Overijssel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Overijssel
(nl) Provincie Overijssel
Héraldique
Héraldique
Drapeau d'Overijssel
Drapeau d'Overijssel
Overijssel
Administration
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Chef-lieu Zwolle
Commissaire du Roi Ank Bijleveld (CDA)
ISO 3166-2 NL-OV
Démographie
Population 1 139 697 hab. (31 décembre 2013)
Densité 333 hab./km2
Religion Protestants 29 %
Catholiques 26 %
Musulmans 2 %
Géographie
Superficie 342 086 ha = 3 420,86 km2
Liens
Site web http://www.overijssel.nl

L'Overijssel (ancienne orthographe : Overyssel ; en bas-saxon : Oaveriessel ; littéralement « Outre-IJssel », maintenant littéralement « Au-dessus de l'IJssel ») est une province des Pays-Bas, située à l'est du pays. Son chef-lieu est Zwolle. La rivière de l'IJssel, dont elle tire son nom, forme en grande partie la frontière naturelle avec la province de la Gueldre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation et relief[modifier | modifier le code]

Photo satellite de l'Overijssel

Elle borde l'Allemagne à l'est, les provinces de Drenthe et Frise au nord, le Flevoland à l'ouest et Gueldre au sud.

D'un point de vue géophysique, elle est enserrée entre l’IJsselmeer, l’IJssel (la plus grande rivière de la province) et les collines de Veluwe à l'ouest, les fagnes de Drenthe au nord, la frontière allemande à l'est et l’Achterhoek au sud. La province se compose de petites rivières et ruisseaux à fond sableux, sauf dans le nord-ouest, où les polders et les lacs dominent.

Urbanisation[modifier | modifier le code]

Communes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Anciennes communes d'Overijssel.

L'Overijssel compte 25 communes. au , il y en avait encore 44 mais une réorganisation provinciale a ramené ce nombre à 26. Le , les communes de Deventer et de Bathmen ont fusionné sous le nom de Deventer, abaissant ainsi le nombre total de communes de la province à 25.

Provincie Overijssel, gemeenten (2013).
Vue d'ensemble des communes (2015)
Localités bénéficiant du statut de villes[modifier | modifier le code]
Vue d'un paysage typique de l'Overijssel.

Les localités suivantes ont le statut de ville (de par l'obtention des privilèges ou d'une charte communale au Moyen Âge) : Almelo, Blokzijl, Delden, Deventer, Diepenheim, Enschede, Genemuiden, Goor, Grafhorst (qui n'est en fait qu'un village de la commune de Kampen), Gramsbergen, Hardenberg, Hasselt, Kampen, Oldenzaal, Ommen, Ootmarsum, Rijssen, Steenwijk, Vollenhove, Wilsum, Zwolle (chef-lieu).

Le plus grand village de la province est Enschede.

Transports[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

La province d'Overijssel est une importante région de transit vers l'Allemagne et le nord des Pays-Bas. Les principales voies sont l'A1, l'A28 et la N35. L'A1 débute à Deventer, et traverse Hengelo, Oldenzaal, vers la frontière allemande où elle se connecte à l'autoroute allemande A30. La A28 s'étend sur kilomètres dans la province mais reste la route la plus encombrée d'Oversijssel, avec 130 000 véhicules par jour sur le pont de l'IJssel.

La A32 s'étend de Meppel à Leeuwarden et constitue une artère principale pour rejoindre le nord-ouest de la province.

La N35 est une importante voie de l'Overijssel central. La route relie l'A28 à Zwolle, et passe par Raalte et Nijverdal pour rejoindre Wierden, où elle bifurque vers l'A35, le long de la frontière allemande. La N35 est ainsi la principe connexion vers les villes de la Ruhr et Münster.

La N50 est une autre importante liaison entre Zwolle et Kampen, reliant plus largement le Flevoland à Groningue.

Navigation fluviale[modifier | modifier le code]

La plus importante rivière de l'Overijssel, l'IJssel, forme une grande partie de la frontière de la province avec la Gueldre. Elle est donc une voie navigable très fréquentée. La Zwarte Water entre Zwolle et Genemuiden est également navigable. Trois canaux principaux existent :

  • le canal de Twente(Twentekanaal), qui s'étend de Zutphen (Gueldre) à Enschede, via Hengelo.
  • le canal d'Almelo à De Haandrik (Kanaal Almelo-De Haandrik), situé à l'est de l'Overijssel
  • le Zwolle-IJsselkanaal, une sorte de canal reliant la Zwarte Water en l'IJssel.

D'autres canaux existent, comme l'Overijssels Kanaal, l'Almelo-Nordhornkanaal et le Soestwetering mais ces derniers n'ont pas vocation à être navigués à des fins de transport.

Transport ferroviaire[modifier | modifier le code]

Trois liaisons interurbaines dites Intercity traversent l'Overijssel : Enschede-Randstad ; Zwolle-Roosendaal et Groningue/Leeuwarden-Randstad. Les principales gares sont celle de Zwolle, qui centralisent les départs et arrivées des trains, et de Deventer, qui assure les correspondances entre plusieurs trains. De plus, le train international à destination de Berlin effectue un arrêt à Deventer.

En Overijssel, les liaisons ferroviaires existantes sont les suivantes :

  • En partant de Zwolle :
    • Zwolle - Steenwijk (- Leeuwarden)
    • Zwolle - Hardenberg (- Emmen)
    • Zwolle - Almelo
    • Zwolle - Deventer (- Arnhem)
    • Zwolle (- Amersfoort)
    • Zwolle - Kampen Zuid (- Lelystad)
    • Zwolle - Kampen
  • Autres liaisons :
    • Almelo - Mariënberg
    • (Apeldoorn -) Deventer - Almelo - Enschede
    • (Zutphen -) Goor - Hengelo - Oldenzaal (- Bad Bentheim (D))
    • Enschede - Glanerbrug (- Gronau (D))
Transport aérien[modifier | modifier le code]

L'Overijssel était desservi par l'aéroport Enschede Airport Twente jusqu'en 2008, année de sa fermeture. Depuis, plusieurs initiatives ont envisagé sa réouverture, mais aucune n'a débouché sur un plan concret.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1528 apparaît pour la première fois le nom d'Overijssel pour désigner une partie de l'actuelle province. Auparavant, elle était connue sous le nom de "Oversticht". Mais déjà en 1233, la racine latine - Transysla, Transisalania (littéralement : Over-IJssel, de l'autre côté de l'IJssel) renseignait sur le lieu. Cette région a été administrée par l'évêque d'Utrecht.

Les localités suivantes ont le statut de ville (de par l'obtention des privilèges ou d'une charte communale au Moyen Âge) : Almelo, Blokzijl, Delden, Deventer, Diepenheim, Enschede, Genemuiden, Goor, Grafhorst (qui n'est en fait qu'un village de la commune de Kampen), Gramsbergen, Hardenberg, Hasselt, Kampen, Oldenzaal, Ommen, Ootmarsum, Rijssen, Steenwijk, Vollenhove, Wilsum, Zwolle (chef-lieu).

L'évêché d'Utrecht, dont faisait partie l'Overijssel, fut cédé en 1528 à Charles Quint, empereur du Saint-Empire romain germanique. Le nom d'Oversijssel entra alors en usage, et les villes hanséatiques de Deventer, Kampen en Zwolle ainsi que Salland, Twente et Vollenhove furent rattachés à cette région.

À partir de la révolte contre Philippe II d'Espagne, la région fait partie de la République des sept Provinces-Unies des Pays-Bas, et elle est administrée par les maires des grandes villes et les membres de la chevalerie. Après la brève occupation par l'évêque de Münster de 1672 à 1674, les lieutenants-gouverneurs (stathouders) ont gagné en pouvoirs. À la formation de la République batave en 1795, l'Overijssel fut regroupé avec la Gueldre, la Drenthe, la Frise; dans le département du Vieil IJssel. Les anciennes frontières de la province furent restaurées en 1801, par la régence d'État.

Démographie[modifier | modifier le code]

Année
(au 31 déc.)
1960 1970 1980 1990 2000 2012 2013
Population[1] 783 355 932 946 1 027 836 1 026 325 1 086 280 1 139 350 1 139 697

Politique[modifier | modifier le code]

Les États provinciaux sont l'assemblée administrative de la province, composée de 47 membres élus tous les quatre ans. Jusqu'aux élections de mars 2007, la province de l'Overijssel élisait 63 membres mais une modification législative rapporta le nombre d'élus provinciaux de tout le pays de 764 à 564.

L'instance exécutive est la députation provinciale, présidée par le commissaire du roi nommé par le gouvernement des Pays-Bas. L'actuelle députation provinciale est composée par le CDA, le VVD, la CU et le SGP, totalisant à eux tous 24 des 47 sièges.

Langues et cultures[modifier | modifier le code]

Les dialectes locaux, comme le sallaands parlé dans l'ouest de la province, appartiennent au bas-saxon.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Population dynamics; birth, death and migration per region », sur CBS StatLine,‎ (consulté le 13 juillet 2016).

Lien externe[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :