Champs (Orne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Champs.
Champs
L'église Saint-Évroult.
L'église Saint-Évroult.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Canton Tourouvre
Intercommunalité Communauté de communes des Hauts du Perche
Maire délégué Patrick Morvan
Code postal 61190
Code commune 61090
Démographie
Population 105 hab. (2014)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 35′ 02″ nord, 0° 33′ 19″ est
Altitude Min. 190 m – Max. 275 m
Superficie 4,91 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Tourouvre-au-Perche
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 15.svg
Champs

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 15.svg
Champs

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Champs

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Champs

Champs est une ancienne commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Tourouvre-au-Perche[1].

Elle est peuplée de 105 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe dans la région naturelle du Perche et appartient au canton de Tourouvre dans l'arrondissement de Mortagne-au-Perche.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En 944, Hugues, duc d'Orléans, vient de piller l'église Saint-Évroult du pays d'Ouche. Il a emporté avec lui les reliques de saint Évroult. Alors que lui et ses hommes se moquent du saint et blasphèment, le campement est frappé par un violent orage et plusieurs hommes sont foudroyés. Afin de se racheter, Hugues fait construire une église dédiée à saint Évroult sur l'emplacement exact de son campement et fonde ainsi le village de Champs.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2014 Guy Coatleven SE Cadre infirmier
mars 2014[2] en cours Patrick Morvan SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 105 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Champs[3]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
221 224 257 240 257 287 267 302 295
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
280 245 243 254 196 215 186 203 202
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
199 169 159 166 168 160 175 165 171
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014 -
150 109 119 115 102 109 106 105 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Évroult (XIe et XVIe siècles).
  • Les ruisseaux du Gué de l'Âne et de la Foulerie qui alimentaient autrefois deux moulins.
  • Le lavoir en bois et tuiles de pays situé à la sortie du bourg.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs de l'Orne »
  2. « Champs (61190) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 24 juin 2014)
  3. Date du prochain recensement à Champs, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :