Jacek Zieliński (né en 1961)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l'international polonais et l'entraîneur né en 1967, voir Jacek Zieliński.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zieliński.

Jacek Zieliński
Image illustrative de l’article Jacek Zieliński (né en 1961)
En 2011, avec le Polonia Varsovie.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Pologne Cracovia (entraîneur)
Biographie
Nationalité Drapeau : Pologne Polonaise
Naissance (57 ans)
Lieu Tarnobrzeg
Taille 1,82 m
Période pro. 1976-1993
Poste Ancien milieu de terrain
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1976-1980 Drapeau : Pologne Siarka Tarnobrzeg
1980-1984 Drapeau : Pologne Gwardia Varsovie
1984-1993 Drapeau : Pologne Siarka Tarnobrzeg
1993-1994 Drapeau : Pologne Stal Stalowa Wola 15 (0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1993-1994 Drapeau : Pologne Siarka Tarnobrzeg II
1995-1997 Drapeau : Pologne Alit Ożarów
1998-2000 Drapeau : Pologne Siarka Tarnobrzeg
2000 Drapeau : Pologne Korona Kielce
2001-2002 Drapeau : Pologne Tłoki Gorzyce
2002 Drapeau : Pologne GKS Bełchatów
2003-2004 Drapeau : Pologne Górnik Łęczna
2004-2006 Drapeau : Pologne Piast Gliwice
2006-2007 Drapeau : Pologne Odra Wodzisław Śląski
2007-2008 Drapeau : Pologne Dyskobolia
2008-2009 Drapeau : Pologne Polonia Varsovie
2009-2010 Drapeau : Pologne Lech Poznań
2011-2012 Drapeau : Pologne Polonia Varsovie
2012-2013 Drapeau : Pologne Ruch Chorzów
2015- Drapeau : Pologne Cracovia
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 7 août 2015

Jacek Zieliński, né le à Tarnobrzeg, est un joueur de football polonais aujourd'hui entraîneur. Il est depuis avril 2015 l'entraîneur principal du Cracovia, club de première division polonaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Une carrière tranquille en Pologne[modifier | modifier le code]

Natif de Tarnobrzeg, Jacek Zieliński est repéré en 1976, alors qu'il a quinze ans, par le club principal de la ville, le Siarka Tarnobrzeg. En deuxième division, il prend part à trois saisons et demie avant de partir à l'hiver 1980 au Gwardia Varsovie, son club étant descendu dans la division inférieure. Après avoir échoué dans la quête de l'accession à l'élite, Zieliński y parvient un an plus tard et joue donc ses premiers matches en première division en 1981. Alors que les débuts sont prometteurs, le Gwardia Varsovie chute la saison suivante et termine en queue de peloton.

En 1984, Zieliński revient dans son club formateur et en devient le capitaine quelques années plus tard. Il fait son retour en première division en 1992, puis signe l'année suivante au Stal Stalowa Wola, le promu, et y termine sa carrière en 1994.

Sa reconversion[modifier | modifier le code]

En 2010, avec le trophée de champion de Pologne.

Peu après la fin de sa carrière de joueur, Jacek Zieliński revient dans sa ville natale. Il y entraîne l'équipe réserve du Siarka Tarnobrzeg, puis l'effectif professionnel en 1998. Après une saison à la tête du club, il entraîne plusieurs autres équipes (Korona Kielce, GKS Bełchatów…), sans réussite.

C'est en 2003 qu'il remporte son premier succès, avec le Górnik Łęczna. Victorieux du Zagłębie Lubin lors des barrages promotion-relégation de I liga, Łęczna accède pour la première fois de son histoire à la première division. L'année suivante, il mène le club vers la première partie de tableau. Entraîneur en devenir, il est contacté par plusieurs autres clubs de l'élite polonaise, mais signe en 2004 un contrat avec le Piast Gliwice (D2). Après une nouvelle expérience à l'Odra Wodzisław Śląski, il rejoint en 2007 le Dyskobolia Grodzisk Wielkopolski et remporte la Coupe de la Ligue polonaise dès la première saison. À la suite de la fusion du club avec le Polonia Varsovie, en 2008, Zieliński rejoint la capitale. Avec le Polonia, il atteint la quatrième place du classement.

