Années 460 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Années -460)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

VIe siècle av. J.-C. | Ve siècle av. J.-C. | IVe siècle av. J.-C.

../.. | Années 480 av. J.-C. | Années 470 av. J.-C. | Années 460 av. J.-C. | Années 450 av. J.-C. | Années 440 av. J.-C. | ../..

469 av. J.-C. | 468 av. J.-C. | 467 av. J.-C. | 466 av. J.-C. | 465 av. J.-C. | 464 av. J.-C. | 463 av. J.-C. | 462 av. J.-C. | 461 av. J.-C. | 460 av. J.-C.


Événements[modifier | modifier le code]

  • Vers 470 av. J.-C. : périple du suffète carthaginois Hannon en Guinée (530/470 av. J.-C.). Il fonde six colonies regroupant près d’un millier de personnes le long de la côte Africaine et explore deux fleuves, peut-être la Gambie et le Sénégal. Le récit original du périple, gravé sur le fronton d’un temple à Carthage, disparait lors de la destruction de la ville par Scipion Émilien en 146 av. J.-C. et il n’est connu que par une traduction grecque sujette à caution[1]. Si le voyage d’Hannon n’est pas attesté, il est fort probable qu’un trafic d’or important a eu lieu entre le Sénégal et les comptoirs carthaginois du littoral atlantique. À l’est le comptoir de Lepcis reçoit des peaux et des pierres précieuses apportées par les caravanes venues du Fezzan. Carthage est en contact avec le Sahara par le comptoir de Sabratha, en relation avec Cidamus (Ghadamès), point de départ de la route des chars vers le Hoggar et le Niger. Les Carthaginois exploitent enfin les mines de cuivre et d’argent de Sardaigne ainsi que celles de Ténès, en Algérie[2]. Hérodote rapporte qu’un commerce de l’or, appelé « commerce à la muette » a lieu entre Carthage et un pays d’Afrique de la côte Atlantique. Les Carthaginois débarquent des marchandises sur la grève, allument un feu pour prévenir de leur arrivée, et remontent dans leurs vaisseaux. Les habitants du pays laissent sur le sable la quantité d’or qu’ils offrent pour la cargaison et s’en retournent dans leur cachette. Si la quantité d’or leur parait suffisante, les Carthaginois la prennent et s’en vont, laissant les marchandises. Sinon, ils rembarquent et attendent que les autochtones ajoutent de l’or jusqu’à ce qu’ils soient satisfaits[3].
Éros, bobine attique à figures rouges, v. 470-450 av. J.-C., musée du Louvre.
  • Vers 460 av. J.-C. :
    • visite probable de Babylone par Hérodote[9].
    • pendant le règne d’Artaxerxès Ier (464 à 424 av. J.-C.), les travaux de rénovation et de fortification de Jérusalem sont suspendus à la suite d’une intervention de hauts fonctionnaires de Transeuphratène, le chancelier Rehoum et le secrétaire Shimshaï, qui prétextent la nécessité de prévenir une rébellion[10].
    • le trésor d'Auriol (lieu-dit des Barres à Auriol) est enfoui dans une urne d'argile grise. Découvert en 1867, il contenait 2130 pièces d'argent pur dont certaines remontent au VIe siècle av. J.-C. et les plus récentes à 460 av. J.-C.[11]. Il est la preuve d'un important flux commercial entre Massalia et la Grèce.

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Art plastique[modifier | modifier le code]

Tétradrachme de Naxos en Sicile, un des chefs-d'œuvre de l'art monétaire grec, vers 461-450 av. J.-C..
Athéna « mélancolique »
Métopes du temple de Zeus à Olympie, représentant Héraclès recevant les pommes d'or des Hespérides de la main d'Atlas, tandis que Minerve pose un coussin sous sa tête.

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

  • Les astronomes de la cour impériale de Chine comprennent le mouvement de l'étoile polaire décrivant un petit cercle sur la voûte céleste.
  • Les parchemins remplacent les tablettes d'argiles pour les documents administratifs achéménides (écrits en araméen).
  • les Éléates se rebellent contre les théories pythagoriciennes, et font la distinction entre ce qui est mesurable et le reste, refusant d'attribuer aux nombres des propriétés magiques et surnaturelles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mickaël Augeron, Mathias Tranchant, La violence et la mer dans l'espace atlantique: XIIe-XIXe siècle, Presses universitaires de Rennes, (ISBN 9782753500341, présentation en ligne)
  2. Jean Jolly, L'Afrique et son environnement européen et asiatique, Éditions L'Harmattan (ISBN 9782296574762, présentation en ligne)
  3. Catherine Coquery-Vidrovitch, La découverte de l'Afrique: l'Afrique noire atlantique des origines au XVIIIe siècle, L'Harmattan, (ISBN 9782747552585, présentation en ligne)
  4. Michel Kaplan, Nicolas Richer, Le monde grec, vol. 1, Éditions Bréal, (ISBN 9782853948081, présentation en ligne)
  5. Paul Cloché, Le monde grec aux temps classiques, 500-336 avant J.-C., Payot, (présentation en ligne)
  6. Terry Buckley, Aspects of Greek History: A Source-Based Approach, Routledge, (ISBN 9781134857333, présentation en ligne)
  7. Françoise Ruzé, Jacqueline Christien, Sparte : Géographie, mythes et histoire, Armand Colin, (ISBN 9782200242428, présentation en ligne)
  8. Pierre Briant, Histoire de l'Empire perse : De Cyrus à Alexandre, Fayard, (ISBN 9782213639468, présentation en ligne)
  9. Xavier Mauduit, De Mathusalem à Mao Zedong : Quelle histoire !, Éditions Tallandier (ISBN 9791021032392, présentation en ligne)
  10. Alliance et Société biblique française
  11. Anna Pujol i Puigvehí, La población prerromana del extremo nordeste peninsular : génesis y desarrollo de la cultura ibérica en las comarcas gerundenses, vol. 2, CSIC Press, (ISBN 9788400069179, présentation en ligne)
  12. Greek Vases in The J. Paul Getty Museum, Getty Publications, (ISBN 9780892360703, présentation en ligne)
  13. a b c et d Joseph Manca, Patrick Bade, Sarah Costello, Victoria Charles, 1000 Sculptures, Parkstone International, (ISBN 9781683253617, présentation en ligne)
  14. Gilles Marchand et Hélène Ferbos, Chronologie de l'histoire de la peinture, Jean-Paul Gisserot, (ISBN 9782877476973, présentation en ligne)
  15. Jean Delorme, Les grandes dates de l’Antiquité, Que sais-je ?, Numéro 1013, Presses universitaires de France, (présentation en ligne)
  16. Yves Denis Papin, Chronologie de l'histoire ancienne, Éditions Jean-paul Gisserot, (ISBN 9782877473460, présentation en ligne)
  17. « Dionysos. Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines : Art grec classique (du Ve au IVe siècle av. J.-C.) », sur musée du Louvre (consulté le 30 août 2018)