Centrale nucléaire de Quad Cities

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Centrale nucléaire de Quad Cities
HD.6D.122 (10731053375).jpg
Administration
Pays
État
Comté
Coordonnées
Opérateur
Mise en service
1973
Réacteurs
Fournisseurs
Type
Puissance nominale
1 734 MW
Production d’électricité
Production annuelle
14 457 GWh

Architecte
Sargent & Lundy
Coût
250 000 000 $
Site web
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Red pog.svg

La Centrale nucléaire de Quad Cities est située près de Cordova dans l'Illinois sur le Mississippi. Le nom de la centrale provient des quatre villes voisines connues sous le nom de Quad Cities :

Description[modifier | modifier le code]

La centrale est équipée de deux réacteurs à eau bouillante (REB) construits par General Electric :

  • Quad Cities 1 : 855 MWe (*), mis en service en 1972 pour 40 ans, puis prolongé à 60 ans (2032).
  • Quad Cities 2 : 855 MWe, mis en service en 1972 pour 40 ans, puis prolongé à 60 ans (2032).

(*) La capacité du réacteur n°1 est passée de 762 MWE à l'origine à 855 MWe.

La centrale de Quad Cities appartient à Exelon qui en est aussi l'exploitant et qui produit approximativement 1700 MWe au total sur ce site.

Incidents[modifier | modifier le code]

En , durant un essai pour justifier une augmentation de puissance des réacteurs à eau bouillante âgés, le réacteur Quad Cities 2 a commencé à vibrer. Il a été arrêté le à la suite de fuites dans le circuit de contrôle de la turbine. Après le redémarrage en avril, les vibrations ont causé la rupture d'un drain de la ligne principale de vapeur, la ligne a été réparée et un redémarrage a été effectué le . Le il devenait évident que l'augmentation de puissance causait des dommages ce qui a conduit à la réduction de la puissance mais le mal étant fait, la tranche était arrêtée pour réparations le . Le problème provenait d'un trou dans le sécheur de vapeur qui a dû être réparé et consolidé. La tranche n°2 est redémarrée le . Le sécheur de vapeur a été endommagé une nouvelle fois le avec une importante fissure.

Ces incidents successifs n'ont pas découragé la NRC qui a poursuivi le programme d'essais prévu pour justifier des augmentations de puissance sur les autres réacteurs à eau bouillante.

Liens externes links[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]