Championnat de Pologne de football 2015-2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ekstraklasa 2015-2016
Logotype de la compétition
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) Ekstraklasa SA
Édition 87e
Lieu(x) Drapeau de la Pologne Pologne
Date du
au
Participants 16 équipes
Matchs joués 296
Site web officiel
Hiérarchie
Hiérarchie 1re division
Niveau inférieur I liga 2015-2016
Palmarès
Tenant du titre Lech Poznań
Promu(s) en début de saison Zagłębie Lubin
Bruk-Bet Nieciecza
Vainqueur Legia Varsovie (11e titre)
Deuxième Piast Gliwice
Troisième Zagłębie Lubin
Relégué(s) Górnik Zabrze
Podbeskidzie Bielsko-Biała
Buts 778 (2,63 par match)
Meilleur joueur Nemanja Nikolić
Meilleur(s) buteur(s) Nemanja Nikolić (28 buts)
Meilleur(s) passeur(s) Patrik Mráz (13 passes)

Navigation

La saison 2015-2016 du championnat de Pologne de football est la 87e saison de l'histoire de la compétition et la 8e sous l'appellation « Ekstraklasa ». Le premier championnat dans la hiérarchie du football polonais oppose seize clubs en deux séries de trente et sept rencontres, disputées pour la première selon le système aller-retour où les différentes équipes se confrontent une fois par phase et pour la seconde en matches simples, chaque équipe affrontant une seule fois les autres clubs présents dans son groupe. La saison commence le et prend fin le .

Les trois premières places de ce championnat sont qualificatives pour les compétitions européennes que sont la Ligue des champions et la Ligue Europa. Une quatrième place est attribuée au vainqueur de la coupe nationale.

Le Zagłębie Lubin et le Bruk-Bet Nieciecza sont les deux clubs promus cette saison.

Le Lech Poznań met son titre en jeu pour la septième fois de son histoire.

En tête à partir de la 24e journée, le Legia Varsovie sort finalement vainqueur de la lutte avec le Piast Gliwice pour le titre de champion, qu'il remporte pour la onzième fois de son histoire.

À l'inverse, le Górnik Zabrze et le Podbeskidzie Bielsko-Biała sont les deux clubs relégués.

Les seize clubs participants[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

Seize clubs ont obtenu sportivement leur présence dans la compétition, après les éditions 2014-2015 du championnat de Pologne de première et deuxième division. Les deux promus sont le Zagłębie Lubin, qui revient dans l'élite après une saison en D2, et le Bruk-Bet Nieciecza, qui y évolue pour la première fois de son histoire.

Club Dernière montée Budget
(en M)[1]
2014-
2015
Entraîneur Depuis Stade Capacité théorique
Bruk-Bet Nieciecza 2015 2,3 2e (D2) Drapeau : Pologne Piotr Mandrysz 2014 Stade du Stal Mielec[Note 1]
Stade du Bruk-Bet Nieciecza
6 864
4 666
Cracovia 2013 4,7 9e Drapeau : Pologne Jacek Zieliński 2015 Stade Józef Piłsudski 15 016
Górnik Łęczna 2014 2,8 14e Drapeau : Pologne Andrzej Rybarski 2016 Stade du Górnik Łęczna 7 226
Górnik Zabrze 2010 3,3 7e Drapeau : Pologne Jan Żurek 2016 Stade Ernest-Pohl Stade en travaux durant la saison 24 413
Jagiellonia Białystok 2007 4,7 3e Drapeau : Pologne Michał Probierz 2014 Stade municipal 22 386
Korona Kielce 2009 4,3 11e Drapeau : Pologne Marcin Brosz 2015 Kolporter Arena 15 500
Lech Poznań 2002 12,9[2] 1er Drapeau : Pologne Jan Urban 2015 Stade INEA 41 609
Lechia Gdańsk 2008 9,4 5e Drapeau : Pologne Piotr Nowak 2016 Stade Energa[Note 2] 42 105
Legia Varsovie 1948 28,3 2e Drapeau : Russie Stanislav Cherchesov 2015 Stade du maréchal J. Piłsudski 31 103
Piast Gliwice 2012 4,9[3] 12e Drapeau : République tchèque Radoslav Látal 2015 Stade municipal 10 037
Podbeskidzie Bielsko-Biała 2011 2,8 13e Drapeau : Pologne Robert Podoliński 2015 Stade municipal Stade en travaux durant la saison 6 962
Pogoń Szczecin 2012 5,2 8e Drapeau : Pologne Czesław Michniewicz 2015 Stade municipal 18 027
Ruch Chorzów 2007 3,3 10e Drapeau : Pologne Waldemar Fornalik 2014 Stade municipal 9 300
Śląsk Wrocław 2008 5,9 4e Drapeau : Pologne Mariusz Rumak 2016 Stade municipal 42 771
Wisła Cracovie 1995 7,1 6e Drapeau : Pologne Dariusz Wdowczyk 2016 Stade Henryk Reyman 33 326
Zagłębie Lubin 2015 5,4 1er (D2) Drapeau : Pologne Piotr Stokowiec 2014 Stade du Zagłębie Lubin 16 076

