Windows Management Instrumentation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Windows Management Instrumentation (WMI) est l’implémentation de Microsoft du Web-Based Enterprise Management (WBEM), le standard du Distributed Management Task Force (DMTF). Il prend en charge le modèle de données CIM (Common Information Model), qui décrit les objets d'un environnement de gestion.

WMI est un système de gestion interne de Windows qui prend en charge la surveillance et le contrôle de ressource système via un ensemble d’interfaces. Il fournit un modèle cohérent et organisé logiquement des états de Windows.

Il permet à des scripts WSH (par exemple VBScript) de gérer Windows localement ou à distance. C'est grâce à WMI que le composant Propriétés système de Windows peut afficher les propriétés du système sur un ordinateur distant ou local.

WMI est préinstallé sur Windows Me, Windows 2000, Windows XP, Windows Vista, Windows 7, Windows 8, Windows Server 2003, Windows Server 2008, Windows Server 2012.

WMIC (Windows Management Instrumentation Command-line) fournit une interface de ligne de commande dans l'Infrastructure de gestion Windows (WMI) qui permet de tirer parti de WMI pour gérer les ordinateurs. Windows PowerShell permet aussi d'utiliser simplement WMI depuis la ligne de commande.


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

En anglais[modifier | modifier le code]

Logiciels exploitant WMI[modifier | modifier le code]

Comment vérifier que le WMI est bien opérationnel sur la machine[modifier | modifier le code]

Si le WMI est totalement opérationnel sur la machine, alors vous obtiendrez le message "connexion réussie" lors du contrôle du WMI, comme sur cette image : (aller sur "Gestion de l'ordinateur", bouton droit sur Contrôle WMI, puis "Propriétés")


Verif wmi.jpg


Dans le cas contraire, il faudra alors passer au paragraphe "Réparation du WMI"...

Réparation du WMI[modifier | modifier le code]

  • Lancer la réparation sous un compte administrateur.
  • A la fin de la réparation du WMI, il vous faudra aussi procéder à la réparation du « System Center Configuration Manager » (SCCM, anciennement « agent SMS ») si par hasard il était présent sur votre système.


Sous Microsoft Windows XP (au moins avec Service Pack 2)[modifier | modifier le code]

Il vous suffira d'ouvrir une fenêtre "DOS" (Démarrer/exécuter/CMD <entrée>), puis de taper les commandes suivantes l'une après l'autre :

  • cd /d %windir%\system32\wbem <entrée>
  • net stop ccmexec /y <entrée>
  • net stop sharedaccess /y <entrée>
  • net stop winmgmt /y <entrée>
  • rd /S /Q repository <entrée>
  • rundll32 wbemupgd, UpgradeRepository <entrée>

Nota : il se peut que certains services tels que CCMEXEC ou SHAREDACCESS n'existent pas sur votre configuration, ça ne posera pas de problème pour la suite de la réparation.

Une fois que la dernière commande de réparation sera terminée, vous reviendrez au prompt. Vous devrez alors procéder à un reboot de l'ordinateur. C'est tout.

Sous Microsoft Windows Server 2003 (au moins avec Service Pack 1)[modifier | modifier le code]

Il vous suffira d'ouvrir une fenêtre "DOS" (Démarrer/exécuter/CMD <entrée>), puis de taper les commandes suivantes l'une après l'autre :

  • cd /d %windir%\system32\wbem <entrée>
  • net stop ccmexec /y <entrée>
  • net stop sharedaccess /y <entrée>
  • net stop winmgmt /y <entrée>
  • rd /S /Q repository <entrée>
  • rundll32 wbemupgd, RepairWMISetup <entrée>

Nota : il se peut que certains services tels que CCMEXEC ou SHAREDACCESS n'existent pas sur votre configuration, ça ne posera pas de problème pour la suite de la réparation.

Une fois que la dernière commande de réparation sera terminée, vous reviendrez au prompt. Vous devrez alors procéder à un reboot de la machine. C'est tout.

Sous Microsoft Windows Vista, Windows 7, Windows 8, Windows Server 2008, Windows Server 2012[modifier | modifier le code]

Il vous faudra lancer l'invite de commande en tant qu'administrateur (clic droit dessus puis sur "exécuter en tant qu'administrateur" pour le faire en mode d'élévation de privilèges). Puis vous taperez les commandes suivantes l'une après l'autre :

  • cd /d %windir%\system32\wbem <entrée>
  • net stop ccmexec /y <entrée>
  • net stop sharedaccess /y <entrée>
  • net stop winmgmt /y <entrée>
  • rd /S /Q repository <entrée>
  • net start winmgmt <entrée>
  • winmgmt /salvagerepository <entrée>

Nota : il se peut que certains services tels que CCMEXEC ou SHAREDACCESS n'existent pas sur votre configuration, ça ne posera pas de problème pour la suite de la réparation.

Une fois que la dernière commande de réparation sera terminée, vous reviendrez au prompt. Vous devrez alors procéder à un reboot de la machine. C'est tout.

Sous autres (anciennes) versions Microsoft Windows[modifier | modifier le code]

Nota : Ca provoquera un reset de la configuration ICS et ICF.

Il vous suffira d'ouvrir une fenêtre "DOS" (Démarrer/exécuter/CMD <entrée>), puis de taper les commandes suivantes l'une après l'autre :

  • winmgmt /clearadap <entrée>
  • winmgmt /kill <entrée>
  • winmgmt /unregserver <entrée>
  • winmgmt /regserver <entrée>
  • winmgmt /resyncperf <entrée>
  • net stop winmgmt /y <entrée>
  • del %windir%\system32\Wbem\Repository\*.* /s <entrée>
  • net start winmgmt <entrée>
  • %windir%\system32\wbem\wbemtest.exe <entrée>

Une fois que la dernière commande de réparation sera terminée, vous reviendrez au prompt. Vous devrez alors procéder à un reboot de la machine. C'est tout.