Biscuiterie Jeannette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jeannette 1850
Création 1850 à Caen
Dates clés 1925 : Association Lucien Jeannette, Pierre Mollier et Albert Boissel
1986 : achat par Gringoire-Brossard
2013 : liquidation judiciaire
2015 : Financement participatif
Fondateurs Pierre Mollier
Personnages clés Lucien Jeannette
Georges Viana
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social ColombellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Direction André Réol (depuis le 19 octobre 2019)
Activité Fabrication de biscuits, biscottes et pâtisseries de conservation
Produits Madeleines
Effectif 25 environ[1]
SIREN 809603418[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web https://www.jeannette1850.com

Chiffre d'affaires 1 616 700 € en 2016 - comptes récents non disponibles

La biscuiterie Jeannette est une marque commerciale de la société Jeannette 1850 entreprise de l'industrie agroalimentaire française, spécialisée dans les madeleines, originaire de Caen dans le département du Calvados.

Situation[modifier | modifier le code]

Depuis le , le siège social du groupe est situé au 23, avenue du Pays de Caen à Colombelles dans le département du Calvados. L'entreprise détient un établissement secondaire au Clos Neuf à Démouville[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est en 1850 à Caen qu'est créée, par Pierre Mollier, la Biscuiterie normande, qui se spécialisera dans la fabrication haut de gamme avec des matières premières provenant de Normandie. La biscuiterie recevra la médaille d’argent durant l’Exposition universelle de Paris en 1900.

En 1925, Pierre Mollier s’associe à Albert Boissel et Lucien Jeannette. En 1927, ce dernier rachète les parts de ses associés et prend le nom de Biscuiterie moderne du Calvados[4] puis de Biscuiterie Jeannette. Le développement de l'entreprise est rapide, si bien qu'en 1930 Lucien Jeannette dépose la marque « Galette de Caen » commercialisées dans des boites en fer-blanc pour biscuits qui feront le bonheur des boxoferrophilistes[5].

Malgré la crise des années 1930, Lucien Jeannette décide de se lancer dans la production de madeleines, qui était jusque-là une spécialité lorraine. La pénurie de denrées de première nécessité (œufs, farine, beurre) oblige la production à s’adapter et lors de l'invasion de la France par l'Allemagne l'entreprise distribue des biscuits aux réfugiés et Lucien Jeannette s'engage en tant que brancardier. L'occupation de la France par l'Allemagne sera également une épreuve douloureuse pour la biscuiterie

Après la guerre les affaires reprennent et Lucien Jeannette décide en 1951 les frères Raymond et Jean Vinchon, qui se lancent dans la production industrielle des madeleines permettant à l'entreprise de se développer rapidement, en passant des accords de distribution avec les grandes surfaces et à l'exportation. L'entreprise passe ainsi de 15 salariés en 1950 à 240 en 1985 et la biscuiterie devient un sujet d’intérêt pour les multinationales.

Ainsi en 1986, la Biscuiterie Jeannette est achetée par la société Gringoire-Brossard afin de consolider sa position de leader sur le marché de la pâtisserie. En raison de la forte concurrence sur les marchés, plus de la moitié des effectifs de la Biscuiterie Jeannette sera licenciée en 1992.

Après avoir déposé le bilan plusieurs fois entre 1997 et 2011[6], elle est reprise en avril 2012 par le fonds d'investissement falaisien LCG[7],[8] ; la biscuiterie Jeannette est mise, pour la 5e fois, en liquidation judiciaire l'année suivante.

En 2014, après plusieurs mois de lutte, les salariés de la biscuiterie avec l'aide et les conseils de militants de l'Union Locale CGT de Caen, décident d’occuper les locaux. En novembre de la même année, un homme d'affaires franco-portugais, Georges Viana, spécialiste dans les projets de reprises difficiles d’entreprises, reprend la biscuiterie Jeannette avec l'aide d'un financement participatif[9].
En 2015 les madeleines Jeannette, fabriquées à Démouville, font leur apparition sur la Foire de Caen[10]. En novembre de la même année, la biscuiterie ouvre une boutique de vente en ligne sur son site Internet[11].

