7,5-cm PaK 40

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Canon Pak de 75 mm)
Aller à : navigation, rechercher
PanzerabwehrKanone 40
Canon Pak 40 de 75 mm
Canon Pak 40 de 75 mm
Caractéristiques de service
Type Canon antichar
Production
Année de conception 1941
Constructeur Wehrmacht
Exemplaires produits 23 500
Caractéristiques générales
Poids du canon et de l'affût 1 500 t
Support Marder II, Marder III
Panzerkampfwagen IV
Jagdpanzer 38(t)
Calibre 75 mm
Cadence de tir 15 coups/min max
Vitesse initiale 933 m/s
Portée pratique 1 800 m
Portée maximale 7 680 m
Munitions Obus
Hausse -5° à +22°
Mécanisme Semi-automatique par culasse à bloc coulissant horizontal

Le 7,5-cm-PanzerabwehrKanone 40 (canon antichar 40 de 7,5 cm), généralement désigné sous son abréviation 7,5-cm PaK 40 est un canon antichar allemand de la Seconde Guerre mondiale.

Créé en 1939 et fabriqué à partir de 1941, il est de 1942 à 1945 le canon antichar le plus répandu dans la Wehrmacht.

Historique[modifier | modifier le code]

Le projet[modifier | modifier le code]

En 1939, l'armée allemande conclut un contrat avec Rheinmetall-Borsig et Krupp portant sur le développement d'un canon antichar de calibre 75,0 mm : le PaK 40 (PanzerabwehrKanone 40, en français : Canon antichar 40).

Ce projet ne devint prioritaire qu’avec l'arrivée des nouveaux chars soviétiques T-34 et Kliment Voroshilov durant l'Opération Barbarossa. La Wehrmacht possédait jusqu'alors comme artillerie légère plus performante les PaK 38 (canon de calibre 50 mm) et Pak 36 (calibre de 37 mm) utilisé depuis 1940 à la suite de la drôle de guerre et n'était pas capable de stopper ces nouveaux blindés ennemis.

Char T-34 de l'armée soviétique.

La production[modifier | modifier le code]

Ce canon n'avait au départ qu'une priorité faible pour l'armée allemande. Mais l'arrivée rapide des chars lourds soviétiques T-34 et Kliment Voroshilov sur le front de l'est, montra l'inadaptation du canon PaK de 50 mm. Avec cette arme le blindage du T-34 ne pouvait être transpercé qu'à bout portant. Quant aux canons PaK de 37 mm encore utilisés par quelques unités, ils n'étaient efficaces qu'avec un certain type d'obus.

Les premiers exemplaire du PaK 40 furent distribués au mois de novembre 1941. Il fallut attendre 1943 avant qu'il ne représente le gros des pièces antichars de l'armée allemande. La pièce resta en service jusqu'à la fin de la guerre, et fut même fournie à certains alliés de l'Allemagne.

Environ 23 500 PaK 40 furent produits. 6 000 furent utilisés pour équiper des chars et des canons d'assaut. Ils portaient la dénomination KwK 40 (KampfwagenKanone). Le canon Pak 40 équipa les troupes dès le début de 1942. Il devint l'arme antichar de base de l'armée allemande. Les premiers mois, la production eut du mal à suivre la demande du front. Par rapport à ses prédécesseurs, l'inconvénient de ce canon était qu'il ne pouvait plus être tracté par les véhicules ordinaires du train : il fallut lui adjoindre un tracteur d'artillerie légère sdkfz 7 de 3 t (remplacé par la suite par un tracteur RSO).

Au fil des mois, avec l'arrivée des nouveaux chars soviétiques de la série JS (ces chars ayant été prévus pour résister à du PaK 40), il devint d'ailleurs de plus en plus évident que même ce calibre ne permettait plus de percer les blindages mis en œuvre par l'ennemi. Mais à l'ouest, le canon de 75 mm s'est avéré destructeur contre les chars anglais sur le front de Libye en 1942-43 et même contre les chars américains en 1944-45. Il fut même utilisé sur le mur le l'atlantique et notamment en Normandie et en Bretagne pour détruire les bateaux.

