Canton de Beauvoir-sur-Mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Canton de Beauvoir.

Canton de Beauvoir-sur-Mer
Canton de Beauvoir-sur-Mer
Le canton dans le département de la Vendée (découpage de 1979 à 2015).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays-de-la-Loire
Département Vendée
Arrondissement(s) Les Sables-d’Olonne
Chef-lieu Beauvoir-sur-Mer
Histoire de la division
Création
Modification(s) 9 brumaire an X ()
4 germinal an XIII ()
Disparition
Démographie
Population 10 155 hab. (2011)
Densité 70 hab./km2
Géographie
Altitude Min. 0 m
Max. 34 m
Superficie 144,79 km2

Le canton de Beauvoir-sur-Mer est une ancienne division administrative française située dans le département de la Vendée et la région des Pays-de-la-Loire.

Créé en 1790 en tant que canton de Beauvoir et connu sous ce nom jusqu’en 1956, il est supprimé en à la suite d’un découpage cantonal opéré en 2014.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous la Révolution française, pendant la mise en œuvre des décrets de l’Assemblée nationale concernant la division du royaume en 83 départements ( et ), un décret particulier du porte implicitement création du canton au sein du district[1] ; les textes de la Constituante sont par la suite ordonnés dans des lettres patentes de Louis XVI données le [2]. La division admet alors un chef-lieu fixé dans la municipalité de Beauvoir[3].

Le maintien du canton est projeté dans la loi concernant la division du territoire de la République et l’administration du 28 pluviôse an VIII (). Aussi, en vertu de l’arrêté du 9 brumaire an X (), deux communes rejoignent le canton (L’Île-Bouin et Notre-Dame-de-Mont)[4]. Cependant, par arrêté du 4 germinal an XIII (), la commune de Notre-Dame-de-Mont est attribuée au canton de Saint-Jean-de-Mont nouvellement créé.

Le 1er vendémiaire an IX (), la commune de La Crosnière est rattachée à Beauvoir.

Nombre de communes du canton
4 3 5 4

Dénomination[modifier | modifier le code]

Le canton est créé le sous le nom de « canton de Beauvoir ».

Par décret du avec effet au , la commune abritant le chef-lieu prend comme appellation celle de « Beauvoir-sur-Mer », induisant le changement de nom du canton, qui conserve sa dénomination jusqu’à sa suppression.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Administrativement, le canton se situe au sein du département de la Vendée, dans le district de Challans de 1790 à 1795[3]. À partir de la loi concernant la division du territoire de la République et l’administration (), le canton relève du premier arrondissement départemental[5], baptisé, au sens de l’arrêté du 9 brumaire an X ()[4], « arrondissement des Sables-d’Olonne ».

Surfaces et altitudes[modifier | modifier le code]

Superficies et altitudes des communes du canton au [6],[7]
Commune Surface
(ha)
Altitude
(m)
Mini Maxi
Beauvoir-sur-Mer 3 510 0 26
Bouin 5 225 0 6
Saint-Gervais 4 253 1 34
Saint-Urbain 1 653 0 11

Composition[modifier | modifier le code]

Découpage du [modifier | modifier le code]

Municipalité Période Réf.
Beauvoir
(chef-lieu)
1790-1801 [α],[Cass. 1]
La Crosnière 1790-1800 [β],[Cass. 2]
Saint-Gervais 1790-1801 [γ],[Cass. 3]
Saint-Hurbain[a] 1790-1801 [δ],[Cass. 4]

Découpage du 9 brumaire an X[modifier | modifier le code]

Commune Période Réf.
Beauvoir
(chef-lieu)
1801-1805 [α],[Cass. 1]
L’Île-Bouin 1801-1805 [ε],[Cass. 5]
Notre-Dame-de-Mont 1801-1805 [ζ],[Cass. 6]
Saint-Gervais 1801-1805 [γ],[Cass. 3]
Saint-Urbain 1801-1805 [δ],[Cass. 4]

Découpage du 4 germinal an XIII[modifier | modifier le code]

Commune Période Réf.
Beauvoir[b]
(chef-lieu)
1805-2015 [α],[Cass. 1]
L’Île-Bouin[c] 1805-2015 [ε],[Cass. 5]
Saint-Gervais 1805-2015 [γ],[Cass. 3]
Saint-Urbain 1805-2015 [δ],[Cass. 4]

Administration[modifier | modifier le code]

Le canton de Beauvoir-sur-Mer est la circonscription d’élection d’un des membres du conseil général de la Vendée, désigné lors des élections cantonales.

Conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Émile Brossaud[DHV 1]   Médecin
Maire de Saint-Gervais
Sébastien Luneau[DHV 2] Opposition
dynastique

Centre
Avocat aux Sables-d’Olonne
Conseiller municipal de Bouin
Membre de la Chambre des députés,
élu dans la Vendée (1831-1848)
Membre de l’Assemblée nationale constituante,
élu dans la Vendée (1848-1849)

(décès)
Baron Gabriel de La Tour du Pin
Chambly de La Charce[DHV 3]
Droite Ancien lieutenant-colonel de l’infanterie
Propriétaire à la Bonnetière (Saint-Gervais)
Président du conseil général (1889-1891)

(décès)
Achille Le Cler[DHV 4] Droite Propriétaire
Maire de Bouin (1869-1910)
Président du conseil général (1893-1910)

(décès)
André Sallion[DHV 5]   Maire de Saint-Gervais (1908-1914)[8]
Vacance du siège (1914-1918)
André Rousteau[DHV 6] PR Maire de Bouin (1912-1925)[9]
Ludovic Lancelot[DHV 7] Conservateur Maire de Bouin (1925-1941)[9]
Vacance du siège (1940-1945)[d]
[11]
(décès)
Raoul Pélote[DHV 8] PRL
DVD
Maire de Bouin (1945-1960)[9]
Raoul Pélote[e] DVD
UDF-CDS
Maire de Bouin (1960-2000)[9]
Michel Dupont[12] DVD Chargé de mission
Conseiller municipal de Beauvoir-sur-Mer (1989-2001),
deuxième adjoint au maire (1995-2001)

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique des communes du canton de Beauvoir puis de Beauvoir-sur-Mer
1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856 1861
6 0707 0356 9017 4407 6738 1578 2638 4278 211
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
8 2487 7847 9157 8708 0748 1198 0798 0878 474
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
8 3477 4167 3227 0797 0566 9196 4456 7216 939
1975 1982 1990 1999 2006 2011 - - -
7 1827 4687 7128 0598 98110 155---
Recensements de population des communes du canton (de 1806 à 2011).
(Sources : base Cassini)
Histogramme de l’évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La commune prend le nom de Saint-Urbain dans l’arrêté du 9 brumaire an X ().
  2. La commune prend le nom de Beauvoir-sur-Mer à compter du .
  3. La commune prend le nom de Bouin au cours du XIXe siècle.
  4. Le conseil général est supprimé par le gouvernement de Pierre Laval par une loi du . Le , Alexandre Dugast, maire de Beauvoir-sur-Mer est nommé conseiller départemental du canton par Pierre Laval[10]. Il siège à partir du .
  5. Fils de Raoul Pelote, précédent conseiller général.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Beauvoir-sur-Mer », [lire en ligne].
  2. « Crosnière, La », [lire en ligne].
  3. a b et c « Saint-Gervais », [lire en ligne].
  4. a b et c « Saint-Urbain », [lire en ligne].
  5. a et b « Bouin », [lire en ligne].
  6. « Notre-Dame-de-Monts », [lire en ligne].
  1. « Brossaud, Émile-Frédéric », [lire en ligne].
  2. « Luneau, Sébastien-Désiré-Armand-Fidèle-Aimé-Constant », [lire en ligne].
  3. « La Tour du Pin Chambly de La Charce, Gabriel », [lire en ligne].
  4. « Le Clerc, Achille », [lire en ligne].
  5. « Sallion, André », [lire en ligne].
  6. « Rousteau, André », [lire en ligne].
  7. « Lancelot, Ludovic », [lire en ligne].
  8. « Pélote, Raoul », [lire en ligne].
  1. a b et c « Beauvoir-sur-Mer » [lire en ligne].
  2. « Notre-Dame-de-Pé » [lire en ligne].
  3. a b et c « Saint-Gervais » [lire en ligne].
  4. a b et c « Saint-Urbain » [lire en ligne].
  5. a et b « Bouin » [lire en ligne].
  6. « Notre-Dame-de-Monts » [lire en ligne].
  • Autres références
  1. « Suite des décrets sur la division du royaume », dans Collection générale des décrets rendus par l’Assemblée nationale, vol. 2, t. 11, Paris, Chez Baudouin, (lire en ligne), p. 42-43.
  2. Lettres-patentes du roi sur décrets de l’Assemblée nationale des 15 janvier, 16 et 26 février 1790, qui ordonnent la division de la France en quatre-vingt-trois départements, Paris, Imprimerie nationale, (lire en ligne), p. 42-43.
  3. a et b Louis-Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en CXX départemens, vol. I, Paris, éditions Louis-Marie Prudhomme, , 673 p. (OCLC 715881089, lire en ligne), p. 216-220.
  4. a et b « Arrêté portant réduction des justices de paix du département de la Vendée (no 1017) », Bulletin des lois de la République française, Imprimerie nationale, no 133,‎ pluviôse an x, p. 428-432 (lire en ligne).
  5. « Loi concernant la division du territoire de la République et l’administration (no 115) », Bulletin des lois de la République française, Imprimerie nationale, no 17,‎ brumaire an ix, p. 89-90 (lire en ligne).
  6. Institut national de l’information géographique et forestière (IGN), Répertoire géographique des communes, 2015.
  7. Géofla, version 2.2, base de données de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la France métropolitaine, 2016 [lire en ligne].
  8. « L’histoire de la commune à la médiathèque », Ouest-France,‎ .
  9. a b c et d « Élection de Jean-Yves Gagneux et de ses adjoints », Ouest-France,‎ .
  10. « Arrêtés nommant les membres et les bureaux des conseils départementaux de la Côte-d’Or, du Jura, de la Vendée et le secrétaire du conseil départemental de l’Aveyron », Journal officiel de l’État français,‎ , p. 847 (lire en ligne).
  11. « Nécrologie : M. Raoul Pelote, conseiller général, maire de Bouin », Ouest-France,‎ .
  12. « Beauvoir-sur-Mer : l’élection de Michel Dupont confirmée », Ouest-France,‎ .

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]