Théophile Barrau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Théophile Barrau

Description de cette image, également commentée ci-après

Théophile Barrau

Nom de naissance Théophile Eugène Victor Barrau
Naissance 3 octobre 1848
Carcassonne
Décès 17 avril 1913
Toulouse
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Sculpteur
Maîtres François Jouffroy
Alexandre Falguière

Théophile Barrau, né à Carcassonne le 3 octobre 1848 et mort à Toulouse le 17 avril 1913[1], est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Barrau est l'élève de François Jouffroy puis d'Alexandre Falguière. Il débute au Salon de 1874. Il est fait chevalier de la Légion d'honneur en 1892.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Poésie française, 1883, marbre, square Gambetta à Carcassonne. Détruit pendant la Seconde Guerre mondiale.
  • Suzanne, 1895, marbre, musée d'Orsay, Paris.
  • Monument aux Morts de 1870, 1908, architecte Paul Pujol, Toulouse[2].
  • Le Commerce et l'Agriculture, initialement commandé pour la place du Capitole, actuellement dans le parc Michelet, Bonnefoy, Toulouse.
  • Matho et Salammbô, 1892, marbre, square de la Pie, Saint-Maur-des-Fossés.
  • La Justice et La Loi, mairie de Suresnes.
  • Hommage à Fermat, 1898, plâtre, salle des Illustres, Capitole de Toulouse.
  • Monument aux Morts de 1870, 1901, jardin du palais du Travail, Narbonne[3].
  • Buste de Théophile Marcou, 1901, place Marcou, Carcassonne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Louis H. Bonnet. Un sculpteur carcassonnais méconnu : Théophile Barrau (1848-1913), Bulletin de la Société d’Études Scientifiques de l'Aude, tome CXI 2011. (ISSN 0153-9175)
  2. Notice sur le site e-monumen.net
  3. Notice sur le site e-monumen.net

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guillaume Peigné, Dictionnaire des sculpteurs néo-baroques français (1870-1914), p. 63-68, Éditions CTHS (collection Format no 71), Paris, 2012 (ISBN 978-2-7355-0780-1) ; p. 565

Liens externes[modifier | modifier le code]