Légende :

Changements d'entraîneurs en cours de saison[modifier | modifier le code]

Changements d'entraîneurs pendant la saison
Équipe Entraîneur partant Date de départ Remplacé par Date d'entrée en fonction
Górnik Zabrze 16e Drapeau : Pologne Robert Warzycha Drapeau : Pologne Leszek Ojrzyński
Lechia Gdańsk 12e Drapeau : Pologne Jerzy Brzęczek Drapeau : Allemagne Thomas von Heesen
Podbeskidzie Bielsko-Biała 14e Drapeau : Pologne Dariusz Kubicki Drapeau : Pologne Robert Podoliński
Legia Varsovie 4e Drapeau : Norvège Henning Berg Drapeau : Russie Stanislav Cherchesov
Lech Poznań 16e Drapeau : Pologne Maciej Skorża Drapeau : Pologne Jan Urban
Wisła Cracovie 4e Drapeau : Pologne Kazimierz Moskal Drapeau : Pologne Tadeusz Pawłowski [Note 3]
Lechia Gdańsk (2) 14e Drapeau : Allemagne Thomas von Heesen Drapeau : Pologne Piotr Nowak [Note 4]
Śląsk Wrocław 16e Drapeau : Pologne Tadeusz Pawłowski Drapeau : Pologne Romuald Szukiełowicz
Wisła Cracovie (2) 15e Drapeau : Pologne Tadeusz Pawłowski Drapeau : Pologne Dariusz Wdowczyk [Note 5]
Górnik Zabrze (2) 16e Drapeau : Pologne Leszek Ojrzyński Drapeau : Pologne Jan Żurek
Śląsk Wrocław (2) 15e Drapeau : Pologne Romuald Szukiełowicz Drapeau : Pologne Mariusz Rumak
Górnik Łęczna 15e Drapeau : Ukraine Yuriy Shatalov Drapeau : Pologne Andrzej Rybarski (intérim)

Compétition[modifier | modifier le code]

Première phase[modifier | modifier le code]

Longtemps à la lutte pour la première place, c'est finalement le Legia Varsovie qui l'occupe à l'issue de la première phase, deux points devant le Piast Gliwice. Ces deux clubs sont suivis d'assez loin par un groupe de quatre équipes qui se tiennent en quelques points, à savoir le Pogoń Szczecin, le Zagłębie Lubin, promu cette saison, le Cracovia et le Lech Poznań, le tenant du titre qui occupait la deuxième partie de classement jusqu'à la 19e journée et même les deux dernières places de la 8e à la 16e journée.

Les deux dernières places qualificatives pour le « groupe titre » se sont disputées jusqu'à la dernière minute, sept clubs pouvant encore y accéder avant la dernière journée. Alors que dans un premier temps c'est le Podbeskidzie Bielsko-Biała qui accompagne le Lechia Gdańsk, après sa victoire sur le Bruk-Bet Nieciecza, il subit finalement la décision de la fédération polonaise qui enjoint le Lechia à retirer sa plainte auprès du Tribunal arbitral du sport, qui avait accédé à sa demande d'annulation de retrait de point[4],[5], et qui replace le Ruch Chorzów à la 8e place. Les trois clubs sont désormais départagés à la différence de points particulière, défavorable au Podbeskidzie alors qu'il devançait le Ruch sur leurs deux confrontations, grâce cette fois-ci à sa position au classement du fair-play.

Derrière, le Górnik Łęczna et le Górnik Zabrze, club le plus titré du championnat, ferment la marche.

Classement[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1  Legia Varsovie 60 30 17 9 4 58 28 +30
2  Piast Gliwice 58 30 17 7 6 49 36 +13
3  Pogoń Szczecin 46 30 10 16 4 36 30 +6
4  Zagłębie Lubin (P)[d 1] 45 30 12 9 9 41 37 +4
5  Cracovia 45 30 12 9 9 57 42 +15
6  Lech Poznań (T) 43 30 13 4 13 37 38 -1
7  Lechia Gdańsk -1[Note 6],[Note 7],[d 2] 38 30 10 9 11 45 37 +8
8  Ruch Chorzów -1[Note 6] 38 30 11 6 13 37 46 -9
9  Podbeskidzie Bielsko-Biała 38 30 9 11 10 37 46 -9
10  Korona Kielce 37 30 9 10 11 32 37 -5
11  Wisła Cracovie -1[Note 8] 36 30 8 13 9 45 35 +10
12  Jagiellonia Białystok 35 30 10 5 15 37 54 -17
13  Śląsk Wrocław 34 30 8 10 12 28 37 -9
14  Bruk-Bet Nieciecza (P) 33 30 8 9 13 33 43 -10
15  Górnik Łęczna 31 30 8 7 15 30 43 -13
16  Górnik Zabrze -1[Note 8] 25 30 4 14 12 33 46 -13

Règles de classement[8] : 1. points ; 2. points particuliers[Note 9],[Note 10] ; 3. différence de buts particulière ;
4. buts inscrits particuliers ; 5. différence de buts ; 6. buts inscrits ; 7. classement du fair-play.
Source : ekstraklasa.org

Départage(s) :
  1. 6–3 sur les deux matches (Zagłębie - Cracovia).
  2. 7 points pour le Lechia, 5 pour le Ruch et 3 pour le Podbeskidzie.


Légende : Qualifications
Qualification pour le « groupe titre » : 1er, 2e, 3e, 4e, 5e, 6e, 7e et 8e
Qualification pour le « groupe relégation » : 9e, 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 15e et 16e
(T) : Tenant du titre
(P) : Promu de deuxième division
Équipe en tête journée par journée[modifier | modifier le code]
Legia Varsovie (football) Piast Gliwice Legia Varsovie (football)

Note : La frise ne prend pas en compte les matchs disputés en retard.

Tableau des rencontres[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) BNI CRA GŁĘ GZA JAG KOR LPO LGD LEG PIA POD POG RUC ŚLĄ WIS ZAG
Bruk-Bet Nieciecza 1-1 1-1 3-0 2-0 0-1 3-1 0-1 3-0 3-5 0-2 1-1 0-1 1-1 2-4 1-0
Cracovia 2-3 0-0 3-0 1-1 2-2 5-2 3-0 1-2 1-2 4-1 4-1 2-1 4-1 1-1 1-2
Górnik Łęczna 1-2 1-0 2-1 3-2 3-2 0-1 3-1 0-2 0-0 1-2 2-3 0-3 2-3 1-0 0-2
Górnik Zabrze 0-0 1-1 1-1 1-3 0-1 0-2 1-1 2-2 5-2 0-2 1-1 0-2 2-0 1-1 2-2
Jagiellonia Białystok 2-0 2-2 1-0 2-3 1-0 1-0 0-3 1-1 0-2 0-3 0-0 2-1 2-1 1-4 1-2
Korona Kielce 0-1 0-3 0-2 2-1 3-2 0-1 4-2 1-3 1-1 0-0 1-1 1-2 2-2 1-1 0-2
Lech Poznań 5-2 2-1 3-1 1-1 0-2 0-0 2-1 0-2 0-1 0-1 1-2 2-2 0-1 2-0 2-0
Lechia Gdańsk 1-1 0-1 3-1 1-1 5-1 0-0 0-1 1-3 3-1 5-0 1-1 2-0 1-0 2-0 3-1
Legia Varsovie 1-1 3-1 2-1 3-1 4-0 1-2 0-1 1-1 1-1 5-0 1-0 2-0 1-0 1-1 2-2
Piast Gliwice 1-0 2-2 3-0 3-2 2-0 0-1 2-0 2-1 2-1 3-2 0-0 3-0 1-0 1-0 2-0
Podbeskidzie Bielsko-Biała 2-0 0-1 2-0 0-0 1-1 1-1 4-1 1-1 2-2 2-2 2-3 1-1 0-1 0-6 1-2
Pogoń Szczecin 1-1 2-2 0-0 1-1 2-1 3-2 0-2 1-0 0-0 3-1 2-0 2-3 1-1 1-1 0-0
Ruch Chorzów 4-1 2-3 0-2 1-0 0-4 2-1 1-3 3-2 1-4 2-0 1-1 0-2 1-0 2-3 0-0
Śląsk Wrocław 2-0 2-1 2-1 0-0 3-1 0-1 1-1 0-0 1-4 1-2 1-1 0-0 0-0 1-0 0-2
Wisła Cracovie 0-0 1-2 1-1 1-1 5-1 0-0 2-0 3-3 0-2 1-1 1-2 0-1 0-0 4-2 1-1
Zagłębie Lubin 2-0 4-2 0-0 2-4 0-2 0-2 2-1 1-0 1-2 4-1 1-1 1-1 3-1 1-1 1-3
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Seconde phase[modifier | modifier le code]

