Stipe Pletikosa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stipe Pletikosa
Stipe Pletikosa 2011.jpg
Pletikosa avec le FK Rostov en 2011.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Russie FK Rostov
Numéro 1
Biographie
Nationalité Drapeau de la Croatie Croatie
Naissance 8 janvier 1979 (1979-01-08) (35 ans)
Lieu Split (Yougoslavie)
Taille 1,93 m (6 4)
Période pro. Depuis 1996
Poste Gardien de but
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1996-2003 Drapeau : Croatie Hajduk Split 143 (4)[1]
2003-2007 Drapeau : Ukraine Chakhtar Donetsk 032 (0)
2005-2006 Drapeau : Croatie Hajduk Split 022 (0)
2007-2011 Drapeau : Russie Spartak Moscou 064 (0)
2010-2011 Drapeau : Angleterre Tottenham 001 (0)
2011- Drapeau : Russie FK Rostov 065 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1998-2001 Drapeau : Croatie Croatie espoirs 017 (0)
1999- Drapeau : Croatie Croatie 104 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 19 août 2013

Stipe Pletikosa, né le 8 janvier 1979 à Split (Yougoslavie, aujourd'hui Croatie), est un footballeur international croate qui évolue au poste de gardien de but au FK Rostov.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Formé à l'Hajduk Split, club de sa ville natale, Pletikosa fait sa première apparition en professionnel lors de la saison 1998-1999. En 2002, il est le second gardien de l'histoire à être élu meilleur joueur croate de l'année. L'année suivante, le gardien international s'engage en faveur du club ukrainien du Chakhtar Donetsk, la transaction s'élevant à deux millions d'euros. Cependant, il ne s'impose pas dans son nouveau club et il est prêté à son club formateur pour la saison 2005-2006. De retour à Donetsk, il ne parvient toujours pas à trouver une place de titulaire et est cantonné à un rôle de doublure de Jan Laštůvka.

En 2007, une offre de transfert du Dinamo Zagreb est acceptée par le Chakhtar mais Pletikosa refuse de rejoindre le club rival du club de son cœur. En mars, Stipe Pletikosa signe un contrat de trois ans avec le Spartak Moscou. Il est régulièrement titulaire jusqu'en 2009, année durant laquelle il est mis à l'écart par le nouvel entraineur Valeri Karpine.

Le 31 août 2010, soit le dernier jour du marché des transferts européen, le gardien croate est prêté pour une saison à Tottenham Hotspur[2]. Il prend part à un match de League Cup le 21 septembre face à Arsenal, c'est sa seule apparition officielle sous le maillot des Spurs. Il est par la suite libéré par le Spartak Moscou.

Le 6 août 2011, il signe un contrat de deux ans en faveur du club russe du FK Rostov[3].

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il honore sa première sélection en février 1999 à l'occasion d’un match contre l'équipe du Danemark à l'âge de 20 ans.

Pletikosa devient titulaire dans le but croate lors de la phase finale de la Coupe du Monde 2002.

Une blessure l'oblige a déclarer forfait pour l'Euro 2004 où il est remplacé par Tomislav Butina. Butina conserve ce premier rôle lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2006.

Stipe Pletikosa, entièrement remis de sa blessure, redevient gardien numéro un pour le Coupe du Monde 2006.

A l'Euro 2008 il est élu homme du match à la suite de la victoire de son équipe contre l'Autriche (victoire 1-0). Le commentateur de la BBC, Alan Hansen le considère comme le meilleur gardien de la compétition dans le même rang que Petr Čech, Gianluigi Buffon ou Iker Casillas.

Une nouvelle blessure avec le Spartak Moscou l'éloigne de long mois des terrains. Vedran Runje le remplace en sélection mais la Croatie ne se qualifie pas pour la Coupe du Monde 2010 derrière l'Angleterre et l'Ukraine.

Pletikosa participe à l'Euro 2012, il y encaisse 3 buts.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

 

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Meilleur joueur croate de l'année 2002

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :