Brest 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fêtes maritimes de Brest 2016
Logo
Logo
devant le château de Brest.
devant le château de Brest.
Type Rassemblement maritime
Pays Drapeau de la France France
Localisation Brest, Finistère
Date de la première édition 1992
Date d'ouverture Mercredi 13 juillet 2016
Date de clôture Mardi 19 juillet 2016
Fréquentation 712.000 visiteurs
Organisateur(s) Association Brest Événements Nautiques
Site web Site officiel

Brest 2016 est la septième édition des Fêtes maritimes de Brest organisées du 13 au 19 juillet 2016. Elle rassemble 712 000 visiteurs, 1 500 bateaux et 9 000 marins[1].

Lieu de regroupement de nombreux navires anciens, la fête présente également des animations à quais, centrées autour de « villages » en l'honneur de pays invités, et de scènes réparties sur l'ensemble du site.

De nombreux stands viennent compléter ce dispositif, présentant les partenaires institutionnels (Marine Nationale, SHOM, ..), commerciaux (DCNS, Armor Lux, Paysan Breton...). Le monde associatif est également présent au travers de quelques stands.

L'évènement le plus marquant de Brest 2016 a été la présence de la frégate l'Hermione.

La frégate l'Hermione à Brest 2016.

Organisation[modifier | modifier le code]

Programme[modifier | modifier le code]

Chaque journée présente une thématique particulière, en liaison avec l'actualité ou un des pays invités mis à l'honneur :

  • Mercredi 13 juillet : Journée des îles, de la Polynésie aux îles du Ponant, en passant par la Mélanésie ;
  • Jeudi 14 juillet : Journée de la marine nationale
  • Vendredi 15 juillet : Journée de la Russie
  • Samedi 16 juillet : Journée du Portugal
  • Dimanche 17 juillet : Journée des Pays-Bas
  • Lundi 18 juillet : Journée de l'Angleterre
  • Mardi 19 juillet, lors d'une grande Parade maritime [2] de nombreux bateaux rejoignent le port du Rosmeur à Douarnenez pour participer à Temps Fête 2016 [3], festival maritime de Douarnenez du 19 au 24 juillet, qui fêtera ses 30 ans.

Quelques chiffres[modifier | modifier le code]

La semaine de festivités rassemble 712 000 visiteurs, 9 000 marins venus de 25 nations et mobilise 300 exposants, 3 000 bénévoles pour un budget s'élevant à un peu plus de 11 millions d'euros[4].

Brest Événements nautiques confie à Brest’Aim la commercialisation de l’événement, pour la billeterie dont les tarifs restent identiques à 2012, notamment le forfait à la journée de 15 € (11 € en tarif préférentiel)[5].

Flotte invitée[modifier | modifier le code]

Les 6 pays et territoires invités d'honneur sont le Portugal, la Russie, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la Polynésie/Nouvelle-Calédonie et la Mélanésie/Lifou.
Pour la première fois les États-Unis ont été invités [6] ; les États-Unis déclinant l'invitation, le garde-côte USCGC Eagle, trois-mâts barque ne sera pas présent.

Quelques chiffres[modifier | modifier le code]

Plus d'un millier de bateaux (1050) de tous les types sont inscrits aux Fêtes maritimes internationales de Brest 2016. Ils sont issus d'une vingtaine de pays, pour un quart des inscrits : Angleterre, Pays-Bas, Allemagne, Italie, Suisse, Portugal, Belgique, Écosse, Russie, Pays de Galles, Espagne, Irlande, Ukraine, États-Unis, Finlande, Danemark, Luxembourg, Pologne et Vanuatu. Les autres, pour les trois-quarts, de France.

Participation française[modifier | modifier le code]

Participation étrangère[modifier | modifier le code]

Embarquements[modifier | modifier le code]

Des voiliers de tradition proposent des sorties en rade de Brest :

Sur les quais[modifier | modifier le code]

Villages des pays invités[modifier | modifier le code]

Fête autour de la tour Tanguy.