Avant le début de cette seconde phase, les points de chaque équipe obtenus en saison régulière sont divisés par deux et arrondis au demi point supérieur.

Groupe A[modifier | modifier le code]

À la lutte toute la saison pour obtenir le titre de champion, le Legia Varsovie et le Piast Gliwice, à égalité de points avant la dernière journée, sont finalement départagés après une défaite finale du Piast à domicile contre le Zagłębie Lubin, qualifié pour la Ligue Europa alors qu'il a été promu cette saison. Ils sont accompagnés en coupe d'Europe par le Cracovia, qui affrontait le Lechia Gdańsk lors de la 37e journée dans un duel pour la dernière place qualificative à la Ligue Europa.

Classement[modifier | modifier le code]
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1  Legia Varsovie (C) 43 37 21 10 6 70 32 +38
2  Piast Gliwice 40 37 20 9 8 60 45 +15
3  Zagłębie Lubin (P) 38 37 17 9 11 55 42 +13
4  Cracovia 36 37 16 10 11 66 50 +16
5  Lechia Gdańsk 32 37 14 10 13 53 44 +9
6  Pogoń Szczecin 30 37 12 17 8 43 43 0
7  Lech Poznań (T) 27 37 14 6 17 42 47 -5
8  Ruch Chorzów 21 37 11 8 18 40 60 -20

Règles de classement[9] : 1. points ; 2. points lors du tour principal ; 3. points particuliers lors
du tour principal ; 4. différence de buts particulière lors du tour principal ;
5. buts inscrits particuliers lors du tour principal ; 6. différence de buts lors du tour principal ;
7. buts inscrits lors du tour principal ; 8. classement du fair-play.
Source : ekstraklasa.org


Légende : Qualifications
Ligue des champions 2016-2017 (deuxième tour de qualification) : 1er
Ligue Europa 2016-2017 (deuxième tour de qualification) : vainqueur de la coupe[Note 11]
Ligue Europa 2016-2017 (premier tour de qualification) : 2e, 3e[Note 11]
(T) : Tenant du titre
(C) : Vainqueur de la Coupe de Pologne
(P) : Promu de deuxième division
Équipe en tête journée par journée[modifier | modifier le code]
Legia Varsovie (football)
Tableau des rencontres[modifier | modifier le code]
Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) CRA LPO LGD LEG PIA POG RUC ZAG
Cracovia 2-0 2-0 1-0
Lech Poznań 0-0 2-2 3-0
Lechia Gdańsk 2-0 2-0 2-1
Legia Varsovie 4-0 1-0 4-0 3-0
Piast Gliwice 1-1 3-0 2-1 0-1
Pogoń Szczecin 3-2 1-0 1-1 1-3
Ruch Chorzów 0-1 0-0 0-3
Zagłębie Lubin 3-0 1-2 2-0 4-1
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Groupe B[modifier | modifier le code]

Pourtant très proche de se qualifier pour le « groupe titre », le Podbeskidzie Bielsko-Biała est le premier club à être relégué au soir de la 36e journée, après une cinquième défaite en six matchs. La bataille pour le maintien se joue finalement entre les deux Górnik, et alors que Łęczna chute sur la pelouse du Śląsk Wrocław lors de l'ultime journée, le Górnik Zabrze n'en profite pas en ne faisant pas mieux que match nul contre le Bruk-Bet Nieciecza, alors qu'une victoire l'aurait sauvé de la relégation.