Le , la biscuiterie ouvre son nouveau magasin d'usine à Colombelles où elle a installé une deuxième entreprise fin 2017. Grâce à l'acquisition d'un nouveau four, elle double sa production journalière qui passe à 2 tonnes quotidiennes, l'objectif étant d'atteindre 5 tonnes en 2021[12].

La croissance du chiffre d'affaires de l'ordre de 30 % est fragilisée par le mouvement des Gilets jaunes dont certains participants occupent le rond-point proche du Lazzaro, occasionnant pendant plusieurs mois une baisse de la fréquentation du magasin estimée à 70 %[13].

Le , la biscuiterie annonce le retrait de Georges Viana, qui avait permis la renaissance de l'entreprise. Lui succède André Réol, un caennais déjà actionnaire minoritaire (25 %) et propriétaire des murs de la biscuiterie, qui rachète 51 % des parts de son prédécesseur. Afin d'assurer la survie de l'entreprise, André Réol prévoit de développer l'exportation des madeleines et de recruter un directeur commercial dédié à cet objectif[13],[14]. Le nouveau patron a investi environ 2 millions d'euros pour relancer l'entreprise[15].

Savoir-faire et distinctions[modifier | modifier le code]

Le , la biscuiterie Jeannette a reçu le label d'État Entreprise du patrimoine vivant[16].

Depuis sa reprise, l'entreprise s'est lancée dans de nouvelles recettes avec la participation bénévole de Philippe Parc, Meilleur Ouvrier de France et Champion du monde des Métiers du dessert[17].

En 2017, à l'occasion de la sortie de sa madeleine bio, la biscuiterie a reçu des consommateurs le trophée « Meilleur produit France de l'année 2017-2018 »[18].

La biscuiterie Jeannette est présente dans les allées du Salon international de l'agriculture depuis 2017[19]. A l'occasion de l'édition 2019 de cette manifestation, elle a lancé une gamme de madeleines sans gluten[20].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. L'équipe
  2. Système national d'identification et du répertoire des entreprises et de leurs établissements, (base de données)Voir et modifier les données sur Wikidata
  3. « SAS JEANNETTE 1850 (COLOMBELLES) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 809603418 », sur www.societe.com (consulté le )
  4. Mollier
  5. Liquidation judiciaire SAS BISCUITERIE JEANNETTE 1850
  6. Caen : La biscuiterie Jeannette en liquidation judiciaire
  7. La biscuiterie Jeannette en liquidation judiciaire
  8. Biscuiterie Jeannette reprise par la société d'investissement LGC
  9. Georges Viana, l'heureux repreneur de la biscuiterie Jeannette
  10. Biscuiterie Jeannette, à Caen. Après le combat, le renouveau ! Les premières madeleines
  11. « Vente en ligne : c'est parti ! », sur www.jeannette1850.com (consulté le )
  12. « Un nouveau magasin pour les madeleines Jeannette, près de Caen », sur actu.fr (consulté le )
  13. a et b « Changement de patron à la biscuiterie Jeannette 1850 », sur France 3 Normandie (consulté le )
  14. « Madeleines Jeannette, près de Caen : le nouveau patron va investir 2 millions d’euros », sur actu.fr (consulté le )
  15. Pinel, « Les madeleines Jeannette, de la survie à la reconquête », sur leparisien.fr, (consulté le )
  16. « Biscuiterie Jeannette 1850 | Label EPV, Entreprise du Patrimoine Vivant », sur www.patrimoine-vivant.com (consulté le )
  17. « La Reprise de Jeannette 1850 - SAS Jeannette 1850 », sur www.jeannette1850.com (consulté le )
  18. « Fabriquées près de Caen, des madeleines Jeannette élues meilleur goûter de l'année France 2017-2018 », sur actu.fr (consulté le )
  19. Ouest-France, « Jeannette pour la première fois au Salon de l’agriculture », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  20. « Près de Caen, la biscuiterie Jeannette lance les madeleines sans gluten pour le Salon de l'agriculture », sur actu.fr (consulté le )