Bivilliers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bivilliers
Bivilliers
L'église Saint-Pierre.
Blason de Bivilliers
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Canton Tourouvre
Intercommunalité Communauté de communes des Hauts du Perche
Maire délégué Jean-Claude Leroy
2014-2020
Code postal 61190
Code commune 61045
Démographie
Population 63 hab. (2017)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 34′ 47″ nord, 0° 37′ 05″ est
Altitude Min. 202 m
Max. 257 m
Superficie 4,15 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Tourouvre au Perche
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Orne
Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 15.svg
Bivilliers
Géolocalisation sur la carte : Orne
Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 15.svg
Bivilliers
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Bivilliers
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Bivilliers

Bivilliers est une ancienne commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Tourouvre au Perche.

Elle est peuplée de 63 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe dans la région naturelle du Perche et appartient au canton de Tourouvre dans l'arrondissement de Mortagne-au-Perche.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Biviler vers 1200, Bineviller en 1373[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Bivilliers intègre avec neuf autres communes la commune de Tourouvre-au-Perche[2] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Les communes de Autheuil, Bivilliers, Bresolettes, Bubertré, Champs, Lignerolles, La Poterie-au-Perche, Prépotin, Randonnai et Tourouvre deviennent des communes déléguées et Tourouvre est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Bivilliers

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

Écartelé : au 1) de sable à la couronne comtale d’or, au 2) d’or aux trois fasces de gueules, au 3) d’argent aux trois chevrons de gueules, au 4) de sable au lion d’or ; sur le tout d’argent à l’église de sable.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? mars 2001 Geneviève Habart    
mars 2001 mars 2008 Francis Émaury    
mars 2008 décembre 2013 Jean-Claude Leroy[3] SE Artisan retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2017, la commune comptait 63 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2007, 2012, 2017, etc. pour Bivilliers[4]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
241122234238219192214192184
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
179160148139140141158152126
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
120123117112124114104128118
1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2016 2017
999284867465666463
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2017.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre - 1996 - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 981 - (ISBN 2600001336).
  2. « Recueil des actes administratifs de décembre 2015 », sur le site de la préfecture du Calvados (consulté le 11 août 2016).
  3. Réélection 2014 : « Bivilliers (61190) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 24 juin 2014)
  4. Date du prochain recensement à Bivilliers, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 2017 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :