Cayamant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cayamant
Cayamant
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Outaouais
Subdivision régionale La Vallée-de-la-Gatineau
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Nicolas Malette
2017-2021
Démographie
Gentilé Cayamantois, oise
Population 863 hab.[1] (2018)
Densité 2,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 08′ 00″ nord, 76° 15′ 00″ ouest
Superficie 38 907 ha = 389,07 km2
Divers
Code géographique 83040
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Cayamant

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Cayamant

Géolocalisation sur la carte : Outaouais (Québec)

Voir la carte administrative de la zone Outaouais
City locator 14.svg
Cayamant

Géolocalisation sur la carte : Outaouais (Québec)

Voir la carte topographique de la zone Outaouais
City locator 14.svg
Cayamant

Cayamant est une municipalité du Québec (Canada) située dans la MRC de La Vallée-de-la-Gatineau dans l'Outaouais[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Cayamant est située au sud-ouest de Maniwaki, au nord-ouest de Gracefield et au sud-ouest de Blue Sea.

Toponyme[modifier | modifier le code]

« Érigée en 1906 comme municipalité du canton de Dorion, elle recevra son nom actuel à la fin de 1988, en raison de multiples problèmes que soulevait sa désignation identique à celle de la ville de Dorion. Le nom retenu pour identifier la nouvelle municipalité provient de l'entité physique la plus importante du territoire, le lac Cayamant, sur les bords duquel quelques colons s'installent entre 1890 et 1900. Par ailleurs, Lac-Cayamant identifie la localité véritablement établie en 1918, année de l'érection canonique de la paroisse de Saint-Roch-du-Lac-Cayamant qui compte alors 52 familles; elle regroupe de nos jours le noyau principal de la population de même que le bureau de poste local depuis 1943, auparavant Lake Cayamont (1902-1943). Le terme algonquin Kakgama, Kandikagamaw ou Kandikagama a pour sens lac porc-épic, tout comme en cri. Certains y voient, par ailleurs, Kantuagama, lac qui a une grande baie[3]. »

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[4].

Cayamant
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Aurèle Rochon Voir
2005 Suzanne Labelle Lamarche Voir
2009 Pierre Pedro Chartrand Voir
2013 Chantal Lamarche Voir
2017 Nicolas Malette Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
548706691811875821

Le recensement de 2011 y dénombre 875 habitants, soit 7,9 % de plus qu'en 2006[5].

Services[modifier | modifier le code]

La municipalité compte dans son territoire une église, un bureau de poste, certains dépanneurs, et une école primaire.


Hôtel de Ville

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, « Décret de population 2018 », sur mamot.gouv.qc.ca, (consulté le 20 mai 2018)
  2. Gouvernement du Québec, « Cayamant », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
  3. Commission de toponymie du Québec
  4. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)
  5. Recensement 2011

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Lac-Pythonga Kitigan Zibi Rose des vents
Lac-Nilgaut N Messines,
Blue Sea,
Gracefield
O    Cayamant    E
S
Otter Lake Alleyn-et-Cawood Kazabazua