Weislingen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Weislingen
Blason de Weislingen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Arrondissement Arrondissement de Saverne
Canton Canton de Drulingen
Intercommunalité Communauté de communes de l'Alsace Bossue
Maire
Mandat
Alain Zimmermann
2014-2020
Code postal 67290
Code commune 67522
Démographie
Population
municipale
563 hab. (2011)
Densité 80 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 12″ N 7° 15′ 09″ E / 48.92, 7.2525 ()48° 55′ 12″ Nord 7° 15′ 09″ Est / 48.92, 7.2525 ()  
Altitude Min. 245 m – Max. 374 m
Superficie 7,01 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Weislingen

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Weislingen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Weislingen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Weislingen

Weislingen (Wislínge en francique rhénan[1]) est une commune française, située dans le département du Bas-Rhin en région Alsace.

La commune fait partie du Parc naturel régional des Vosges du Nord.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention du nom de Weislingen remonte vers 1600. Elle est attribuée au comte palatin Johann August von Lützelstein (Jean Auguste de La Petite Pierre).Mais sur l'origine même du village deux explications coexistent, qui ne sont que légèrement divergentes.

Selon la première version, la région était une contrée sauvage, jusqu'au jour où un criminel fut chargé, pour purger sa peine, de défricher l'endroit. Le pénitent (Buesser en allemand) s'y installa définitivement et le lieu fut nommé Buesweiler. Par la suite, d'autres habitants s'y sont établis, certainement des fugitifs du village de Minre-Hagenbach, détruit par la guerre au Moyen Âge et situé au lieu-dit Pfaffenbrunnen, à 2 km à l'est de Hambach, l'actuel Waldhambach. Ils plantèrent des tilleuls tout autour de leurs fermes. Et c'est la couleur blanche de leurs fleurs qui aurait donné son nom au hameau : Weisser Lindenhof, la ferme aux tilleuls blancs.

La deuxième explication rejoint la première, sauf qu'à la place d'un pénitent, c'est un ermite, en quelque sorte un pénitent volontaire, qui aurait défriché la contrée.

Toujours est-il que selon la tradition orale, un pionnier - criminel ou ermite - se serait établi bien avant 1547 sur ce plateau sauvage à l'est de [Wald]Hambach. D'autres colons l'y rejoignirent, et c'est ainsi que se créa le village de Buesweiler. Il avait déjà une certaine importance à cette époque, car une transaction fut signée avec les villages voisins [Wald]Hambach et Volksberg en 1547.

À partir de 1550, le village de Buesweiler fut administré par le chevalier Eberhardt Flach von Schwarzenberg. Ses enfants en héritèrent après sa mort en 1585.

Par la suite, le comte Jean Auguste de La Petite Pierre essaya de s'approprier le village, mais sa tentative échoua suite au refus des habitants. De dépit, il fit construire en 1600 un hameau à l'actuel Weislingerhof (sortie vers Volksberg). Ebloui par la blancheur éclatante des tilleuls en fleurs plantés dans les cours des fermes, il auraitdonné le nom de Weisser Lindenhof à son hameau, qui se déforma en Wisslinge pour donner quelques années plus tard Weislingen.

Weislingen fut reconnu en 1604. À la même époque, le comte Jean Auguste entreprit des négociations avec les descendants des Flach von Schwarzenberg sur la restitution du fief de Buesweiler. Et c'est en 1613, après de longs pourparlers, que se fit cette restitution au successeur de Jean Auguste, le comte Georg Johann II de La Petite Pierre, plus connu sous le nom familier de "Jerri Hans".

Le village s'appellera désormais Buesweiler-Weislingen, et ceci jusqu'à la Révolution de 1789. À partir de cette date le nom de Buesweiler disparut définitivement et céda la place à Weislingen[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Weislingen

Les armes de Weislingen se blasonnent ainsi :
« Parti: au premier coupé au I de gueules au chevron d'argent et au II d'or plain, au second d'argent au rameau de tilleul fruité de sinople. »[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Roger Anthony[4]    
mars 2001 mars 2008 Roger Anthony    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 563 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
501 498 631 823 828 856 831 768 713
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
694 714 734 714 735 689 662 621 677
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
638 681 729 654 646 683 676 656 586
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
595 652 633 605 534 582 559 568 563
2011 - - - - - - - -
563 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Événements et fêtes[modifier | modifier le code]

  • Le 1er dimanche après le 3 novembre : messti du village.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Geoplatt
  2. Jean Jacques Schneider - Histoire de Weislingen (1937)
  3. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.newgaso.fr (consulté le 24 mai 2009)
  4. [PDF] Liste des maires au 1er avril 2008 sur le site de la préfecture du Bas-Rhin.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011