Bataille de Burnt Corn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bataille de Burnt Corn

Informations générales
Date 27 juillet 1813
Lieu Comté d'Escambia (Alabama)
Issue Victoire des Red Sticks
Belligérants
Red SticksDrapeau des États-Unis États-Unis
Commandants
Peter McQueenColonel James Caller
Capitaine Dixon Bailey
Forces en présence
80180
Pertes
10-12 morts
8-9 blessés
2 morts
15 blessés

Guerre Creek

Batailles

Guerre Creek :

Burnt Corn · Fort Mims · Bashi Skirmish (en) · Tallushatchee · Talladega · Canoe Fight (en) · Holy Ground · Emuckfaw et Enotachopo Creek (en) · Horseshoe Bend
Coordonnées 31° 11′ 22″ nord, 87° 07′ 33″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Alabama

(Voir situation sur carte : Alabama)
Bataille de Burnt Corn

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Bataille de Burnt Corn

La bataille de Burnt Corn, également connue sous le nom de bataille de Burnt Corn Creek, est une bataille de la guerre Creek qui opposa le 27 juillet 1813 les États-Unis aux Creeks.

Contexte[modifier | modifier le code]

En juillet 1813, Peter McQueen et un grand nombre de guerriers Red Sticks se rendent à Pensacola en Floride pour acheter des munitions, avec 400 livre et une lettre du bureau britannique de Fort Malden. Selon les mots de McQueen, le gouverneur espagnol leur a donné « un petit sac de poudre pour chacune des dix villes, et cinq balles à chaque homme »[1]. Le gouverneur a présenté cela comme « un cadeau amical, pour la chasse »[1].

Mais Samuel Moniac, un guerrier Creek, témoigna le 2 août 1813 après les événements, « Tête Haute m'as dit que, quand ils sont revenus avec leur alimentation, un autre corps d'hommes serait descendu pour une autre fourniture de munitions ; et que dix hommes devaient sortir de la ville, ils ont calculé sur « cinq chevaux chargés pour chaque ville ». »[2]

Bataille[modifier | modifier le code]

Des soldats américains à Fort Mims, après avoir entendu de la mission de McQueen, ont rapidement envoyé une force organisée, dirigée par le colonel James Caller et le capitaine Dixon Bailey, pour intercepter le détachement de McQueen. Les Américains ont pris en embuscade les Red Sticks lorsqu'ils se sont couchés pour la soirée sur les bords de Burnt Corn Creek.

Les Américains ont dispersé les Red Sticks qui ont fui vers les marécages à proximité. Ivres de leur victoire, les Américains ont commencé à piller les sacs des chevaux des Red Sticks. Au marais, les Creeks ont remarqué que les Américains avaient baissé leur garde. Les Creeks se sont regroupés et ont lancé une attaque surprise, qui a dispersé les Américains.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Henry Adams, History of the United States of America : the second administration of James Madison, 1813–1817, C. Scribner's, (ISBN 0-940450-35-6, lire en ligne), p. 228–229.
  2. Modette, « History of the Mississippi Valley, Volume II » [archive du ] (consulté le 30 juin 2011)