pologne Bogusław Kaczmarek 2012 PGE Arena Gdańsk 43 615
Legia Varsovie 1948 19,1 3e Drapeau : Pologne Jan Urban 2012 Pepsi Arena 31 103
Piast Gliwice 2012 4,2 1er (D2) Drapeau : Pologne Marcin Brosz 2010 Stade municipal 10 037
Podbeskidzie Bielsko-Biała 2011 2,6 12e Drapeau : Pologne Czesław Michniewicz 2013 Stade municipal Stade en travaux durant la saison 3 345
Pogoń Szczecin 2012 4,3 2e (D2) Drapeau : Pologne Dariusz Wdowczyk 2013 Stade municipal 17 783
Polonia Varsovie 2008 3,6 6e Drapeau : Pologne Piotr Stokowiec 2012 Stade Kazimierz Sosnkowski 7 150
Ruch Chorzów 2007 4,3 2e Drapeau : Pologne Jacek Zieliński 2012 Stade municipal 5 700
Śląsk Wrocław 2008 6,0 1er Drapeau : République tchèque Stanislav Levý 2012 Stade municipal 43 308
Widzew Łódź 2010 3,6 11e Drapeau : Pologne Radosław Mroczkowski 2011 Stade Ludwik Sobolewski 9 967
Wisła Cracovie 1995 9,5 7e Drapeau : Pologne Tomasz Kulawik 2012 Stade Henryk Reyman 33 326
Zagłębie Lubin 2009 8,3 9e Drapeau : République tchèque Pavel Hapal 2011 Stade du Zagłębie Lubin 16 068

Légende :

Changements d'entraîneurs en cours de saison[modifier | modifier le code]

Changements d'entraîneurs pendant la saison
Équipe Entraîneur partant Date de départ Remplacé par Date d'entrée en fonction
Śląsk Wrocław 9e Drapeau : Pologne Orest Lenczyk[2] Drapeau : République tchèque Stanislav Levý[3]
Ruch Chorzów 16e Drapeau : Pologne Tomasz Fornalik[4] Drapeau : Pologne Jacek Zieliński[4]
GKS Bełchatów 16e Drapeau : Pologne Kamil Kiereś Drapeau : Pologne Jan Złomańczuk
Wisła Cracovie 11e Drapeau : Pologne Michał Probierz Drapeau : Pologne Tomasz Kulawik
Podbeskidzie 16e Drapeau : Pologne Robert Kasperczyk Drapeau : Pologne Marcin Sasal
GKS Bełchatów 16e Drapeau : Pologne Jan Złomańczuk Drapeau : Pologne Michał Probierz
GKS Bełchatów 16e Drapeau : Pologne Michał Probierz[5] Drapeau : Pologne Kamil Kiereś[6]
Podbeskidzie 15e Drapeau : Pologne Marcin Sasal[7] Drapeau : Pologne Dariusz Kubicki[8]
Pogoń Szczecin 13e Drapeau : Pologne Artur Skowronek[9] Drapeau : Pologne Dariusz Wdowczyk[10]
Podbeskidzie 15e Drapeau : Pologne Dariusz Kubicki[11] Drapeau : Pologne Czesław Michniewicz[12]

Autour du championnat[modifier | modifier le code]

Pré-saison[modifier | modifier le code]

Retrait du Polonia Varsovie[modifier | modifier le code]

Au mois de , le président du Polonia Varsovie, Józef Wojciechowski, décide de se désengager du club. Alors que de nombreux joueurs partent vers d'autres équipes polonaises, il vend la licence du Polonia à Ireneusz Król, président du GKS Katowice[13]. Celui-ci décide alors de créer un nouveau club, le KP Katowice, et lui destine à prendre la place du Polonia dans l'élite du football polonais[13]. Finalement, devant la colère des supporters du Polonia et de Katowice, et celle de l'entourage de ces clubs, Ireneusz Król se ravise et prend la présidence du Polonia Varsovie, qui garde sa place dans l'élite du football polonais.

