Yermolaïev Yer-2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Yermolaïev Yer-2 (1940) Su-27 silhouette.svg
Jermolajew Jer-2.jpg Vue de l'avion

Constructeur Yermolaïev
Rôle Bombardier
Premier vol juin 1940
Nombre construits 360-370
Équipage
4
Motorisation
Moteur Klimov M-105
Nombre 2
Type moteur en ligne
Puissance unitaire 809 kW
Dimensions
Envergure 23,00 m
Longueur 16,40 m
Surface alaire 72,0 m2
Masses
À vide 7 200 kg
Avec armement 12 520 kg
Maximale 14 150 kg
Performances
Vitesse maximale 437 km/h
Vitesse de décrochage 126 km/h
Plafond 7 700 m
Rayon d'action 4 000 km
Armement
Interne 1 mitrailleuse 12,7 mm
2 mitrailleuses 7,62 mm
Externe maxi. 5 000 kg de bombes
Pix.gif Yermolaïev Yer-2 (1943) Su-27 silhouette.svg
Jermolajew Jer-2 Riss.jpg Vue de l'avion

Équipage
5
Motorisation
Moteur Tcharomsky ATch-30B
Nombre 2
Type moteur Diesel
Puissance unitaire 1 103 kW
Dimensions
Surface alaire 73,1 m2
Masses
Avec armement 14 850 kg
Maximale 18 580 kg
Performances
Vitesse maximale 420 km/h
Plafond 7 200 m
Rayon d'action 5 000 km
Armement
Interne 1 canon 20 mm ChVAK
2 mitrailleuses 12,7 mm
Externe maxi. 5 000 kg ou deux bombes FAB-1000 à l'extérieur

Le Yermolaïev Yer-2 est l'un des rares bombardiers à long rayon d'action développé et mis en ligne au cours de la Seconde Guerre mondiale par l'URSS.

Historique[modifier | modifier le code]

Robert Ludvigovitch Bartini, un communiste italien vivant en URSS développa en 1937 avec son équipe de dessinateurs l'avion de transport de passagers entièrement métallique Stal-7 qui accomplit plusieurs vols d'essai long courrier très prometteurs. L'idée apparut de développer une version militaire pour profiter de ses capacités. La compagnie Aeroflot créa à cet effet un bureau d'études spécial dont la direction fut confiée à Vladimir Grigoriévitch Yermolaïev qui faisait partie de l'équipe de Bartini.

Les travaux commencèrent fin 1939 et le premier prototype appelé DB-240 (Dalny Bombardirovchtchik = bombardier long courrier) fit son premier vol en juin 1940. Dès octobre 1940, il fut produit en série équipé de moteurs en ligne M-105, de sorte qu'au début de la Grande Guerre patriotique, deux régiments de ce qui deviendra l'aviation à long rayon d'action purent être alignés, disposant d'un total de 128 appareils et dont les équipages venaient de la compagnie Aeroflot et d'autres organisations aéronautiques civiles.

Dans la première phase des combats, l'appareil qui avait été rebaptisé Yer-2 au début de la production, effectua des missions de bombardement sur Berlin et des missions d'appui-sol sur le front. Fin 1941, les ateliers de production furent transférés de Voronej vers Omsk. À cette date, 144 appareils avaient déjà été livrés aux forces aériennes.

En 1942, on commença des essais avec des moteurs plus puissants de type AM-35, M-37 et M-120 destinés à augmenter la charge utile, mais sans grand succès. Fin 1943 apparut sur le front un modèle de série équipé de moteurs diesel Tcharomsky ATch-30B qui apporta enfin l'amélioration espérée. Il fut construit à 300 exemplaires. Ce modèle fut constamment amélioré pendant la production qui dura jusqu'en 1944 et devint la dernière version de série du Yer-2; une variante spéciale pour 9 passagers appelée Yer-2ON (Ossobovo Naznatchénia = missions spéciales) fut construite en seulement 3 exemplaires.

Après la guerre, ces avions servirent de bancs volants. On testa par exemple des moteurs de fusée V2 attachés à un Yer-2. Lorsque Vladimir Yermolaïev mourut le 31 décembre 1944, son OKB fut dissous et ses collaborateurs furent repris par le bureau d'études de Pavel Soukhoï.

Description technique[modifier | modifier le code]

Le Yer-2 était un avion entièrement métallique ; l'aile basse en porte-à-faux (cantilever) présentait un double dièdre un peu comme le Ju 87.

L'empennage présentait deux dérives aux extrémités du plan horizontal. Le train d'atterrissage principal rétractable s'encastrait dans les nacelles des moteurs, la roulette de queue était fixe.

Voir également[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Wilfried Kopenhagen, Sowjetische Bombenflugzeuge, Berlin, Transpress Verlag,‎ 1989 (ISBN 3-344-00391-7)
  • (en) Yefim Gordon, Soviet Airpower in World War 2, Hinckley, England, Midland Publishing,‎ 2008 (ISBN 978-1-85780-304-4)
  • (en) Bill Gunston, The Osprey Encyclopaedia of Russian Aircraft 1875–1995, London, Osprey,‎ 1995 (ISBN 1-85532-405-9)
  • (en) Vaclav Nemecek, The History of Soviet Aircraft from 1918, London, Willow Books,‎ 1986 (ISBN 0-00-218033-2)