Valentino Gasparella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Valentino Gasparella
Image illustrative de l'article Valentino Gasparella
Gaiardoni, Gasparella en Gruchet (1959)
Informations
Nom Valentino Gasparella
Date de naissance 30 mai 1935 (79 ans)
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Équipe professionnelle
10.1960-1961
1962
1963
1964
1965
Bianchi
Ignis-Moschettieri
Ignis
Termozeta-Dei
Ignis
Principales victoires
Championnats et Jeux olympiques
médaille d'or, Jeux olympiques Champion olympique de poursuite par équipes (1956)
Maillot arc-en-ciel Champion du monde de vitesse amateurs (1958 et 1959)

Valentino Gasparella (né le 30 mai 1935 à Isola Vicentina, dans la province de Vicence, en Vénétie) est un coureur cycliste sur piste italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Valentino Gasparella a notamment été champion du monde de vitesse amateurs en 1958 et 1959, et champion olympique de poursuite par équipes aux Jeux de 1956 à Melbourne avec Leandro Faggin, Antonio Domenicali, Franco Gandini. À cette occasion, l'équipe d'Italie a établi un nouveau record olympique, en parcourant les quatre kilomètres en min 37 s 4. Le précédent record appartenait à l'équipe de France victorieuse aux Jeux olympiques de 1936 en min 41 s 8[1]. Valentino Gasparella a également été médaillé de bronze de la vitesse individuelle quatre ans plus tard aux Jeux olympiques de 1960 à Rome et a remporté le Grand Prix de Paris amateurs en 1958 et 1959.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde amateurs[modifier | modifier le code]

Jeux méditerranéens[modifier | modifier le code]

  • Beyrouth 1959
    • Médaillé d'argent Médaillé d'argent de la vitesse
    • Médaillé d'argent Médaillé d'argent du kilomètre

Grands Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « The official report of the organizing committee for the Games of the XVI Olympiad Melbourne 1956 » [PDF], sur la84foundation.org (consulté le 13 septembre 2012), p. 423-425

Liens externes[modifier | modifier le code]