Sidi M'Hamed (Alger)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sidi M'Hamed (homonymie).
Sidi M'Hamed
Vue nocturne sur la fontaine de la placette du 1er Mai à Alger
Vue nocturne sur la fontaine de la placette du 1er Mai à Alger
Noms
Nom algérien سيدي امحمد
Nom amazigh ⵙⵉⴷⵉ ⵎⵃⴻⵎⵎⴻⴷ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Alger
Daïra Sidi M'Hamed
Président de l'APC Mokhtar Bourouina
2007-2012
Code postal 16014
Code ONS 1602
Démographie
Population 67 873 hab. (2008[1])
Densité 31 278 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 45′ 27″ N 3° 03′ 31″ E / 36.75753, 3.05850136° 45′ 27″ Nord 3° 03′ 31″ Est / 36.75753, 3.058501  
Superficie 2,17 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya d'Alger
Localisation de la commune dans la wilaya d'Alger

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Sidi M'Hamed

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Sidi M'Hamed

Sidi M'Hamed est une commune algérienne, créée dès 1835 sous le nom de Mustapha, mais constituant désormais une partie du centre d'Alger, particulièrement connue à cause de l'Hôpital Mustapha Pacha.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune de Sidi M'Hamed se situe à environ 2,5 km au sud du centre-ville ancien[2] ; elle jouxte le port moderne, notamment le môle de Skikda.

Communes limitrophes de Sidi M'Hamed
Alger-Centre Alger-Centre Alger-Centre
Alger-Centre Sidi M'Hamed Belouizdad
El Mouradia El Mouradia Belouizdad

Transports[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Grand Café de Belcourt en 1884.

À l'arrivée des français en 1830, à quelques centaines de mètres de la ville d'Alger se trouve un plateau appelé Zebboudj El Agha qui servait au regroupement des troupes ottomanes et plus bas une villa appartenant aux héritiers du Dey Mustapha Pacha II qui servait à recevoir les malades et les blessés, c'est à cet endroit qu'est bâti l’hôpital Mustapha Pacha en 1854. Autour de l'Agha ainsi que du petit village d'Isly ainsi que plusieurs édifices appartenant à Mustapha Pasha, la commune de « Mustapha » est créée en 1835. Avec la construction du quartier européen, la ville d'Alger rejoint très vite le faubourg de Mustapha, puis avec le développement rapide autour du plateau Saulière, la commune est une première fois rattachée à Alger en 1848 avant de redevenir une commune indépendante en 1871 suite à des pétitions des habitants. La commune se développe et compte bientôt un hôpital, des abattoirs, une usine à gaz, plusieurs fabriques industrielles ainsi que l'École supérieur d'Alger. C'est ainsi que la commune est à nouveau rattachée en 1904 pour devenir l'un des douze arrondissements de la ville. Mustapha abrite alors le palais d'été des gouverneurs d'Algérie, ainsi que la seconde École de médecine et de chirurgie d'Alger.

  • En 1959, Mustapha et Belcourt constituent le 4e arrondissement de la ville d'Alger.
  • En 1974, la daïra de Sidi M'Hamed est créée, à cette occasion le 4e arrondissement est délesté du quartier de Belcourt qui sera intégré au 5e arrondissement[3].
  • En 1977, le 4e arrondissement d'Alger devient la commune de Sidi M'Hamed[4].
  • Sidi M'Hamed fut nommée ainsi car le saint Sidi M'hamed Bou Qobrine est enterré au cimetière qui porte son nom à Belcourt mais il ne fait plus partie du territoire de la commune.

Population et Société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1966 1977 1987 1998 2008
93 611 (avec Belcourt) 124 771 105 996 90 455 67 873
(Source : ONS)


Enseignement[modifier | modifier le code]

Enseignement scolaire[modifier | modifier le code]

  • Dix-neuf écoles primaires publiques
  • École Halima Essadia
  • École Ibn Toumert
  • École El Amouma
  • École Ibn Rachiq
  • École Billal El Habchi
  • École Hocine Ibn El Moumen
  • École Ibrahim Mennani
  • École Selmane El Farsi
  • École Abou Youssef Yacoub
  • École Khalid Ibn El Walid
  • École Sekou Touré
  • École Mohamed Zekkal
  • École Hadj Nacer
  • École Ibn El Feham
  • École Mohamed Ibn Zineb
  • École Larbi Tebessi
  • École Ali Ben Abi Taleb
  • École Mohamed Mada
  • École Ibn Nas
  • Neuf collèges d'enseignement moyen publics (CEM)
  • CEM les 5 innocents
  • CEM Wahiba Kebaili
  • CEM Mennani
  • CEM Omar Ibn Abdelaziz
  • CEM Ibn El Feham
  • CEM Ali Mekki
  • CEM Said Ibn El Moseib
  • CEM Ali Mellah
  • CEM Haroun El Rachid
  • Quatre lycées publics
  • Lycée Omar Racim
  • Lycée El Idrissi
  • Lycée Ibn Nas
  • Lycée Mazari Amar (Palais du Peuple)

Enseignement supérieur[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

  • CHU Mustapha Pacha (15 ha)
  • Polyclinique Nacer Nounou
  • Polyclinique Mahieddine
  • Maternité Naima
  • Centre de soins mentaux frères Badaoui
  • Salle de soins Molière

Administration et Politique[modifier | modifier le code]

Sièges d'Administrations[modifier | modifier le code]

  • Ministère du Travail
  • Ministère de la Jeunesse et des Sports
  • Ministère de l'Habitat et de l'Urbanisme
  • Cour des Comptes
  • Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l'Homme (CNCPPDH)
  • Direction de la santé et de l'habitat de la Wilaya d'Alger
  • Établissement national de navigation aérienne (ENNA)
  • Siège de la SNTF
  • Siège de l'ETUSA
  • Siège de l'ENTV

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[modifier | modifier le code]

Vie quotidienne et patrimoine[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

  • Piscine olympique du 1er Mai
  • Salle omnisports Hacène Harcha

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Le Palais du peuple (ex Palais d'été).
  • Maison du Peuple (siège de l'UGTA)

Philatélie[modifier | modifier le code]

En 1930, la poste française émet un timbre de 50 centimes bleu et rose, intitulé Vue prise de Mustapha supérieur, à Alger. Elle célèbre ainsi le centenaire de l'Algérie française[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]