Le , il prend la tête du Lech Poznań, qualifié pour la première Ligue Europa de l'histoire. Il y signe un contrat d'un an avec option de prolongation de deux années, et annonce viser la première place[1],[2]. Deuxième pendant pratiquement toute la saison, Poznań rattrape son retard sur le Wisła Cracovie et dépasse le club cracovien à deux journées de la fin. Champion dix-sept ans après son dernier titre, le Lech Poznań prolonge son entraîneur de deux ans, comme prévu en cas de bons résultats[3],[4].

La saison suivante, Zieliński fait ses premiers pas dans la plus grande des compétitions européennes, la Ligue des champions, dans laquelle il s'attelle à bien figurer malgré la perte de son meilleur joueur, Robert Lewandowski. Rapidement éliminé, Poznań démarre aussi très mal en championnat et stagne dans les bas-fonds de l'Ekstraklasa. Le 3 novembre, après une victoire contre le Cracovia, Zieliński est licencié par ses dirigeants[5] et remplacé par l'Espagnol José María Bakero.

En , Jacek Zieliński est reconnu coupable par sa fédération d'avoir participé à des actes de corruption lorsqu'il entraînait le Piast Gliwice. Il écope de deux ans d'interdiction d'entraîner un club sportif (plus trois ans de sursis) et d'une amende de trente mille złotys[6]. Cependant, le procureur de Wrocław demande et obtient l'annulation conditionnelle du jugement, en raison de la faible implication de l'entraîneur dans les faits qui lui sont reprochés.

Un mois plus tard, le , Zieliński retrouve un poste d'entraîneur au Polonia Varsovie, en difficulté en championnat, et y signe un contrat portant jusqu'en juin 2012[7]. Même s'il parvient à relever le club jusqu'au milieu de tableau, Jacek Zieliński n'obtient pas les résultats attendus par le président – qui investit de grosses sommes d'argent dans son club – lors de la saison 2011-2012, et est limogé presque un an après sa prise de fonction[8].

Le , il est engagé par les dirigeants du Ruch Chorzów[9], vice-champion la saison précédente et dernier du classement après la troisième journée. Au sein d'un club touché par d'importants problèmes financiers, Zieliński n'obtient pas de bons résultats, termine à la 15e place et le Ruch doit sa non-relégation à l'exclusion du Polonia Varsovie de la compétition par la fédération. Toutefois, il garde la confiance de ses dirigeants qui le confirment à son poste pour la saison 2013-2014[10]. Mi-septembre 2013, il est démis de ses fonctions après une lourde défaite six à zéro face au Jagiellonia Białystok.

Après près de deux ans d'inactivité, Jacek Zieliński est engagé en avril 2015 par le Cracovia[11], qui n'est qu'à deux points de la dernière place en Ekstraklasa. Il parvient lors de la première phase du championnat à l'éloigner des dernières places, avant de terminer sur la neuvième marche lors de la seconde phase, à douze points du premier relégable.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pl) Jacek Zieliński entraîneur du Lech Poznań ! sur lechpoznan.pl, le 5 juin 2009.
  2. (pl) Lech Poznań : l'entraîneur calme sur sports.pl, le 19 mai 2010.
  3. (pl) Jacek Zielinski a signé un nouveau contrat avec le Lech sur 90minut.pl, le 20 mai 2010.
  4. (pl) Nouveau contrat pour Jacek Zieliński sur lechpoznan.pl, le 20 mai 2010.
  5. (pl) Jacek Zieliński quitte le Lech sur lechpoznan.pl, le 3 novembre 2010.
  6. (pl) L'ancien entraîneur du Lech disqualifié (suspendu) sur sport.pl, le 25 février 2012.
  7. (pl) Jacek Zieliński entraîneur du Polonia Varsovie sur 90minut.pl, le 24 mars 2011.
  8. (pl) Czesław Michniewicz est ne nouvel entraîneur du Polonia Varsovie sur ksppolonia.pl, le 28 mars 2012.
  9. (pl) Jacek Zieliński nouvel entraîneur des « Bleus » ! sur ruchchorzow.com.pl, le 5 septembre 2012.
  10. (pl) Jacek Zieliński continue à entraîner le Ruch sur 90minut.pl, le 11 juin 2013.
  11. (pl) Officiel : Jacek Zieliński nouvel entraîneur du Cracovia sur sportowefakty.pl, le 20 avril 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]