Thomise enflée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Thomisus onustus

Description de cette image, également commentée ci-après

Thomise enflée chassant à l’affût, camouflée en jaune par homochromie avec une fleur d’anthémis.

Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Chelicerata
Classe Arachnida
Ordre Araneae
Sous-ordre Araneomorphae
Famille Thomisidae
Genre Thomisus

Nom binominal

Thomisus onustus
Walckenaer, 1805

Synonymes

  • Thomisus onustus Walckenaer, 1805
  • Aranea cancriformis Martini & Goeze, 1778
  • Thomisus abbreviatus Walckenaer, 1826
  • Thomisus peronii Audouin, 1826
  • Thomisus diadema Hahn, 1832
  • Thomisus nobilis C. L. Koch, 1837
  • Thomisus sanguinolentus Walckenaer, 1841
  • Thomisus auriculatus Prach, 1866
  • Thomisus hilarulus Simon, 1875

Thomisus onustus, la Thomise enflée, est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Thomisidae.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre dans la zone paléarctique. de la Grande-Bretagne au Portugal et jusqu'au Japon. Elle est présente dans de nombreux pays d'Europe, mais absente d'Islande, Irlande, Norvège, Danemark et Finlande.

Habitat[modifier | modifier le code]

Ces araignées préfèrent des températures chaudes. Les forêts sèches et sablonneuses avec un rayonnement solaire plus élevé et les prairies sèches. Thomisus onustus semble avoir une préférence pour les fleurs de bruyère.

Description[modifier | modifier le code]

Homochromie mauve dans la chasse d’un grand nacré

Cette espèce montre un dimorphisme sexuel important à la fois en taille et en coloration, même en comparaison avec d'autres araignées crabes. Les mâles adultes ont un corps de seulement 2 à 4 millimètres, alors que les femelles mesurent 7 à 10 millimètres de long.

Cette espèce est caractérisée par les coins arrières proéminents de son opisthosome.

Chez les mâles, la couleur de base du prosoma varie du jaune au brun foncé, l'opisthosome peut être jaune et vert ou brun. Les femelles sont de couleur très variables, le plus souvent blanc, jaune ou rose en fonction de la plante sur laquelle elles chassent. Il est à noter que les mâles n'ont pas la possibilité de changer de couleur.

Ces araignées-crabes pratiquent la chasse à l’affût. Elles se camouflent en adaptant en quelques jours la couleur de leur corps à la couleur des fleurs sur lesquelles elles sont en attente de proies, un comportement qui leur permet de surprendre leurs proies (les pollinisateurs) et les protège des oiseaux prédateurs.

Leur soie n'est pas utilisée pour faire de toile mais sert surtout pour leur déplacement et la confection de leur cocon.

Nutrition[modifier | modifier le code]

Comme d'autres espèces de la famille des Thomisidae, ces araignées-crabes ne font pas de toile mais poursuivent activement leurs proies constituées d'insectes de toutes espèces, tels que les syrphes, abeilles, guêpes, papillons ou autres coléoptères, qui sont souvent plusieurs fois plus grande que l'araignée. Elles les attendent généralement en se positionnant pour la chasse sur les fleurs en adoptant par mimétisme la couleur de la fleur sur laquelle elles sont positionnées. Quand la distance est jugée convenable entre le prédateur et sa cible, la chasse se clôt par un petit bond soudain, une étreinte des pattes antérieures munies d'épaisses épines qui retiennent la victime, et une morsure précise à la nuque qui instille un venin foudroyant au plus près des ganglions nerveux.

Les jeunes Thomisus onustus peuvent se nourrir de pollen ou de nectar lorsque les proies d'insectes font défaut.

Reproduction[modifier | modifier le code]

L'accouplement a lieu principalement en juin. Le mâle monte sur le dos de la femelle pour copuler puis le mâle quitte la femelle. La femelle est complètement passive pendant l'accouplement et ne montre pas de comportement agressif. La femelle garde ensuite son cocon, sans plus rien manger, et périt avant l'éclosion.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon The World Spider Catalog 13.0[1] :

  • Thomisus onustus meridionalis Strand, 1907 d'Afrique du Nord
  • Thomisus onustus onustus Walckenaer, 1805

Étymologie[modifier | modifier le code]

Forme enflée caractéristique.

Son nom d'espèce vient du latin onustus, "enflé" en raison de la forme enflée de son opisthosome.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Walckenaer, 1805 : Tableau des aranéides ou caractères essentiels des tribus, genres, familles et races que renferme le genre Aranea de Linné, avec la désignation des espèces comprises dans chacune de ces divisions. Paris, p. 1-88.

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Levy, 1970 : The life cycle of Thomisus onustus (Thomisidae: Araneae) and outlines for the classification of the life histories of spiders. Journal of Zoology, vol. 160, n. 4, p. 523–536.
  • Vogelie & Greissl, 1989 : Survival strategies of the crab spider Thomisus onustus Walckenaer 1806 (Chelicerata, Arachnida, Thomisidae). Oecologia, vol. 80, n. 4, p. 513-515.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]