Sunday Bada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sunday Bada Portail athlétisme
Informations
Disciplines 200 m, 400 m
Nationalité Drapeau : Nigeria Nigérian
Naissance 22 juin 1969
Lieu Kaduna
Décès 12 décembre 2011 (à 42 ans)
Lieu Lagos
Taille 1,88 m
Palmarès
Jeux olympiques 1 0 0
Championnats du monde 0 0 1
Mondiaux en salle 1 2 0

Sunday Bada (né le 22 juin 1969 à Kaduna et mort le 12 décembre 2011 à Lagos[1]) est un athlète nigérian spécialiste du 400 mètres.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il se révèle durant les Championnats d'Afrique 1990 en remportant deux médailles de bronze, sur 200 m et sur 400 m. Deux ans plus tard, il s'impose lors du 400 m de la Coupe du monde des nations de la Havane et permet à l'équipe d'Afrique d'occuper la première place au classement général final. En 1993, Sunday Bada monte sur la deuxième marche du podium des Championnats du monde en salle, derrière l'Américain Harry Butch Reynolds, avant de se classer cinquième des Championnats du monde en plein air de Stuttgart, compétition dans laquelle il établit la meilleure performance de sa carrière en 44 s 63.

Troisième des Jeux du Commonwealth 1994, le Nigerian obtient une nouvelle médaille d'argent durant les Championnats du monde en salle 1995 où il se voit devancé de 20 centièmes de secondes par l'Américain Darnell Hall. Sélectionné pour les Championnats du monde de Göteborg, en août 1995, Sunday Bada se classe huitième du 400 m mais obtient la médaille de bronze du relais 4 × 400 mètres aux côtés de ses coéquipiers nigérians.

Il obtient le plus grand succès de sa carrière en début de saison 1997 en s'adjugeant le titre du 400 mètres des Championnats du monde en salle qui se déroulent au Palais omnisports de Paris-Bercy. Il s'impose en 45 s 51 et devance finalement le Britannique Jamie Baulch de onze centièmes de seconde.

Lors des Jeux olympiques d'été de 2000, Sunday Bada remporte la médaille d'argent du relais 4 × 400 m aux côtés de Clement Chukwu, Jude Monye et Enefiok Udo Obong. Mais le 2 août 2008, le Comité international olympique décide de retirer la médaille d'or obtenue par le relais des États-Unis suite aux aveux de dopage d'Antonio Pettigrew[2]. Le Nigeria récupère le titre vacant en 2008[3].

Nommé Directeur technique national de l'athlétisme nigérian, il décède le 12 décembre 2011 après avoir été victime d'une chute au Stade national de Lagos[4]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Place Épreuve
1990 Championnats d'Afrique Le Caire 3e 200 m
3e 400 m
1991 Jeux africains Le Caire 2e 400 m
1992 Coupe du monde des nations La Havane 1er 400 m
1993 Championnats du monde en salle Toronto 2e 400 m
Championnats du monde Stuttgart 5e 400 m
1994 Jeux du Commonwealth Victoria 3e 400 m
1995 Championnats du monde en salle Barcelone 2e 400 m
Championnats du monde Göteborg 8e 400 m
3e 4 × 400 m
Jeux africains Harare 1er 200 m
2e 400 m
1997 Championnats du monde en salle Paris 1er 400 m
2000 Jeux olympiques Sydney 1er 4 × 400 m

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
400 m 44 s 63 Stuttgart 16 août 1993
400 m (salle) 45 s 51 Paris 9 mars 1997

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 1997 World Indoor champion Sunday Bada dies », sur iaaf.org,‎ 13 décembre 2011
  2. IOC decision in the doping case of Mr. Antonio Pettigrew, beijing2008.cn, 2 août 2008
  3. (en) « Nigeria gets gold at Beijing Olympics as US gets stripped », afrik-news.com,‎ 2008 (consulté en 11 février 2011)
  4. (en) Osagie Alonge, « Nigerian Olympic Silver Medalist Sunday Bada, Is Dead », sur thenetng.com,‎ 13 décembre 2011