Période des transferts[modifier | modifier le code]

La campagne européenne des clubs polonais[modifier | modifier le code]

Tours de qualification[modifier | modifier le code]

Tableau bilan de la campagne européenne des clubs polonais
Ligue des Champions
Tour Club Adversaire Scores
2e Śląsk Wrocław t Drapeau : Monténégro Budućnost 0-2 / 0-1
3e Drapeau : Suède Helsingborgs t 0-3 / 3-1
Ligue Europa
Tour Club Adversaire Scores
1er Lech Poznań t t Drapeau : Kazakhstan Zhetysu 2-0 / 1-1
2e Drapeau : Azerbaïdjan Khazar 1-1 / 1-0
Legia Varsovie t Drapeau : Lettonie Liepājas 2-2 / 5-1
Ruch Chorzów t Drapeau : Macédoine Metalurg 3-1 / 0-3
3e Lech Poznań t Drapeau : Suède AIK Solna 3-0 / 1-0
Legia Varsovie t Drapeau : Autriche SV Ried 2-1 / 3-1
Ruch Chorzów Drapeau : République tchèque Plzeň t 0-2 / 5-0
Barr. Śląsk Wrocław Drapeau : Allemagne Hanovre t 3-5 / 5-1
Legia Varsovie Drapeau : Norvège Rosenborg t 1-1 / 2-1
Légende : t Club désigné tête de série
Classement UEFA des clubs polonais et de la nation[14]
Rang Évol. Club Coefficient
UEFA 2012
Coefficient
2008-2012
Coefficient
2012-2013
Coefficient
UEFA 2013
2012 2013
89 88 +1 Lech Poznań 22,483 22,150 1,500 23,650
138 126 +12 Legia Varsovie 11,983 11,650 2,000 13,650
207 196 +11 Śląsk Wrocław 5,483 5,150 2,000 7,150
221 217 +4 Ruch Chorzów 4,983 4,650 1,500 6,150
20 21 -1 Drapeau de la Pologne Pologne 19,916 18,250 2,500 20,750

Compétition[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1  Legia Varsovie (C) 67 30 20 7 3 59 22 +37
2  Lech Poznań 61 30 19 4 7 46 22 +24
3  Śląsk Wrocław (T)[Note 2] 47 30 13 8 9 44 42 +2
4  Piast Gliwice (P)[Note 2] 46 30 13 7 10 41 41 0
5  Górnik Zabrze 43 30 12 7 11 35 31 +4
6  Polonia Varsovie[Note 1] 42 30 11 9 10 45 34 +11
7  Wisła Cracovie[d 1] 38 30 10 8 12 28 35 -7
8  Lechia Gdańsk 38 30 10 8 12 42 43 -1
9  Zagłębie Lubin -3[Note 3],[d 2] 37 30 11 7 12 38 37 +1
10  Jagiellonia Białystok 37 30 8 13 9 31 45 -14
11  Korona Kielce 36 30 9 9 12 32 37 -5
12  Pogoń Szczecin (P) 35 30 10 5 15 29 39 -10
13  Widzew Łódź 33 30 8 9 13 30 41 -11
14  Podbeskidzie Bielsko-Biała 32 30 8 8 14 39 43 -4
15  Ruch Chorzów[Note 4],[d 3] 31 30 8 7 15 35 48 -13
16  GKS Bełchatów 31 30 7 10 13 24 38 -14

Règles de classement[18] : 1. points ; 2. points particuliers[Note 5],[Note 6] ; 3. différence de buts particulière ;
4. buts inscrits particuliers ; 5. différence de buts ; 6. buts inscrits ; 7. classement du fair-play.
Source : ekstraklasa.org

Départage(s) :
  1. Vainqueur 1–0 sur les deux matches (Wisła - Lechia).
  2. Vainqueur 2–1 sur les deux matches (Zagłębie - Jagiellonia).
  3. Vainqueur 5–1 sur les deux matches (Ruch - Bełchatów).


Légende : Qualifications et relégations
Ligue des champions 2013-2014 (deuxième tour de qualification) : 1er
Ligue Europa 2013-2014 (deuxième tour de qualification) : 2e, 3e et vainqueur de la coupe[Note 2]
Relégation en I liga : 16e[Note 4]
Relégation administrative (en division régionale)
(T) : Tenant du titre
(C) : Vainqueur de la Coupe de Pologne
(P) : Promu de deuxième division

Équipe en tête journée par journée[modifier | modifier le code]

Legia Varsovie (football) Widzew Łódź Legia Varsovie (football)

Tableau des rencontres[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) BEŁ GÓR JAG KOR LPO LGD LEG PIA POD POG PVA RUC ŚLĄ WID WIS ZAG
GKS Bełchatów 2-0 1-1 1-1 0-1 1-1 0-2 1-3 2-1 0-1 0-5 0-3 1-0 0-0 0-0 3-2
Górnik Zabrze 2-0 1-2 2-0 0-1 2-0 2-2 1-0 0-1 0-0 0-4 2-0 4-1 3-1 0-1 0-2
Jagiellonia Białystok 2-2 1-1 0-0 0-1 0-2 0-3 0-2 2-1 1-0 2-0 1-0 0-3 2-2 2-2 0-0
Korona Kielce 1-0 1-0 5-0 0-1 0-1 3-2 4-0 2-1 2-1 1-1 2-1 1-1 0-0 1-1 1-0
Lech Poznań 0-0 0-0 0-2 2-0 4-2 1-3 4-0 0-2 1-1 0-1 4-0 0-3 4-0 1-0 3-1
Lechia Gdańsk 1-1 0-2 2-3 3-2 2-0 1-2 1-2 1-2 1-1 1-3 4-4 2-3 2-0 0-0 2-2
Legia Varsovie 0-0 3-0 1-2 4-0 1-0 1-0 3-2 3-1 3-1 1-1 3-0 5-0 1-0 2-1 2-0
Piast Gliwice 2-3 1-2 1-1 1-1 0-3 2-0 0-0 1-0 1-0 1-1 1-3 3-2 1-2 2-0 1-1
Podbeskidzie 1-1 1-3 4-0 1-1 2-3 2-3 1-2 1-2 2-1 0-1 1-2 1-1 2-2 1-1 1-1
Pogoń Szczecin 0-1 1-0 1-1 2-1 0-2 0-2 0-3 0-2 2-0 3-1 1-0 0-3 1-1 2-0 4-0
Polonia Varsovie 0-1 1-1 1-1 2-0 1-2 1-1 1-2 1-1 2-1 2-0 2-1 2-2 3-1 1-2 0-1
Ruch Chorzów 2-1 0-0 1-1 1-1 0-4 0-1 0-0 1-2 1-3 2-3 2-1 1-1 3-0 1-2 2-1
Śląsk Wrocław (T) 2-1 2-1 3-3 2-0 1-1 1-1 1-0 1-3 1-1 1-0 2-1 1-0 2-1 3-0 0-2
Widzew Łódź 1-0 1-1 3-0 1-0 0-1 1-2 1-1 1-1 1-2 1-3 3-2 2-0 2-1 1-2 0-0
Wisła Cracovie 2-1 1-3 0-0 3-0 0-1 1-0 1-2 1-2 0-0 2-0 1-3 1-1 1-0 1-0 0-1
Zagłębie Lubin 1-0 1-2 2-1 2-1 0-1 0-3 2-2 2-1 1-2 3-0 0-0 2-3 4-0 0-1 4-1
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Joueur et entraîneur du mois Ekstraklasa SA et Canal +[modifier | modifier le code]

Mois Joueur Entraîneur
Août Drapeau : Pologne Arkadiusz Milik (Górnik)[19] Drapeau : Pologne Radosław Mroczkowski (Widzew)[19]
Septembre Drapeau : Pologne Marek Saganowski (Legia)[20] Drapeau : Pologne Adam Nawałka (Górnik)[20]
Octobre Drapeau : Burkina Faso Abdou Razack Traoré (Lechia)[21] Drapeau : Pologne Adam Nawałka (Górnik)[21]
Novembre Drapeau : Pologne Jakub Kosecki (Legia)[22] Drapeau : Pologne Jan Urban (Legia)[22]
Mars Drapeau : Lituanie Emilijus Zubas (Bełchatów)[23] Drapeau : Pologne Kamil Kiereś (Bełchatów)[23]
Avril Drapeau : Slovaquie Róbert Demjan (Podbeskidzie)[24] Drapeau : Pologne Mariusz Rumak (Lech)[24]

Chaque mois, l'organisateur du championnat, Ekstraklasa SA, en collaboration avec Canal+, le diffuseur principal, désigne cinq joueurs et trois entraîneurs qui ont marqué le championnat sur le terrain sportif. Ceux-ci sont ensuite soumis au vote des capitaines et entraîneurs des seize clubs de première division, qui ne peuvent pas désigner un membre de leur équipe.

Sur les douze nominations, seul un homme apparaît plus d'une fois : il s'agit d'Adam Nawałka, entraîneur du Górnik Zabrze désigné meilleur tacticien des mois de septembre et d'octobre, et qui emmènera ses joueurs à la cinquième place du classement.

Sept clubs sont représentés, et ce sont le Legia Varsovie, champion de Pologne, et le Górnik Zabrze (trois fois) qui le sont le plus.

Récompenses individuelles de fin de saison[modifier | modifier le code]

À l'issue de la saison, une cérémonie (le Gala Ekstraklasy) est organisée par la ligue, à la SOHO Factory de Varsovie[25]. Elle vise à récompenser les meilleurs joueurs du championnat par catégorie et le meilleur entraîneur, qui sont désignés par le vote de tous les joueurs et entraîneurs du championnat[25].

Le grand gagnant de cette cérémonie est Róbert Demjan du Podbeskidzie Bielsko-Biała, qui en plus de son titre de meilleur buteur remporte ceux de joueur et d'attaquant de la saison[25]. Emilijus Zubas (GKS Bełchatów) est nommé meilleur gardien, Artur Jędrzejczyk (Legia Varsovie) meilleur défenseur et Sebastian Mila (Śląsk Wrocław) meilleur milieu de terrain[25]. La révélation de la saison, Bartosz Bereszyński, et le meilleur entraîneur, Jan Urban, appartiennent tous deux au Legia, club le plus représenté[25]. Enfin, le prix du fair-play est décerné au Górnik Zabrze et celui du plus beau but à Przemysław Kaźmierczak du Śląsk[25].

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Tableau d'Honneur
Compétition Vainqueur
Ekstraklasa Legia Varsovie
Coupe de Pologne Legia Varsovie


Promotions et relégations
Relégués en I liga GKS Bełchatów
Relégué en IV liga (administrativement) Polonia Varsovie[Note 1]
Promus de I liga Zawisza Bydgoszcz
Cracovia
Qualifications européennes 2013-2014
Ligue des champions Qualifié
2e tour de qualification Legia Varsovie
Ligue Europa Qualifiés
2e tour de qualification Lech Poznań
Śląsk Wrocław
Piast Gliwice

Statistiques[modifier | modifier le code]

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

14 buts
12 buts
11 buts

Source : ekstraklasa.org

Meilleurs passeurs[modifier | modifier le code]

12 passes décisives
9 passes décisives
7 passes décisives

Source (non officielle) : ekstraklasa.wp.pl

Moyenne de buts marqués par journée[modifier | modifier le code]

Ce graphique représente le nombre de buts marqués (598 au total cette saison) lors de chaque journée. Il est également indiqué la moyenne totale sur la saison, qui est de 19,93 buts par journée (soit 2,49 par match).

Affluences moyennes[modifier | modifier le code]

Ce graphique présente pour chaque club la moyenne par match des affluences enregistrées dans leur stade. Cette saison, elle s'établit dans le championnat à 8 314 spectateurs[26]. Exactement 1 995 259 spectateurs ont assisté à un match d'Ekstraklasa[26], dont 40 632 pour la rencontre Lech Poznań – Legia Varsovie, la plus prolifique dans ce domaine[26]. La cinquième journée a rassemblé le plus de spectateurs (102 786)[26].

Aspects financiers[modifier | modifier le code]

Sponsors[modifier | modifier le code]

Le ballon officiel.

Pour la deuxième saison consécutive, l'opérateur de téléphonie mobile allemand T-Mobile, très présent en Pologne, est le sponsor principal de l'Ekstraklasa[27]. Signé le , le contrat, qui lie la marque au championnat jusqu'à la fin de cette édition 2012-2013[27], lui permet – en plus de placer son nom dans le titre officiel du championnat et son image dans son logo – d'être présent sur le maillot de toutes les équipes ainsi que les panneaux publicitaires entourant le terrain, les stades et les infrastructures des clubs.

Les ballons sont toujours fournis par l'équipementier allemand Puma[28].

Couverture médiatique[modifier | modifier le code]

Comme depuis quelques années, Canal+ Polska est le détenteur majeur des droits du championnat de Pologne de football, et est en mesure de retransmettre l'ensemble des rencontres[29]. Il a en effet remporté l'appel d'offres le et renouvelé son accord avec la ligue, qui lui assure la couverture médiatique complète de l'Ekstraklasa jusqu'en mai 2014[30]. Cependant, des sous-licences sont une nouvelle fois accordées à d'autres groupes de télévision, Polsat et Eurosport[30]. Polsat, qui a comme Canal+ la possibilité de présenter son magazine sportif, couvre quatre matches à chaque journée, tandis qu'Eurosport 2 ne peut retransmettre qu'une seule rencontre. En août 2012, TVP prolonge son contrat avec Ekstraklasa SA concernant la diffusion de tous les buts du championnat et y apporte la possibilité de retransmettre en direct jusqu'à deux matches par semaine[31].

Au niveau européen, la chaîne de télévision allemande Sportdigital.tv, disponible sur le câble « dans le lot » Sky Deutschland, possède les droits de l'Ekstraklasa depuis février 2012 et diffuse trois matches par semaine[32]. Cette chaîne possède également les droits des championnats italien, néerlandais et américain. Peu avant le début du championnat, Ekstraklasa SA, organisateur de la compétition, annonce que la chaîne britannique Sports Tonight Live a également acheté les droits du championnat et projette de diffuser trois matches par journée[33]. En Israël, Sport 5 retransmet tous les matches du Wisła Cracovie[33].

