Barotraumatisme de la dent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
coupe d'une dent
Barodontalgia.svg

En plongée sous-marine, un certain nombre d'accidents sont dus aux variations de pression. Ces accidents, nommés barotraumatismes peuvent éventuellement toucher les dents.

En effet, si celles-ci présentent des caries (un trou dans la partie dure de la dent), celui-ci sera rempli d'air ambiant. Les variations de pression (à la descente comme à la remontée) pourront alors conduire à de très fortes douleurs pouvant, dans les cas extrêmes entraîner une syncope.

À la descente[modifier | modifier le code]

Parfois, la douleur peut survenir au cours de la descente sur une dent présentant un trou (carie ou obturation mal bouchée).

L'augmentation de la pression entraîne alors une diminution du volume de l'air contenu dans ce trou. La dent étant solide, sa paroi ne peut se modifier et la dépression creusée génère cette douleur.

Il est alors indispensable de mettre fin à la plongée et de remonter en surface.

Il peut aussi arriver que sur une dent récemment arrachée et proche d'un sinus, une Manœuvre de Valsalva trop forte perfore la cloison et crée un passage d'air entre la gencive et la cavité sinusale, provoquant un emphysème douloureux.

À la remontée[modifier | modifier le code]

Lors de la remontée, le phénomène est inverse. Plus la pression diminue, plus le volume augmente (cf Loi de Mariotte). En conséquence, une bulle d'air emprisonnée dans un orifice (carie, ou plombage mal serti) va chercher à se dilater.

Si l'orifice est un plombage mal refermé, celui-ci risque d'être arraché. Le risque est alors qu'il soit, ou bien avalé, ou bien qu'il se bloque dans le détendeur ou dans les voies respiratoires (risque d'occlusion pulmonaire). Dans le pire des cas, la dent risque d'éclater à la suite de l'augmentation de pression, provoquant éventuellement une syncope.

Dans tous les cas, si les symptômes surviennent à la remontée, il faut redescendre jusqu'à une profondeur faisant cesser la douleur puis remonter très lentement en expirant correctement.

Le froid[modifier | modifier le code]

Le froid, quant à lui, rend les dents (même saines) douloureuses. Les obturations métalliques conductrices rendent la douleur plus importante.

Cette douleur disparaît normalement après le retour à la surface. Néanmoins, elle peut parfois se poursuivre et doit alors être traitée par des anti-inflammatoires.

La prévention[modifier | modifier le code]

Afin de prévenir les accidents barotraumatiques des dents, il est nécessaire de plonger avec des dents saines.

Il est donc recommandé aux plongeurs de se soumettre (idéalement une fois par an) à une visite chez un spécialiste en précisant les risques liés à leur activité.

Par ailleurs, il est déconseillé de plonger dans les 10 jours qui suivent un arrachage de dent. En effet, la cicatrisation pourrait se montrer douloureuse lors de l'augmentation de pression.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]