Bussu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bussu
Église Notre-Dame-de-la-Nativité.
Église Notre-Dame-de-la-Nativité.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Péronne
Canton Péronne
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Somme
Maire
Mandat
Géry Compère
2014-2020
Code postal 80200
Code commune 80154
Démographie
Population
municipale
214 hab. (2015 en diminution de 3,6 % par rapport à 2010)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 56′ 47″ nord, 2° 58′ 39″ est
Altitude Min. 52 m
Max. 129 m
Superficie 6,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Bussu

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Bussu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bussu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bussu

Bussu est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Bussu est située sur la route départementale D 181, à environ 32 km au nord-ouest de Saint-Quentin et à 4 km au nord-est de Péronne.

Le village est entouré de :

- à l'est : Driencourt et Buire-au-Bois ;

- au nord, Allaines et Aizecourt-le-Haut ;

- au sud, Doingt ;

- au sud-ouest, Péronne ;

- à l'ouest, Mont-Saint-Quentin.

En 1899, le village ne comporte pas de hameau mais deux maisons qui ne sont pas toujours habitées aux lieux-dits la Carrière et Mon Idée[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bussu ou Bussus s'est également appelée Buissu (1214) ou Buissiu (1236). On pense que le village étant autrefois couvert de bois, son nom pourrait venir de « buis » (buissium)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Il semblerait que le village date de la fin de la domination romaine[1].

Au Moyen Âge, un château féodal a été élevé. Il communiquait, par des souterrains, avec l'église et le bois dit de Bussu[1].

Jacques de Laval (1526-1579) a été seigneur de Bussu qu'il tenait de sa mère, Marie de Bussu, unique héritière d'Artus, seigneur de Bussu, Tarrigni et Auvilliers[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 6 mai 2014)
Géry Compère   Réélu pour le mandat 2014-2020[3],[4]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2015, la commune comptait 214 habitants[Note 1], en diminution de 3,6 % par rapport à 2010 (Somme : +0,2 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
542 560 594 539 535 586 603 609 580
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
539 516 489 508 510 451 421 415 389
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
379 361 338 221 238 270 265 278 253
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
282 255 244 260 231 229 218 217 216
2015 - - - - - - - -
214 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin, reconstruite.
  • Monument aux morts : obélisque tronquée, gravée d'une feuille de laurier sous une Croix de guerre, surmontée d'un buste de soldat de la Grande Guerre. Onze soldats morts pour la France et deux victimes civiles.
  • Chapelle Notre-Dame-des-Joies. Elle a donné son nom à la rue où elle se trouve depuis le XVIe siècle[9].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Notice géographique et historique réalisée par l'instituteur de Bussu en 1899, M. Riquer, Archives départementales de la Somme, Amiens
  2. Le grand dictionnaire historique, ou le mélange curieux de l'histoire sacrée ... Par Louis Moréri,Étienne François Drouet,Claude Pierre Goujet, https://books.google.fr/books?id=zWxMAAAAcAAJ&pg=RA1-PA184&lpg=RA1-PA184&dq=bussu+histoire&source=bl&ots=CM_bj76X78&sig=9RFHrs2z-YNgLTgjWzS9jogprYU&hl=fr&sa=X&ei=p2vkU8f_BMGq0QWcqoD4Cg&ved=0CFgQ6AEwBw#v=onepage&q=bussu%20histoire&f=false
  3. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 17 juillet 2008)
  4. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 258 (ASIN B000WR15W8)