Vladimir Baranov-Rossiné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baranov.
Autoportrait (1914)

Vladimir Davidovitch Baranov-Rossiné (en russe : Владимир Давидович Баранов-Россине), né à Kherson en Ukraine en 1888 et mort en janvier 1944 à Auschwitz, était un peintre russe d'inspiration futuro-cubiste, installé en France de 1910 à 1917, puis à partir de 1925.

Il est l'inventeur d'un « piano optophoniste » qui associe le son et la couleur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie la peinture à l'Académie impériale de Saint-Petersbourg de 1903 à 1907. Il expose à Moscou dans le cadre des groupes « Stephanos », « Zvieno », « Vienok-Stephanos ». Il s'installe à Paris jusqu'en 1914. Il expose au salon des Indépendants et se tourne dès lors vers le Cubisme et le Futurisme. Il revient en Russie pendant la révolution russe et s'investit dans le mouvement révolutionnaire. Il invente l'optophonique, un piano qui met en mouvement des disques transparents lumineux et colorés qui projettent des couleurs sur un écran.

Sa création est présentée au théâtre Bolchoï et à Paris par Jean Arp. Il réalise des sculptures et expose à l'exposition universelle de 1937 et en 1939 à l'exposition des Réalités Nouvelles. Il meurt en déportation en 1944. Une rétrospective de son œuvre est organisée en 1972 au Musée national d'art moderne de Paris.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :