Pogoń Szczecin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pogoń Szczecin
Logo du Pogoń Szczecin
Généralités
Fondation
Couleurs Rouge et bleu
Stade Stade Municipal
(17 783 places)
Siège ul. Karlowicza 28
71-102 Szczecin
Championnat actuel Ekstraklasa (1re division)
(saison 2017-2018)
Président Drapeau : Pologne Jarosław Mroczek
Entraîneur Drapeau : Pologne Kazimierz Moskal
Site web (pl) pogonszczecin.pl

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Le MKS Pogoń Szczecin est un club polonais de football basé à Szczecin.

Historique[modifier | modifier le code]

Le club a été fondé par des polonais originaires de Lwów (actuellement Lviv) et déplacés à la suite de l'annexion par les Soviétiques des territoires de l'est de la Pologne en 1945. Les fondateurs du Pogoń Szczecin étaient à l'origine supporters du Pogoń Lwów et ont donc choisi les couleurs de leur nouveau club en y faisant référence. Les clubs du Polonia Bytom et de l'Odra Opole ont été également fondés ou redynamisés par des polonais originaires de Lwów.

L'organisation sportive a été fondée le 21 avril 1948 à Szczecin et baptisée Klub Sportowy Sztorm. Ses premières sections furent le football et la boxe. L'équipe de football démarra dans le championnat local C klasa. En mars 1949, plusieurs clubs sportifs de Szczecin (KS Sztorm, KS Cukrownik, KS Drukarz, Pocztowy KS) fusionnent en une large entité appelée Klub Sportowy Zwiazkowiec. Le club de Zwiazkowiec rejoint le championnat local A klasa et y remplace le Pocztowy KS. En novembre 1950, le Zwiazkowiec est dissous, et une nouvelle organisation baptisée Klub Sportowy Kolejarz Szczecin est formée. En 1953, son équipe de football, soutenue par le port de Szczecin, est promue dans un nouveau championnat interrégional (Liga Miedzywojewodzka) qui regroupe les régions de Szczecin, Zielona Góra et Poznań.

À l'automne 1955, le Kolejarz est renommé Pogon Szczecin. En 1957, Pogon finit second de la ligue interrégional, ce qui le qualifie pour les playoffs de la seconde division. Après s’être imposé contre le Flota Gdynia, le Kujawiak Włocławek et le Warta Gorzów, le Pogon est pour la première fois promu au second échelon du football polonais. En 1958, le Pogon remporte le groupe nord de la seconde division (37 points, buts 54-22, pas une seule défaite), et gagne le droit d'évoluer en Ekstraklasa.

Pour ses débuts dans l'élite, le Pogon s'incline à domicile contre le Gwardia Warszawa 0–1. En 1960, le Pogon est relégué avant de remonter en 1962.

Durant la majorité des années 1960 et 70, le Pogon reste dans l'élite du football polonais mais ne parvient pas à se distinguer par ses performances. En revanche, au début des années 1980, le club se distingue en atteignant la finale de la Coupe de Pologne contre le Legia Warszawa (0-1) en 1981 et en 1982 contre le Lech Poznań (0-1).

En 1984, le Pogon, entraîné par Eugeniusz Ksol, arrive pour la première fois à se classer dans les trois premiers de l'Ekstraklasa, ce qui lui permet de se qualifier pour la coupe UEFA. Pour ses débuts européens, le Pogon affronte le 1.FC Köln avec des stars comme Harald Schumacher, Pierre Littbarski et Klaus Allofs. Au match aller (le 19 septembre 1984) à Cologne, le Pogon s'incline 1–2. Au match retour (le 3 octobre), les Polonais sont défaits 0–1 après avoir loupé deux penaltys.

En 1987, le Pogon finit second du championnat. Entraîné par Leszek Jezierski, l'équipe déploie un jeu offensif et inscrit de nombreux buts. Avec des joueurs tels que Mariusz Kuras, Marek Ostrowski et Marek Lesniak, Pogon est seulement devancé par le Górnik Zabrze. Au premier tour de la coupe UEFA, le Pogon rencontre le Hellas Verona, avec Thomas Berthold et Preben Elkjær Larsen. Au match aller (16 septembre 1987), Pogon est tenu en échec 1–1 a domicile. Deux semaines plus tard, l’équipe polonaise s'incline 1–3 en Italie.

Durant l’année 1999, le club est acheté par un investisseur turc, Sabri Bekdas, qui mène une politique sportive ambitieuse. Le club recrute notamment l'international russe Oleg Salenko (meilleur buteur de la Coupe du Monde 1994) et des valeurs sûres du championnat local (les internationaux polonais Dariusz Gęsior et Jerzy Podbrożny, le brésilien Cristiano Pereira de Souza). Malgré le fait que Salenko ne jouera finalement qu'un seul match, le Pogon réussit une excellente saison et termine le championnat à la seconde place, derrière le Wisła Kraków. Grâce à ce résultat le club se qualifie pour l'édition 2001/2002 de la coupe de l'UEFA mais est éliminé dès le tour préliminaire par les islandais du Fylkir Reykjavik (3-2 en cumulé). Bekdas se retire ensuite et laisse le club très endetté[1].

En 2002, le club est aux bords de la banqueroute. Les supporters décident de créer une nouvelle équipe, en s'appuyant sur la réserve qui évolue en quatrième division. Toutefois, le propriétaire du club de football du Piotrcovia Piotrków Trybunalski, Antoni Ptak, décide de racheter et de déplacer l’équipe. Le club est également renommé MKS Pogoń Szczecin. Les bons résultats de l'équipe et l'utilisation de joueurs locaux font taire les critiques. Malheureusement, à la mi-saison 2005-2006, les résultats commencent à se dégrader et Ptak décide de remplacer la quasi intégralité de l’équipe par des joueurs d'origine brésiliennes, ce qui en fait "l'équipe la plus brésilienne en dehors du Brésil'. Antoni Ptak construit un petit centre d'entrainement à Gutów Mały, les matchs à domicile sont donc joués à presque 500 km de Szczecin. En 2007 Antoni Ptak quitte le monde du football et laisse le club en pleine reconstruction, en quatrième division.

Durant la saison 2007-2008, le club est promu dans le groupe Ouest (Zachodnia) de la nouvelle Liga II (anciennement troisième division). Le Pogon gagne sa promotion en seconde division lors de la saison 2008-2009 en finissant deuxième du groupe Ouest. Enfin, le club réintègre l’élite après avoir terminé second de deuxième division durant la saison 2011-2012.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Bilan sportif[modifier | modifier le code]

Division Saison Match V N D B+ B- +/-
Ekstraklasa 43 1269 408 359 502 1462 1724 - 262
I Liga 14 433 210 119 104 682 417 + 265
II Liga 1 34 18 8 8 55 35 + 20
IV Liga 1 34 24 7 3 83 19 + 64

Au 18.05.2016[2].

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Radosław Majdan - gardien de but

Brésil

Pologne

Russie

Uruguay

Zimbabwe

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

No. Nat. Position Nom du joueur
1 Drapeau de la Pologne G Łukasz Załuska
2 Drapeau de la Roumanie D Cornel Râpă
4 Drapeau de la Pologne M Jakub Piotrowski
6 Drapeau de la Pologne M Rafał Murawski (capitaine)
7 Drapeau de la Hongrie M Ádám Gyurcsó
8 Drapeau de la Géorgie M Mate Tsintsadze
9 Drapeau de la Pologne A Adam Frączczak
10 Drapeau de la Pologne M Dawid Kort
11 Drapeau de la Bulgarie A Spas Delev
14 Drapeau de la Pologne M Kamil Drygas
15 Drapeau de la Pologne D Hubert Matynia
20 Drapeau de la Pologne M Tomasz Hołota
No. Nat. Position Nom du joueur
21 Drapeau de la Pologne D Sebastian Rudol
23 Drapeau de la Pologne D Jarosław Fojut
24 Drapeau de la Pologne D David Niepsuj
25 Drapeau de la Géorgie D Lasha Dvali
26 Drapeau de la Pologne G Jakub Bursztyn
29 Drapeau de la Pologne A Marcin Listkowski
33 Drapeau de la Pologne G Adrian Henger
40 Drapeau de la Pologne D Sebastian Walukiewicz
55 Drapeau de la Pologne M Sebastian Kowalczyk
71 Drapeau de la Pologne M Dariusz Formella (en prêt du Lech Poznań)
77 Drapeau de l'Afrique du Sud D Ricardo Nunes
93 Drapeau de la Pologne A Łukasz Zwoliński

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pogon Szczecin, la fièvre brésilienne », sur Footballski – Le football de l'est (consulté le 19 mai 2016)
  2. « Tabela wszech czasów Ekstraklasy (dawnej I ligi) - Historia Polskiej Piłki Nożnej - HPPN.PL », sur www.hppn.pl (consulté le 18 mai 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]