Aérodrome de Pontivy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pontivy
Vue aérienne de l'aérodrome
Vue aérienne de l'aérodrome
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Département Morbihan
Ville Pontivy
Coordonnées 48° 03′ 25″ nord, 2° 55′ 24″ ouest
Altitude 124 m (406 ft)
Géolocalisation sur la carte : Morbihan
(Voir situation sur carte : Morbihan)
-
-
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
-
-
Pistes
Direction Longueur Surface
10/28 1 120 m (3 675 ft) Asphalte
Informations aéronautiques
Code OACI LFED
Nom cartographique PONTIVY
Type d'aéroport Civil, ouvert à la CAP
Gestionnaire Pontivy communauté

L’aérodrome de Pontivy (code OACI : LFED) est un aérodrome civil, ouvert à la circulation aérienne publique (CAP)[1], situé sur la commune de Noyal-Pontivy à 3 km à l’est-sud-est de Pontivy dans le Morbihan (région Bretagne, France).

Il est utilisé pour la pratique d’activités de loisirs et de tourisme (aviation légère et aéromodélisme).

Situation[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

L’aéro-club de Kernivinen voit le jour en 1946, sous la houlette de Pierre Blondeau et de Roger Druine. Le projet était dans les esprits depuis 1933, mais la guerre a retardé sa mise en application.

En septembre 1946, le ministère de l’Air alloue alors un avion, un Stampe SVAC, à l’aéro-club.

L'aérodrome était à ce moment là, un « champ d'aviation »[2].

La construction du hangar débute en 1946. Jusque-là, l’avion dormait dehors et il fallait réchauffer son moteur avec un dispositif spécial à pétrole.

Les membres de l'aéro-club travaillent aussi à l’aménagement du terrain. L’objectif était de l'ouvrir à la circulation aérienne publique. C’est seulement 10 ans plus tard que l’homologation est attribuée.

C'est en 1955 sur le terrain de Kernivinen, qu'on vient d’aménager à la hâte une piste en herbe de 600 mètres.

En 1990, un plan de modernisation est mis en place. Une piste en dur, de nouveaux hangars, des éclairages automatiques et une antenne radio sont installés. Ces travaux importants ont été réalisés à la demande de certains industriels de Pontivy et Loudéac qui voulaient disposer d'un aérodrome local pour leurs déplacements professionnels. En pratique ils l'ont peu ou pas utilisé, ce qui avait fait réagir les collectivités territoriales qui avaient participé à son financement.

La compagnie Air Bretagne pose ses valises sur l'aérodrome sans faire décoller des lignes commerciales de Pontivy, l'aérodrome servant seulement à l'entretien de ses avions. Elle faisait de l'aérodrome son siège et sa base opérationnelle.

Cette compagnie assurait des lignes régulières au départ de l'aéroport de Saint-Brieuc (Jersey, Paris, Nantes), de l'aéroport de Caen (Jersey), de l'aéroport de Montluçon (Paris) et des lignes non régulières au départ de l'aéroport de Lorient pour le rapatriement des marins du groupe Intermarché en bases avancées en Écosse et Irlande.

Suite à des problèmes techniques et financiers, elle cessa son activité en octobre 2001[3]. Elle a employé jusqu'à 50 personnes et a possédé jusqu'à 8 avions entretenus sur l'aérodrome[4].

Le 1 septembre 2013, 64 voitures brûlent sur le parking de l'aérodrome lors d'un évènement organisé sur la plateforme (Show de moto-cross pour une récolte de fond au profit d'une association aidant un jeune myopathe)[5]. La cause serait un barbecue mal éteint[6].

Installations[modifier | modifier le code]

L’aéroport dispose d’une piste bitumée orientée est-ouest (10/28)[7], longue de 1 120 mètres et large de 30[8] avec voies de circulation et de desserte des pistes, aires de stationnement et manœuvre. La piste permet d'accueillir des avions de 20 places maximum[9].

L’aérodrome n’est pas contrôlé. Les communications s’effectuent en auto-information sur la fréquence de 129,750 MHz.

S’y ajoutent :

Activités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des aérodromes dont la création et la mise en service ont été autorisées, liste no 1 : Aérodromes ouverts à la circulation aérienne publique (Journal officiel du 27 mai 2010, p. 9575)
  2. « Aero-club de Pontivy: Il fêtera ses 70 ans l'an prochain. », sur Le télégramme,
  3. « Air Bretagne en liquidation », sur Le télégramme,
  4. « Un parfum de success story flotte sur Air Bretagne », sur Le télégramme,
  5. « Incendie à Pontivy: 64 voitures détruites lors d'un motocross », sur Le Parisien,
  6. « Noyal-Pontivy. Incendie : "je demande réparation, c'est tout" », sur Pontivy Journal,
  7. (en) « LFED - Pontivy », sur www.navigeo.org (consulté le 26 mars 2017)
  8. (en) « L'aérodrome de Pontivy | Mapio.net », sur Mapio.net (consulté le 26 mars 2017)
  9. Contributeur du site Pontivy Communauté, « Aérodrome de Pontivy Bretagne - Vivre ici - Pontivy communauté », sur www.pontivy-communaute.bzh (consulté le 26 mars 2017)
  10. N.B. : les informations aéronautiques contenues dans cette section sont citées sans garantie de mises à jour régulières. Seules les informations publiées par le Service de l'information aéronautique (SIA) et/ou le gestionnaire de l’aérodrome peuvent être utilisées pour la navigation aérienne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]