Silves (Portugal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Silves.
Silves
Blason de Silves
Héraldique
Administration
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Région Algarve
Sous-région Algarve
Ancienne province Algarve
District Faro
Code postal 8300
Démographie
Population 37 126 hab. (2011[1])
Densité 55 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 11′ 23″ N 8° 26′ 23″ O / 37.189722, -8.43972237° 11′ 23″ Nord 8° 26′ 23″ Ouest / 37.189722, -8.439722  
Superficie 67 875 ha = 678,75 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Portugal (administrative)

Voir la carte administrative du Portugal
City locator 14.svg
Silves

Géolocalisation sur la carte : Portugal (relief)

Voir la carte topographique du Portugal
City locator 14.svg
Silves
Liens
Site web http://www.cm-silves.pt

Silves (en arabe : شلب Shelb) est une ville et une municipalité portugaise situé dans le district de Faro.

Vue générale de Silves

Étymologie[modifier | modifier le code]

La ville romaine s'appelait Silbis. Les arabes l'ont appelée Xelb[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Silves est limitrophe :

Silves a également au sud une petite ouverture sur l'océan Atlantique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Silves a été établie comme base de commerce phénicienne. Cette colonie devient en grandissant la ville romaine de Silbis. Elle est ensuite la capitale du petit royaume musulman d'Algarve, avec au XIIe siècle un château, un port, des chantiers navals et un commerce bien établi avec les ports de Méditerranée et d'Afrique. C'était aussi à l'époque un foyer culturel et artistique important lié à l'Andalousie et à l'Afrique du Nord et connu pour ses poètes et ses sages. Reconquis par Sanche Ier de Portugal après un siège de trois mois en 1189, puis repris en 1191 par les Almohades (Abu Yusuf Yaqub al-Mansur), et enfin définitivement rattaché au Portugal avec l'Algarve en 1242, sous l'action de Dom Paio Peres Correia au service de Ferdinand III de Castille. Le tremblement de terre de 1755 a détruit une grande partie de l'architecture maure[2].

Elle fut pendant très longtemps un port important avant de décliner avec le lent ensablement du fleuve Arade.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1801 1849 1900 1930 1960 1981 1991 2001 2011
10 509 15 509 29 598 34 461 33 368 31 389 32 924 33 830 37 126

Subdivisions[modifier | modifier le code]

La municipalité de Silves groupe 8 freguesias :

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Remparts de la forteresse Silves

Forteresse de Silves[modifier | modifier le code]

La Forteresse de Silves, Castelo de Silves, dite aussi château Al Hamra (le rouge), est constituée d'une enceinte crénelée, en grès rouge, occupant une surface de 12 hectares.
Construite par les Maures entre le VIIIe siècle et le Xe siècle, la forteresse a subi les aléas des diverses conquêtes et reconquêtes. Elle a été étendue au XVe siècle. Les bâtiments ont été fortement endommagés par le tremblement de terre de 1755. Elle a été restaurée en 1835. Sa grande citerne à eau voûtée est toujours utilisée par la ville. Il s'y tient une fête de la bière chaque juillet[2].

façade de la cathédrale

Cathédrale[modifier | modifier le code]

La construction de la cathédrale, Sé de Silves, a commencé au XIIIe siècle sur le site de la mosquée maure[2]. Elle a été transformée au XVe siècle dans le style gothique, et a été reconstruite après le tremblement de terre de 1755 dans le style baroque. Du style gothique, il reste l'entrée, les colonnes de granit rose, les voûtes et les gargouilles
Elle a un plan de croix latine avec une nef haute de 18 mètres.
Le roi Jean II de Portugal a été enterré dans la cathédrale en 1495.

Croix de pèlerinage[modifier | modifier le code]

Sur la route quittant la ville par le nord-est se trouve une Croix du Portugal du XVIe siècle, autrefois érigées en nombres comme signalisation de pèlerinage. Celle-ci est une des rares ayant survécu, et est considérée comme l'une des plus belles croix du Portugal.

Pilori

Pilori[modifier | modifier le code]

La place principale, Praça do Município, est entourée de la mairie et de cafés et exhibe le seul pilori ancien en Algarve, restauré à partir de ruines du XVIe siècle.

Autres points d'intérêt[modifier | modifier le code]

Le musée municipal d'archéologie expose des traces d'occupation remontant à la préhistoire, y compris de céramiques mauresques. Au dernier étage un accès à une section de mur d'enceinte restaurée donne vue sur le vieux centre ville arabe (almedina).

Une usine de liège en bord de rivière a été transformée en unités touristiques (restaurants, musique et ouvrages d'eau) et contient un musée du liège, denrée d'exportation majeure du Portugal.

Cigogne sur un toit de cheminée

Environnement[modifier | modifier le code]

La présence de plusieurs couples de cigognes nichant sur les cheminées de la ville est conditionnée par le maintien des zones humides des embouchures des fleuves Odelouca et Arade.

Pour son respect de l'environnement, l'amélioration du cadre de vie de ses habitants, la ville a obtenu le label Cittaslow.

Les champs alentour sont plantés de nombreux oliviers et figuiers.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le poète arabe Ibn Ammar y est né en 1031.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (pt)INE, « Résultats définitifs du recensement 2011 »,‎ 2012 (consulté le 5 janvier 2013)
  2. a, b, c et d Silves. Sur le site algarve-retreats.