Alfred de Croÿ-Dülmen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille de Croÿ.

Alfred de Croÿ-Dülmen
Image illustrative de l’article Alfred de Croÿ-Dülmen
Alfred Herzog von Croÿ

Titre 10e duc de Croÿ
(1822-1861)
Autres titres Comte de Dülmen (nl)
Prédécesseur Auguste Louis Philippe Emmanuel de Croÿ
Successeur Rudophe de Croÿ
Distinctions Ordre de Saint-Hubert de Bavière
Autres fonctions Membre :
Biographie
Nom de naissance Alfred-François-Frédéric-Philippe de Croÿ
Naissance
Aix-la-Chapelle
Décès (à 71 ans)
Dülmen (Westphalie),
Père Auguste Louis Philippe Emmanuel de Croÿ
Mère Anne Victurnienne de Rochechouart de Mortemart

Orn ext Duc et pair de France (Restauration).svg
Blason fam be Croÿ-Solre (de).svg

Alfred-François-Frédéric-Philippe de Croÿ (Aix-la-Chapelle (en allemand : Aachen)[1], Dülmen (Westphalie), ), duc de Croÿ, prince du Saint-Empire et grand d'Espagne, est un homme politique du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils aîné d'Auguste Louis Philippe Emmanuel de Croÿ, Alfred-François-Frédéric-Philippe succéda à son père () comme chef de la maison princière de ce nom[2], possesseur de la seigneurie de Dülmen, dans la Westphalie prussienne (laquelle comptait plus de 16 000 habitants[2]) et dans de vastes propriétés en Belgique et en France, notamment la terre de « Croÿ » en Picardie (Crouy-Saint-Pierre, Somme)[3], érigée en duché le [2].

Il fut appelé, la même année, à remplacer son père à la Chambre des pairs, par droit héréditaire, mais il siégea pas au Luxembourg[3].

Il fut nommé, en 1824, membre héréditaire du collège des princes à la diète provinciale (en allemand : Provinziallandtag (de)) de la Westphalie prussienne, et, en 1847[4] membre de « l'ordre des seigneurs de la diète réunie de Prusse »[4].

Alfred de Croÿ, qui était chevalier de l'ordre de Saint-Hubert de Bavière, fut compris au nombre des princes médiatisés auxquels le titre d'Altesse sérénissime a été accordé héréditairement par diplôme de l'empereur d'Autriche, du .

Le duc Alfred de Croÿ-Dülmen a sauvé le cheval de Dülmen, un mélange entre chevaux sauvages et féraux.

Récapitulatifs[modifier | modifier le code]

Titres[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Chevalier de l'ordre de Saint-Hubert de Bavière

Armoiries[modifier | modifier le code]

Écartelé : au 1 et 4, contr’écartelé : d’argent à trois fasces de gueules (Croy) et d’argent à trois doloires de gueules (Renty) ; au 2, d’Albret (écartelé de France et de gueules plein) sur le tout de Bretagne (d’hermine plein) ; au 3 écartelé d’or au lion de sable (Flandres) et losangé d’or et de gueules (Craon). Sur le tout écartelé de Croy et de Renty.[7]

Ascendance & postérité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Croy family #4.
  2. a b et c Vapereau 1858, p. 455.
  3. a et b Robert & Cougny 1890, p. 226.
  4. a et b Robert & Cougny 1890, p. 227.
  5. Roglo 2012.
  6. a b c et d Courcelles 1827, p. 80.
  7. Velde 2005, p. Lay peers.
  8. Vapereau 1858, p. 456.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]