Classement[modifier | modifier le code]
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
9  Wisła Cracovie 32 37 12 15 10 61 45 +16
10  Śląsk Wrocław 31 37 12 12 13 41 46 -5
11  Jagiellonia Białystok 28 37 13 6 18 46 62 -16
12  Korona Kielce 27 37 10 15 12 39 45 -6
13  Bruk-Bet Nieciecza (P) 26 37 10 12 15 39 50 -11
14  Górnik Łęczna 24 37 10 9 18 40 53 -13
15  Górnik Zabrze 23 37 6 18 13 38 51 -13
16  Podbeskidzie Bielsko-Biała 20 37 9 12 16 45 63 -18


Légende : Relégations
Relégation en I liga : 15e et 16e
(P) : Promu de deuxième division
Tableau des rencontres[modifier | modifier le code]
Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) BNI GŁĘ GZA JAG KOR POD ŚLĄ WIS
Bruk-Bet Nieciecza 0-2 1-1 0-0
Górnik Łęczna 0-0 5-1 0-3
Górnik Zabrze 0-0 1-0 2-1
Jagiellonia Białystok 0-1 2-0 0-0 3-2
Korona Kielce 1-1 1-3 1-1 3-2
Podbeskidzie Bielsko-Biała 0-1 1-1 1-2 3-4
Śląsk Wrocław 2-1 3-2 3-1
Wisła Cracovie 2-2 3-1 1-0 1-1
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Joueur du mois Ekstraklasa SA, Przegląd Sportowy et Onet.pl[modifier | modifier le code]

Mois Joueur Club
Août Drapeau : Hongrie Nemanja Nikolić[10],[11],[12] Legia Varsovie
Septembre
Octobre
Novembre Drapeau : Pologne Mateusz Cetnarski[13] Cracovia
Février Drapeau : Pologne Rafał Murawski[14] Pogoń Szczecin
Mars Drapeau : Pologne Filip Starzyński[15] Zagłębie Lubin
Avril Drapeau : Suisse Aleksandar Prijović[16] Legia Varsovie

Chaque mois, l'organisateur du championnat, Ekstraklasa SA, le journal sportif Przegląd Sportowy, les utilisateurs d'Onet.pl, le plus grand portail web du pays, le groupe de télévision nc+ et le sponsor Aztorin élisent le meilleur joueur de la ligue.

Deux mois après son arrivée dans le championnat, l'international hongrois Nemanja Nikolić remporte le premier prix de la saison, en août[10], avant de renouveler la chose lors des deux mois suivants[11],[12], grâce notamment à sa première place au classement des buteurs. C'est la première fois qu'un joueur réussit à remporter ce prix trois fois d'affilée[12].

Les mois suivants consacrent des joueurs phares des équipes en forme du moment, avant qu'un nouveau légionnaire ne remporte le trophée en avril.

Récompenses individuelles de fin de saison[modifier | modifier le code]

Lors du gala de fin de saison, qui se tient dans les studios du groupe Canal+, les pensionnaires des deux meilleures équipes de la saison, le Legia Varsovie et le Piast Gliwice, remportent les principales récompenses. Ainsi, Nemanja Nikolić, meilleur buteur du championnat avec le Legia, recordman du nombre de buts (28 au total) sur une saison depuis le début du XXIe siècle et buteur face à toutes les équipes de la ligue (une première depuis 1958), est élu meilleur joueur et meilleur attaquant d'Ekstraklasa[17]. La défense du Piast est mise à l'honneur avec les prix de meilleur gardien pour Jakub Szmatuła et de meilleur défenseur pour Patrik Mráz. Leur entraîneur, Radoslav Látal, est désigné entraîneur de l'année[17].

