Bataille de la ferme Crysler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille de la ferme Crysler
Description de cette image, également commentée ci-après
Bataille de la ferme Crysler, 1813
par Henri Julien (1852 - 1908)
Informations générales
Date
Lieu Cornwall en Ontario
Issue Victoire britannique et haut-canadienne décisive
Belligérants
Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni
Flag of the United Kingdom.svg Haut-Canada
Flag of the United States (1795–1818).svg États-Unis
Commandants
William Mulcaster
Joseph Wanton Morrison
James Wilkinson
John Parker Boyd
Forces en présence
900 hommes8 000 hommes
Pertes
31 tués et 148 blessés102 tués, 237 blessés ou faits prisonniers

Guerre de 1812

Batailles

Coordonnées 44° 56′ 31″ nord, 75° 04′ 13″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Bataille de la ferme Crysler

Géolocalisation sur la carte : Ontario

(Voir situation sur carte : Ontario)
Bataille de la ferme Crysler

La bataille de la ferme Crysler, connue aussi sous le nom de bataille du champ Crysler[1], eut lieu le , pendant la guerre anglo-américaine de 1812. Elle s'acheva par une victoire des forces militaires britanniques et canadiennes sur les forces américaines, pourtant 9 fois supérieures en nombre. La défaite américaine força cette armée à abandonner son offensive sur la vallée du Saint-Laurent à l'automne 1813.

Plan américain[modifier | modifier le code]

La bataille fut planifiée pour la capture de Montréal. Ce plan incluait une action militaire avec celle de Châteauguay, connu sous le nom de la campagne du Saint-Laurent.

Le plan américain fut planifié par le secrétaire à la Guerre des États-Unis John Armstrong, Jr., qui initialement prenait le commandement lui-même[2]. À cause des difficultés à concentrer les troupes américaines dans un seul endroit, cela nécessita l'emploi de deux forces militaires pour prendre Montréal. Le major-général James Wilkinson avait une division de 8 000 hommes concentrée à Sackets Harbor sur le lac Ontario, et il devait descendre le fleuve Saint-Laurent en bateaux. Il devait faire le rendez-vous à un certain point, et rejoindre avec la division de 4 000 hommes du major-général Wade Hampton qui avançait de Plattsburgh sur le lac Champlain, pour l'attaque finale sur Montréal.

Dispositions britannique[modifier | modifier le code]

Les Britanniques sous commandement :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lossing, p. 654.[réf. non conforme]
  2. Elting (1995), p. 137
  3. Hitsman, p. 190
  4. Donald E. Graves, « Forgotten Hero in a Forgotten War », Humanities (magazine),

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Guerre de 1812, les opérations terrestres, Stanley George F., éd. Trécarré, Montréal, 1984.
  • The Incredible War of 1812, J. Macky Hitsman, Donald E. Graves, Robin Brass Studio, Toronto.