Église Saint-Marcel d'Iguerande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Saint Marcel d'Iguerande
Image illustrative de l'article Église Saint-Marcel d'Iguerande
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église
Début de la construction XIe siècle
Fin des travaux XIIe siècle
Style dominant Roman
Protection Logo monument historique Classé MH (1913)
Géographie
Pays France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Ville Iguerande
Coordonnées 46° 12′ 33″ nord, 4° 04′ 40″ est

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Église Saint Marcel d'Iguerande

L'église Saint-Marcel d'Iguerande est une église de style roman du XIe siècle consacrée à saint Marcel, après l'avoir été à Saint-André[1].Elle se situe à Iguerande en Saône-et-Loire en Bourgogne-Franche-Comté. Elle est classée monument historique depuis le 22 octobre 1913[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Elle est construite entre la fin du XIe siècle et le début du XIIe siècle Elle appartenait à des moines de l'Ordre de Saint-Benoît, au diocèse de Mâcon, à l'archiprêtré Beaujeu..Elle est placée en 1088 sous le patronage clunisien de la Prieure de Marcigny.

Elle a été restaurée par la Direction des monuments historiques à la fin des années 1970.

Description[modifier | modifier le code]

L'église est située sur une hauteur et domine le cours de la Loire.

Jean Virey a dessiné le plan de l'église, en 1890[3]

Intérieur[modifier | modifier le code]

L'église d'Iguerande, de plan cruciforme, est dite à nef obscure, comme l'église Saint-Pierre-aux-Liens de Varenne-l'Arconce et l'église Saint-Germain-et-Saint-Benoît de Saint-Germain-en-Brionnais, qui sont dépourvues de fenêtres hautes. Elle comporte une nef principale à trois travées, flanquée de deux bas-côtés, un transept saillant, une triple travée de chœur, une abside centrale et deux absidioles semi-circulaires en retrait. Les travées de la nef sont voûtées en plein cintre, séparées par les arcs doubleaux à double rouleau. Les bas-côtés sont voûtés d'arêtes et communiquent avec la nef par de grandes arcades en plein cintre. Une belle coupole octogonale sur trompes s'élève à la croisée du transept. Les piliers sont de plan carré, cantonnés de demi-colonnes engagées, surmontées de chapiteaux sculptés ornés de motifs végétaux ou de personnages fantastiques.

Extérieur[modifier | modifier le code]

L'église d'Iguerande présente un aspect robuste et massif.

Le clocher[modifier | modifier le code]

Le clocher est de plan carré et comporte deux étages de baies séparés par une corniche. L'étage supérieur est le plus orné. Il est percé, sur chaque face, de deux baies géminées. Le clocher est couvert d'une pyramide à faible pente et à tuiles creuses.

La façade[modifier | modifier le code]

Le portail occidental est surmonté d'un tympan nu, encadré par une archivolte composée d'un gros tore retombant latéralement sur deux colonnes à bases et chapiteaux sculptés de motifs végétaux, notamment de grenades, fruit symbole de l'immortalité.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

.Le site sur l'art roman en Bourgogne, Iguerande .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mme Oursel, « Archives départementales 71, Iguerande Fiche de repérage église », sur archives71, (consulté le 13 juillet 2017)
  2. « Eglise Saint Marcel », notice no PA00113297, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  3. Jean Virey   L’architecture romane dans l’ancien diocèse de Mâcon in Mémoires de la Société Éduenne tome 18 1890 Autun Imp. Dejussieu père et fils, église Saint-André d'Iguerande pp. 354-360 (consultable sur BNF/Gallica)