Chelicerata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le sous-embranchement des Chelicerata, en français Chélicérates (ou chélicérés), constitue l'une des divisions majeures de l'embranchement des Arthropodes et comprend les arachnides et les mérostomes. Ces animaux, pour la plupart prédateurs, ont survécu après l'extinction des trilobites, arthropodes marins très communs du Cambrien. La plupart des Chélicérates marins, comprenant les euryptérides, sont maintenant éteints.

Segmentation[modifier | modifier le code]

Chez les Chélicérates, le corps est divisé en 2 parties :

  • un prosome antérieur (ou céphalothorax), composé de 8 segments (auxquels s'ajoute une pièce supplémentaire antérieur, l'acron). Comme chez les autres Arthropodes, la bouche se trouve entre les 2e et 3e segments, mais alors que l'on trouve habituellement une paire d'antennes sur le dernier segment préoral, il n'y en a pas chez les Chélicérates. Le prosome porte habituellement des yeux.
  • un opisthosome postérieur (ou abdomen), constitué de 12 segments (et d'une pièce terminale supplémentaire, le telson).

Les segments ne sont guère visibles de l'extérieur, sauf au niveau de l'abdomen chez les scorpions. Chez les opilionides et les acariens, céphalothorax et abdomen sont soudés.

Appendices[modifier | modifier le code]

Les appendices sur les segments du prosome sont :

  1. Les chélicères : ce sont des pièces buccales faisant office de mandibules, elles donnent leur nom au groupe. La plupart des Chélicérates sont incapables d'ingérer de la nourriture solide  : ils sont donc amenés à boire du sang ou à projeter leurs sucs digestifs pour digérer leurs proies à l'extérieur du corps (digestion externe). Elles se présentent généralement sous forme de pinces cornées, mais peuvent subir des modifications chez certains groupes. Ainsi, chez les araignées, elles sont modifiées en crochets venimeux ; chez les tiques, elles forment un tube armé de pointes apte à percer la peau de leur hôte.
  2. Les pédipalpes : ce sont des appendices couverts de soies sensorielles, ils encadrent l'orifice buccal. Ils ont un rôle tactile et servent à manipuler les proies. Chez les scorpions, les pédipalpes sont modifiés et forment les pinces.
  3. Quatre paires de pattes : les pattes du prosome sont uniramées et portent une branchie réduite. Elles permettent de marcher ou de nager. Chez les Arachnides qui tissent des toiles, elles sont aussi utilisées pour la manipulation de la soie.

Les appendices de l'opisthosome sont soit absents soit réduits aux branchies qu'ils portent.

Classification[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]