Acras de morue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Accras de morue)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Acras de morue
Image illustrative de l’article Acras de morue
Apéritif traditionnel d'acras de morue, boudins créoles, et ti-punch, de la cuisine antillaise

Autre nom Accras, akras, marinades
Lieu d’origine Portugal
Place dans le service Apéritif, ou entrée
Température de service Chaud, tiède
Ingrédients Beignet, morue, herbes, épices (piment de Cayenne)
Mets similaires Mise en bouche, amuse-gueule...
Accompagnement Boudins [[]], citron vert, sauce pimentée, ti-punch...
Classification Cuisine antillaise, Cuisine guyanaise

Les acras de morue ou accras ou akras sont de petits beignets frits à la morue, aux herbes, aux épices, plus ou moins relevés au piment de Cayenne. Mise en bouche traditionnelle de la cuisine antillaise et la cuisine guyanaise, servis en apéritif, ou en entrée, des variantes peuvent être préparées avec d'autres poissons, crustacés, ou aux légumes.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Selon le dictionnaire de l'Académie française (neuvième édition), ce terme est emprunté de akara, « beignet de haricots », en langues nigéro-congolaises Yoruba.

Historique[modifier | modifier le code]

Les acras, appelés également « marinades » aux Antilles et en Guyane (dénomination désormais peu usitée pour éviter la confusion avec la marinade de la cuisine française), sont d'origine africaine. Dans la langue ewe, parlée au Dahomey, ce mot signifie « beignet de légumes ».

Apéritif traditionnel de ti-punch, acras de morue, et boudins créoles, de la cuisine antillaise

Antilles et Guyane[modifier | modifier le code]

En Guadeloupe, en Haïti, en Martinique, et en Guyane, ils sont de consistance légère, moelleux et croustillants[1], et peuvent être plus ou moins doux, ou relevés avec du piment de Cayenne, piment oiseau, sauce chili, et autres Tabasco (sauce), et préparés également avec des crustacés, poissons, ou légumes, avec par exemple des crevettes, langoustes, oursins, thon, chaubettes (coquillages), titiris[2]

Des acras aux légumes, au giraumon (sorte de potiron) et au malanga sont traditionnellement consommés les jours de jeûne du Vendredi saint, dans les familles catholiques pratiquantes des Antilles.

Espagne et Portugal[modifier | modifier le code]

Les acras de morue font également partie des cuisine catalane, cuisine espagnole, et cuisine portugaise, sous le nom de « beignets » (bunyols en catalan; buñuelos en espagnol; pastéis ou bolinhos en portugais). Ils ne sont pas très pimentés et sont servis en apéritif, en entrée, ou parfois comme accompagnement des platos combinados (assiettes composées).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]