Les différents pays et territoires invités disposent chacun d'un village le long des quais et d'une journée dédiée pendant ces fêtes maritimes. Ainsi, le mercredi 13 juillet est la journée des îles pendant laquelle la Polynésie/Nouvelle-Calédonie et la Mélanésie/Lifou sont mises à l'honneur. Le jeudi 14 juillet, jour de fête nationale, est consacré à la France. Les quatre nations invitées sont célébrées durant les quatre journées suivantes : la Russie le vendredi 15 juillet, le Portugal le samedi 16 juillet, les Pays-Bas le dimanche 17 juillet, et l'Angleterre le lundi 18 juillet. Les villages des pays représentés sont des lieux de fête, où les visiteurs peuvent découvrir des animations, expositions, produits locaux, etc[7].

Animations musicales[modifier | modifier le code]

Concert RTL2 de Mickey 3D sur la scène Grand large.

Tout au long des festivités, des concerts ont lieu sur les quatre espaces scéniques (la scène Grand Large, le bateau scène barge Corto, le Kelly's Kitchen Pub, et la Guinguette de la Pointe Rose) ainsi qu'en déambulation sur l'ensemble du site des fêtes maritimes (notamment des fanfares, des batucadas et des bagadoù). Quai ouest musiques est chargé de la programmation (ainsi que des Jeudis du port).

Les principaux artistes et groupes invités sont[8] :

Sécurité[modifier | modifier le code]

La sécurité a été renforcée pour Brest 2016 par rapport à 2012[9], ainsi que le secours à la personne :

  • 180 policiers mobilisés
  • 8 démineurs (dont 5 plongeurs)
  • 119 agents de sécurité
  • 38 embarcations de surveillance et filtrage à l’accès au plan d’eau
  • 9 caméras de surveillance
  • 15 à 25 militaires en périphérie du site
  • 5 postes de secours médicalisés avec 152 secouristes de la Croix-Rouge Française et de l'ordre souverain de Malte
  • 6 ambulances, hélicoptères dont le Dragon 29
  • embarcations de la SNSM sur le plan d'eau.

À la suite de l'attentat du 14 juillet 2016 à Nice, le dispositif de sécurité a une nouvelle fois été renforcé[10],[11]. Cela se traduit notamment par une visibilité accrue des forces de l'ordre en mer et sur le site. Par ailleurs, une agence de sécurité privée annonce avoir multiplié par trois le nombre de ses agents présents sur site[12].

Prochaine édition[modifier | modifier le code]

L'édition suivante des fêtes maritimes, Brest 2020, initialement prévue du 10 au 16 juillet 2020, est reportée en raison de la pandémie de Covid-19[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ouest-France, « Brest 2020. Les fêtes maritimes sont reportées », sur Ouest-France.fr, (consulté le 19 avril 2020)
  2. La parade maritime Brest-Douarnenez
  3. Temps Fête 2016
  4. Yannick Le Coquil, « Les Fêtes maritimes de 2020 sont sur les rails », sur Ouest-France.fr, (consulté le 19 avril 2020)
  5. Par Ouest-France, « Dernier jour pour acheter ses billets à tarifs préférentiels », sur Ouest-France.fr, (consulté le 19 avril 2020)
  6. Ouest-France - Les États-Unis déclinent l'invitation
  7. Les villages, points d'ancrage des fêtes
  8. Programmation musicale de Brest 2016
  9. Sécurité Brest 2016
  10. « Attentat de Nice : Sécurité renforcée pour Brest 2016 et les Vieilles Charrues », sur 20minutes.fr, (consulté le 16 juillet 2016)
  11. « Brest 2016 : la sécurité renforcée », sur francetvinfo.fr, (consulté le 16 juillet 2016)
  12. « Brest 2016 : des mesures de sécurité renforcées », sur ouest-france.fr, (consulté le 16 juillet 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]