George Pollard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
George Pollard
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Plaque, Capt Pollard house (Moby Dick), Nantucket, Massachusetts.jpg
Plaque en hommage au Capitaine George Pollard apposée sur sa demeure à Nantucket.
L’Essex attaqué par le cachalot
(croquis des carnets de Nickerson)

George Pollard,né le à Nantucket et mort dans cette même ville le , est un navigateur américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un capitaine de baleinier, il devient capitaine de l'Essex en 1819 pour une expédition avec d'autres baleiniers, et quitte Nantucket à son bord avec vingt-et-un hommes.

Il lutte contre une première tempête et pense alors à revenir pour effectuer les réparations lorsque deux membres d'équipage le convainc d'atteindre les Açores. Il passe ainsi le cap Horn mais, à environ 2 800 km des îles Galápagos, le navire est attaqué par un cachalot de vingt-six mètres de long et fait naufrage.

Les hommes se retrouvent alors dispersés dans les trois baleinières et décident de mettre cap au Sud. Le 20 décembre 1819, ils échouent sur l'île Henderson, île inhospitalière et décident de la quitter, à l'exception de trois hommes. Ces derniers seront sauvés par un navire commercial, le Surry.

Les trois navires restants naviguent alors vers l'Amérique du Sud. L'un est alors isolé par une tempête. Les deux autres, restés groupés, commencent à souffrir horriblement de la faim. Ils décident alors de sacrifier un membre d'équipage, Owen Coffin, et de le dévorer. Ils seront plus tard sauvés par le baleinier Dauphin qui les débarquera à Valparaiso où ils retrouveront les hommes du troisième navire.

Ancre du Two brothers.

À son retour à Nantucket le 5 août 1820, Pollard doit faire face à la famille de l'homme sacrifié. Il dirige de nouveau une nouvelle expédition désastreuse où il fait naufrage le sur le banc de sable de Frégate française avec le Two brothers puis, abandonnant la marine, devient gardien de nuit à Nantucket où il finit sa vie.

Inspirations[modifier | modifier le code]

Ses aventures ont inspiré en littérature, Herman Melville pour Moby Dick[1] et Jules Verne pour Le Chancellor[2]. En 1984 a été retrouvé le manuscrit de Thomas Nickerson, un des membres d'équipage, The Loss of the Ship Essex Sunk by a Whale and the Ordeal of the Crew in Open Boats.

Au cinéma, un film de Ron Howard, Au cœur de l'océan, (2015), raconte le voyage de l'Essex et la vie de Pollard (rôle interprété par Benjamin Walker).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice J. Pollard, The history of the Pollard family of America, 1964
  • Nathaniel Philbrick, La véritable histoire de Moby Dick, Le Livre de Poche/Hachette, 2003
  • François Angelier, Dictionnaire des Voyageurs et Explorateurs occidentaux, Pygmalion, 2011, p.553-554 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. qui s'est lui-même inspiré du récit Narrative of the Most Extraordinary and Distressing Shipwreck of the Whale-Ship Essex de Owen Chase
  2. Un des personnages se nommant d'ailleurs Owen. Voir Revue Jules Verne no 28, Jules Verne à table, 2009, en particulier l'article de Laurence Sudret, La question de la faim dans Le Chancellor, p. 17-27

Lien externe[modifier | modifier le code]