Les deux derniers joueurs mis en avant sont Rafał Murawski (Pogoń Szczecin) pour le prix de meilleur milieu de terrain et Bartosz Kapustka (Cracovia), désigné révélation de la saison[17].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

28 buts
16 buts
15 buts
14 buts

Meilleurs passeurs[modifier | modifier le code]

13 passes
12 passes
10 passes

Sources : ekstraklasa.org, 90minut.pl, sportowefakty.wp.pl

Moyenne de buts marqués par journée[modifier | modifier le code]

Ce graphique représente le nombre de buts marqués (778 au total cette saison) lors de chaque journée. Il est également indiqué la moyenne totale sur la saison, qui est de 21,03 buts par journée, soit 2,63 par match, en léger recul par rapport à la saison précédente mais toujours à un haut niveau sur les dernières années[18].

Affluences[modifier | modifier le code]

Avant la dernière journée de la première phase, le championnat bat le record d'affluence de son ère moderne, à ce stade, avec plus de deux millions de spectateurs dans les stades, en augmentation de 11 % par rapport à la saison précédente[19]. Cette tendance est confirmée en fin de saison, avec un record de 2,7 millions de spectateurs, pour une moyenne de 9 121 spectateurs par match, en hausse de 9,19 % par rapport à la saison 2014-2015[20]. Le record d'affluence de la saison a été enregistré lors du match Lech Poznań - Legia Varsovie (28e journée), avec 41 567 spectateurs rassemblés au stade INEA[20].

Le graphique ci-dessous présente pour chaque club la moyenne par match des affluences enregistrées dans leur stade[21].

Aspects financiers[modifier | modifier le code]

Sponsors[modifier | modifier le code]

Après quatre saisons passées en tant que sponsor principal, T-Mobile n'est plus que le sponsor « technologique » du championnat et disparait ainsi de son titre officiel et de son logo. L'opérateur de téléphonie mobile s'emploie désormais à fournir et analyser l'ensemble des statistiques liées à la compétition.

Pour la deuxième saison de suite, et alors qu'il lui reste deux ans de contrat avec le championnat, Adidas est le fournisseur officiel de l'Ekstraklasa[22].

Couverture médiatique[modifier | modifier le code]

Interview d'avant match avec l'entraîneur du Lech Poznań Jan Urban, en novembre 2015.

Comme depuis les années 1990, Canal+ Polska est le détenteur majeur des droits du championnat de Pologne de football, et est en mesure de retransmettre six rencontres sur huit à chaque journée, via ses chaînes Canal+, Canal+ Sport et Canal+ Sport 2. Le groupe Canal+ a en effet remporté le dernier appel d'offres en mai 2015 et signé un contrat que le lie avec la ligue pour les quatre prochaines années[23], tandis qu'Eurosport hérite des deux matchs restants[23].

Alors que Canal+ diffuse les matchs du vendredi soir (20 h 30), du samedi (15 h 30, 18 h et 20 h 30) et du dimanche (15 h 30 et 18 h), la chaîne Eurosport 2 est elle positionnée sur la fin d'après-midi du vendredi et du lundi (18 h)[23]. Les deux groupes présentent également un magazine à chaque fin de journée.

La chaîne publique TVP 1 diffuse quant à elle quatre matchs dans la saison et un magazine sportif, tandis qu'à l'international la chaîne de télévision allemande Sportdigital.tv, disponible sur le câble « dans le lot » Sky Deutschland, possède les droits de l'Ekstraklasa depuis février 2012[24] et diffuse trois matches par semaine, tout comme la chaîne britannique Sports Tonight Live[25].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Notes :
  1. Son stade ne répondant pas aux normes de l'organisateur, le Bruk-Bet Nieciecza est contraint d'utiliser le stade du Stal Mielec, à Mielec, lors de la première partie de saison (jusqu'à la 21e journée).
  2. Nommé PGE Arena Gdańsk jusqu'en septembre 2015.
  3. Marcin Broniszewski et Kazimierz Kmiecik assuraient auparavant l'intérim.
  4. Dawid Banaczek assurait auparavant l'intérim.
  5. Marcin Broniszewski assurait auparavant l'intérim.
  6. a et b Le Ruch Chorzów et le Lechia Gdańsk se voient retirer un point en février 2016 pour ne pas avoir respecté toutes les conditions d'attribution d'une licence, délivrée par la fédération[6].
  7. Le 8 avril 2016, le Tribunal arbitral du sport suspend la décision du comité d'appel de la Commission des licences de la fédération, qui avait suivi cette même commission en retirant un point au Lechia Gdańsk[4]. Le club retire finalement sa plainte le 11 avril, et la sanction est maintenue[5].
  8. a et b Le Górnik Zabrze et le Wisła Cracovie se voient retirer un point avant le début du championnat pour ne pas avoir respecté toutes les conditions d'attribution d'une licence, délivrée par la fédération[7].
  9. À la manière de l'Euro 2008, les équipes concernées par l'égalité sont départagées par le nombre de points obtenus lors de leurs tête à tête, puis par la différence de buts établie lors de ces matches et enfin le nombre de buts marqués lors de leurs confrontations.
  10. Cette règle de classement est valable lorsque les équipes concernées se sont affrontées deux fois. Dans le cas contraire, elles sont départagées par leur différence de buts.
  11. a et b Le vainqueur de la Coupe de Pologne étant qualifié pour la Ligue des champions, la place pour le deuxième tour de la Ligue Europa est attribuée au deuxième du classement et la quatrième place devient elle aussi qualificative pour la compétition européenne.
  12. Parti lors du mercato d'hiver.
  • Références :
  1. (pl) Ekstraklasa 2015-16 sur mateball.com. Consulté le 2 avril 2016.
  2. (pl) Le Lech Poznań champion : combien ont gagné les joueurs de Maciej Skorża ? sur se.pl, le 8 juin 2015.
  3. (pl) Candidat à la relégation mais leader. Que se passe-t-il à Gliwice ? sur przegladsportowy.pl, le 23 août 2015.
  4. a et b (pl) La sanction de point négatif suspendue sur 90minut.pl, le 8 avril 2016.
  5. a et b (pl) Position de la fédération polonaise de football et du Lechia sur pzpn.pl, le 11 avril 2016.
  6. (pl) Les sanctions de points négatifs pour le Lechia et le Ruch maintenus sur 90minut.pl, le 5 février 2016.
  7. (pl) Communiqué de la commission des licences sur 90minut.pl, le 12 février 2015.
  8. (pl) Changements dans les règles de départage sur ekstraklasa.wp.pl, le 9 juillet 2011.
  9. (pl) Extrait du règlement pour la saison 2015-2016 sur ekstraklasa.org. Consulté le 12 avril 2016.
  10. a et b (pl) « Joueur du mois d'août en Ekstraklasa - Nemanja Nikolić », sur ekstraklasa.tv,
  11. a et b (pl) « Nemanja Nikolić meilleur joueur de la ligue en septembre », sur ekstraklasa.tv,
  12. a, b et c (pl) « Hat-trick pour Nikolić ! », sur ekstraklasa.org,
  13. (pl) « Joueur du mois d'octobre - Mateusz Cetnarski ! », sur ekstraklasa.org,
  14. (pl) « Joueur de février - Rafał Murawski ! », sur ekstraklasa.org,
  15. (pl) « Starzyński joueur du mois ! », sur ekstraklasa.org,
  16. (pl) « Prijović joueur du mois ! », sur ekstraklasa.org,
  17. a, b et c (pl) Gala de l'Ekstraklasa 2016 sur ekstraklasa.org, le 16 mai 2016.
  18. (pl) 778 buts cette saison - statistiques historiques ! sur ekstraklasa.org, le 20 mai 2016.
  19. (pl) 2 millions de spectateurs dans les stades d'Ekstraklasa ! sur ekstraklasa.org, le 5 avril 2016.
  20. a et b (pl) Affluences : une saison record en Ekstraklasa sur ekstraklasa.org, le 18 mai 2016.
  21. (pl) Affluences moyennes sur ekstraklasa.org. Consulté le 17 juillet 2016.
  22. (pl) L'Ekstraklasa continuera avec Adidas sur wirtualnemedia.pl, le 5 mai 2015.
  23. a, b et c (pl) L'Ekstraklasa pour les quatre prochaines années avec NC+ et Eurosport sur sport.wp.pl, le 26 juin 2015.
  24. (pl) L'Allemagne achète les droits télévisuels pour la T-Mobile Ekstraklasa sur 90minut.pl, le 13 février 2012.
  25. (pl) La T-Mobile Ekstraklasa à la télévision britannique sur eurosport.onet.pl, le 16 juillet 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]