343 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis -343)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
-346 -345 -344  -343  -342 -341 -340
Décennies :
-370 -360 -350  -340  -330 -320 -310
Siècles :
Ve siècle av. J.-C.  IVe siècle av. J.-C.  IIIe siècle av. J.-C.
Millénaires :
IIe millénaire av. J.-C.  Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Terrorisme
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 343 av. J.-C. du calendrier julien proleptique.

Événements[modifier | modifier le code]

Aristote devient le précepteur d'Alexandre le Grand. Dessin de Jean Leon Gerome Ferris
  • Début de l’année : Philocrate est accusé de haute trahison par Hypéride. Il quitte Athènes et est condamné à mort par contumace[1].
  • Printemps :
    • Arrivée de la flotte carthaginoise de Magon dans le port de Syracuse pour soutenir Hicétas[2].
    • Philippe II de Macédoine envoie le byzantin Python à Athènes pour amender la paix de Philocrate ; réponse de Démosthène (seconde Philippique). Une ambassade perse est froidement accueillie à Athènes. Thèbes et Argos envoient de l’aide à la Perse contre Chypre[1].
  • Été : procès sur l’ambassade intenté par Démosthène à Eschine, qui est acquitté de justesse[1].
  • Fin de l’été : abdication de Denys le Jeune, chassé de Syracuse par le corinthien Timoléon[2] Denys le Jeune capitule aux conditions de Timoléon : le tyran part pour Corinthe où il va mener la vie d’un maître d’école. À Syracuse, de nombreux quartiers restent cependant contrôlés par Hicétas et l’amiral carthaginois Magon. La rareté des combats laisse aux soldats grecs des deux camps le temps de pêcher. Ils commencent à fraterniser. Magon, qui craint un accord des troupes grecques, préfère quitter la Sicile. Timoléon n’a plus qu’à mettre en fuite Hicétas et se rendre maître de toute la ville. Pour ne pas se faire soupçonner de tyrannie, il fait raser les remparts d’Ortygie et le palais de Denys. La démocratie est rétablie (344–317 av. J.-C.). Timoléon guerroie contre les petits tyrans des cités siciliennes (343/339 av. J.-C.)


Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Arthur Wallace Pickard-Cambridge, Demosthenes and the Last Days of Greek Freedom 384 - 322 B.C, Gorgias Press LLC, (ISBN 9781593330309, présentation en ligne)
  2. a et b Henry Dickinson Westlake, Timoleon and His Relations With Tyrants, Manchester University Press, (présentation en ligne)
  3. a, b, c et d François Clément, Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates, Paris, Moreau, (présentation en ligne)
  4. Osques. Leur capitale est Teanum Sidicinum
  5. Wolfgang Helck, Eberhard Otto, Lexikon der Ägyptologie, vol. 4, Otto Harrassowitz Verlag, (ISBN 9783447022620, présentation en ligne)
  6. Pierre Briant, Histoire de l'Empire perse : De Cyrus à Alexandre, Fayard, (ISBN 9782213639468, présentation en ligne)
  7. Jean-Claude Margueron, Le Proche-Orient et l'Égypte antiques, Hachette Éducation Technique, (ISBN 9782011400963, présentation en ligne)
  8. Françoise Ruzé, Jacqueline Christien, Sparte : Géographie, mythes et histoire, Armand Colin, (ISBN 9782200242428, présentation en ligne)
  9. David Phillips, Athenian Political Oratory : Sixteen Key Speeches, Psychology Press, (ISBN 9780203335109, présentation en ligne)
  10. Marc Baratin, Alain Billault, La Littérature grecque, Hachette Éducation Technique, (ISBN 9782011814531, présentation en ligne)


Liens externes[modifier | modifier le code]