Fin mars 2013, Canal+ prolonge d'une saison son contrat avec la ligue[34],[35].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Notes :
  1. a, b et c Pour des raisons financières (impayés de salaires, nombreuses dettes…), le Polonia Varsovie n'a pas reçu de licence 2013-2014 de la part de la commission des clubs de la fédération polonaise, qui a confirmé sa décision en appel le [15],[16].
  2. a, b et c Le troisième, le Śląsk Wrocław, étant déjà qualifié pour la Ligue Europa via la coupe nationale (et sa place de finaliste, le vainqueur, le Legia, étant champion de Pologne et donc qualifié pour la Ligue des champions), c'est le quatrième (le Piast Gliwice) qui récupère la dernière place qualificative pour la compétition européenne.
  3. Trois points sont retirés au Zagłębie Lubin dans le cadre d'une affaire de corruption datant de la saison 2005-2006[17].
  4. a et b Le Polonia Varsovie n'ayant pas reçu de licence pour la saison suivante, il est considéré comme relégué, et donc la 15e place n'est plus synonyme de descente.
  5. À la manière de l'Euro 2008, les équipes concernées par l'égalité sont départagées par le nombre de points obtenus lors de leurs tête à tête, puis par la différence de buts établie lors de ces matches et enfin le nombre de buts marqués lors de leurs confrontations.
  6. Cette règle de classement est valable lorsque les équipes concernées se sont affrontées deux fois. Dans le cas contraire, elles sont départagées par leur différence de buts.
  • Références :
  1. (pl) Budgets des clubs d'Ekstraklasa pour la nouvelle saison sur infotuba.pl, le 15 août 2012.
  2. (pl) L'entraîneur Orest Lenczyk quitte le Śląsk sur slaskwroclaw.pl, le 31 août 2012.
  3. (pl) Stanislav Levy nouvel entraîneur du Śląsk Wrocław sur slaskwroclaw.pl, le 3 septembre 2012.
  4. a et b (pl) Jacek Zieliński nouvel entraîneur des « Bleus » ! sur ruchchorzow.com.pl, le 5 septembre 2012.
  5. (pl) Le GKS Belchatow a rompu le contrat de ses entraîneurs sur 90minut.pl, le 27 décembre 2012.
  6. (pl) Kamil Kiereś entraîneur du GKS Bełchatów sur 90minut.pl, le 9 janvier 2013.
  7. (pl) Marcin Sasal quitte le Podbeskidzie sur 90minut.pl, le 3 janvier 2013.
  8. (pl) Dariusz Kubicki nouvel entraîneur du Podbeskidzie sur ekstraklasa.net, le 4 janvier 2013.
  9. (pl) Le Pogoń libère Artur Skowronek sur 90minut.pl, le 19 mars 2013.
  10. (pl) Dariusz Wdowczyk entraîneur du Pogoń sur 90minut.pl, le 20 mars 2013.
  11. (pl) Dariusz Kubicki quitte le Podbeskidzie sur 90minut.pl, le 20 mars 2013.
  12. (pl) Czesław Michniewicz entraîneur du Podbeskidzie sur 90minut.pl, le 22 mars 2013.
  13. a et b (pl) Wojciechowski a vendu le Polonia Varsovie. Fin de l'Ekstraklasa à Konwiktorska! sur ekstraklasa.net, le 16 juillet 2012.
  14. (en) Classement des clubs en fonction de l'indice UEFA sur xs4all.nl. Consulté le 14 avril 2013.
  15. (pl) Le Polonia sans licence, le Śląsk peut jouer la coupe sur pzpn.pl, le 28 mai 2013.
  16. Le Polonia Varsovie exclu de la première division ! sur lequipe.fr, le 28 mai 2013.
  17. (pl) Le Zagłębie Lubin, puni pour corruption, commencera la saison avec un total de points négatif ! sur ekstraklasa.net, le 16 mai 2012.
  18. (pl) Changements dans les règles de départage sur ekstraklasa.wp.pl, le 9 juillet 2011.
  19. a et b (pl) Mroczkowski et Milik les meilleurs sur ekstraklasa.org, le 17 septembre 2012.
  20. a et b (pl) Nawałka et Saganowski sont les meilleures en septembre sur ekstraklasa.org, le 19 octobre 2012.
  21. a et b (pl) Nawałka et Traoré les meilleurs en octobre ! sur ekstraklasa.org, le 16 novembre 2012.
  22. a et b (pl) Urban et Kosecki meilleurs en novembre sur legia.com, le 8 décembre 2012.
  23. a et b (pl) Zubas et Kiereś meilleurs en mars sur ekstraklasa.wp.pl, le 15 avril 2013.
  24. a et b (pl) Nous savons qui est le joueur et l'entraîneur d'avril ! sur ekstraklasa.org, le 13 mai 2013.
  25. a, b, c, d, e et f (pl) Les prix décernés pour la saison 2012/2013 sur ekstraklasa.org, le 4 juin 2013.
  26. a, b, c et d (pl) T-Mobile Ekstraklasa : encore près de 2 millions de spectateurs dans les tribunes sur ekstraklasa.org, le 3 juin 2013.
  27. a et b (pl) T-Mobile Ekstraklasa sur ekstraklasa.org, le 22 juillet 2011.
  28. (pl) Nouveau ballon Puma pour les clubs sur ekstraklasa.org, le 20 juillet 2012.
  29. (pl) Canal+ a remporté les droits de diffusion de tous les matches d'Ekstraklasa pour les années 2011-2014 ! sur operatorzy.net, le 30 mai 2011.
  30. a et b (pl) Ekstraklasa : Canal+ remporte l'appel d'offres pour les droits TV sur sport.pl, le 11 mai 2011.
  31. (pl) La T-Mobile Ekstraklasa à nouveau sur TVP sur ekstraklasa.org, le 17 août 2012.
  32. (pl) L'Allemagne achète les droits télévisuels pour la T-Mobile Ekstraklasa sur 90minut.pl, le 13 février 2012.
  33. a et b (pl) La T-Mobile Ekstraklasa à la télé britannique sur ekstraklasa.org, le 16 juillet 2012.
  34. (pl) NC+ prolonge son contrat avec Ekstraklasa SA sur ekstraklasa.org, le 29 mars 2013.
  35. (pl) La saison 2014-15 d'Ekstraklasa aussi sur C+ sur 90minut.pl, le 28 mars 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]