Quelques armées européennes continuèrent à l'utiliser plusieurs années après la fin de la guerre.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le Pak 40 (modèle d'usine)

Les versions du PaK 40 équipées d'un frein de bouche étaient faciles à repérer par l'ennemi, car l'échappement des gaz était bien visible.

  • Poids : 1,5 t avec le train ; 1,425 t en batterie
  • Longueur totale : 6,185 m
  • Longueur d'affût : 3,45 m (L/46)
  • largeur × hauteur : 2,08 × 1,245 m
  • Épaisseur du bouclier : 5 mm
  • Viseur : Zeiss ZE 38 3 x 8°
  • Champ de tir :
    • Plage de hausse : -5° à +22°
    • Débattement latéral : 65°
  • Portée max. : 7 680 m
  • Cadence de tir : 12-15 tirs par minute
  • Durée de vie : 6 000 tirs
  • Coût : 12 000 Reichsmark et 2 200 heures de travail
  • Quantité produite : env. 23 303 (dont 11 728 unités pour la seule année 1944)
  • Tube utilisé : 75 mm KwK L/46

Les différents type de munition[modifier | modifier le code]

Panzergranate 39 Panzergranate 40 Granatpatrone 38 HL/B Sprenggranate 34
Poids de l'obus 6,8 kg 4,1 kg 5,7 kg
Vitesse initiale de l'obus 792 m/s 933 m/s 450 m/s 550 m/s
Pénétration de l'angle d'impact à 30°
À partir de 500 m 104 mm 115 mm 75 mm
À partir de 1 000 m 89 mm 96 mm 75 mm
Pénétration de l'angle d'impact à 60°
A 0 m 121 mm 137 mm 75 mm
À partir de 500 m 106 mm 115 mm 75 mm
À partir de 1 000 m 94 mm 96 mm 75 mm
À partir de 1 500 m 83 mm 80 mm
À partir de 2 000 m 73 mm 66 mm
Au-delà de 2 500 m 53 mm
Pénétration de l'angle d'impact à 90°
A 0 m 149 mm 176 mm 75 mm
À partir de 500 m 135 mm 154 mm 75 mm
À partir de 1 000 m 121 mm 133 mm 75 mm
À partir de 1 500 m 109 mm 115 mm
À partir de 2 000 m 98 mm 98 mm
Au-delà de 2 500 m 83 mm

Adaptations[modifier | modifier le code]

Sur route[modifier | modifier le code]

PaK 40 tracté pars un camion

Comme tous les autres canons de la Wehrmacht, le PaK 40 était équipé de roues et pouvait donc être tracté pour un véhicule. À cause de son poids élevé ( 1 425 kg ), les soldats allemands ne pouvaient pas le déplacer à pied, ce qui en faisait une cible commode. C'est pour ces raisons qu'un grand nombre de PaK 40 furent abandonnés par leurs servants sur le front soviétique.

Sur les véhicules[modifier | modifier le code]

Panzerkampfwagen IV

La Wehrmacht arma de nombreux véhicules antichars avec diverses adaptations du PaK 40 :

Dans les bunkers[modifier | modifier le code]

Bunker type R 669
  • Le bunker type R 680, nommé R 680 Schartenstand für 7,5 cm Pak 40 ohne nebenräume (en français : Casemate R 680 pour canon anti-char 7,5 cm pak 40 sans locaux annexes), était principalement conçus pour ce type de canon.
  • Le bunker type R 625, nommé R 625 Schartenstand für 7,5 cm Pak 40 (en français : Casemate R 680 pour canon anti-char 7,5 cm pak 40), était un bunker principalement conçu pour ce type de canon. Comparé au précédent, ce blockhaus était équipé de locaux qui pouvaient servir d'abris, de dortoir ou autre.
  • Le blockhaus type R 669, nommé R 669 Schartenstand für Feldgeschütze ohne nebenräume 60° (en français : Casemate R 669 pour canon de campagne avec vue de 60° sans locaux annexes), était basé en campagne. Il servait pour de l'artillerie de calibre 75, 105, 120, 122, 150, 152 et 155 mm.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :