Service Control Manager

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Service Control Manager
Développeur Microsoft
Environnement Windows
Type contrôleur de démons
Politique de distribution incorporé dans Windows

Le Service Control Manager (SCM) (services.exe) de Windows est un serveur Remote Procedure Call (RPC) qui gère non seulement le démarrage et l'arrêt des services Windows, mais aussi la création et la suppression de ces services.

Il est démarré au boot du système d'exploitation et est basé sur les RPC afin que les services concernés puissent être sur un autre ordinateur[1]

Les différentes actions effectuées par services.exe sont

  • Maintenir la base des données des services installés
  • Démarrer les services ou les pilotes lors du boot ou à la demande
  • Énumérer les services installés et les services liés à un pilote
  • Maintenir les informations sur les statuts de chaque service : démarré, en cours de démarrage, ou arrêté
  • Transmettre les requêtes de contrôle aux services en cours d'exécution
  • Verrouiller et déverrouiller la base de données des services

services.exe maintient une base de données des services installés dans la base de registre dans HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services (exemple de champ : startService). La base de données est utilisée par services.exe et par les programmes qui ajoutent, modifient ou configurent des services. Elle contient notamment des informations sur les dépendances entre services.

Quand un service est démarré, services.exe effectue les étapes suivantes :

  • Retrouver les informations sur le login utilisé par le service
  • Journaliser l'information dans un fichier
  • Charger le profil du login
  • Créer le service dans un état suspendu
  • Attribuer un jeton Winlogon au processus
  • Permettre au processus de s'exécuter

L'exécution de services.exe est gérée par le processus wininit.exe[2]

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]