Antoine Agoudjian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antoine Agoudjian
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité
Mouvement
Site web

Antoine Agoudjian (né le à Saint-Maur-des-Fossés) est un photographe français.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1988, à la suite du tremblement de terre en Arménie du , il part pour deux années avec une ONG comme logisticien et interprète. Il commence ses premières images quand son travail d’aide humanitaire le lui permet. En 1991, il commence à photographier la misère et contacte Les Restos du Cœur afin de compléter son travail. En 1999, il expose sur le toit de la Grande Arche de la Défense.

De 1999 à 2011, il s'inscrit dans un travail sur la mémoire des Arméniens dans l'ancien Empire ottoman et dans les pays de la Diaspora[1],[2]. Il est également l'auteur d'une exposition très médiatisée, de photographies relatives au génocide arménien, à Istanbul en 2011[3] Il est le premier photographe à avoir exposé sur ce thème en Turquie depuis le génocide de 1915. En 2015 il expose pour le centenaire du génocide à Diyarbakir en Turquie, invité par la municipalité administrée par les kurdes qui ont officiellement reconnu le génocide arménien.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Antoine Agoudjian, "Le Feu sous la glace", 1990 - Preface d'Alberto Moravia.
  • Antoine Agoudjian, "Portraits des Restos du Cœur", 1992 - Preface de Frédéric Dard.
  • Antoine Agoudjian, "Istanbul peut-être", 1996 - Preface de Michéa Jacobi.
  • Antoine Agoudjian, "Rêves fragiles", Actes Sud 1999 - Préface de Gérard Guéguan.
  • Antoine Agoudjian, "Les yeux brûlants" 2007 , Collection Photo Poche, Mémoire des Arméniens, , Robert Delpire Actes Sud, preface d'Atom Egoyan.
  • Antoine Agoudjian, "Le Cri du Silence" 2015, Traces d'une mémoire arméniennes, aux Éditions Flammarion, mars 2015 - Préface de Simon Abkarian.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nicole Nogrette et Pauline Tissot, « Antoine Agoudjian, mémoire du peuple arménien », L'Express,‎ (lire en ligne).
  2. « Rencontre avec Antoine Agoudjian, le Trio Joubran et André Itéanu », sur franceinter.fr, France Inter, .
  3. « Photographie : Antoine Agoudjian », sur arte.tv, Arte, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]