Saint Seiya Omega

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Saint Seiya Omega

聖闘士星矢Ω
(Seinto Seiya Omega)
Genre aventure, fantasy
Anime japonais : Saint Seiya Omega
Réalisateur
Morio Hatano (saison 1)
Tatsuya Nagamine (saison 2)
Studio d’animation Tōei animation
Licence Drapeau du Japon Tōei animation
Kana Home Video
Chaîne Drapeau du Japon TV Asahi
1re diffusion
Épisodes 97
Manga : Saint Seiya Ω: New Cloth Tanjō-hen
聖闘士星矢Ω-新生聖衣誕生編 (Seinto Seiya Omega: Nyū Kurosu Tanjō-hen)
Auteur Bau
Éditeur Drapeau du Japon Kadokawa Shoten
Prépublication Drapeau du Japon Kerokero Ace
Sortie initiale
Volumes 1

Saint Seiya Omega (聖闘士星矢Ω?) est une série télévisée d'animation japonaise, créée d'après le manga Saint Seiya de Masami Kurumada par les studios Tōei animation, diffusée du au sur TV Asahi[1] regroupée en deux saisons par arc narratif[2]. Le design des personnages de cette nouvelle série s'écarte de celui de la série originale[1].

Une adaptation en manga intitulé Saint Seiya Ω: New Cloth Tanjō-hen (聖闘士星矢Ω-新生聖衣誕生編, Seinto Seiya Omega: Nyū Kurosu Tanjō-hen?), regroupant les deux premières saisons, a débuté le dans le magazine Kerokero Ace de l'éditeur Kadokawa Shoten[3] et a cessé de paraître de façon précoce le suite à la disparition du magazine[4]. L'unique volume est sorti le au Japon[5].

En France, la série est diffusée depuis le [6] sur Canal J[7], depuis le [8] sur D17[9] et à partir de [10] sur MCM[11]. Kana Home Video a acquis les droits de l'anime pour la sortie en DVD[12].

Histoire[modifier | modifier le code]

Prologue[modifier | modifier le code]

L'histoire se déroule plusieurs années après le manga original. Seiya, devenu le Chevalier d'Or du Sagittaire, sauve un bébé nommé Kōga. Recueilli et élevé par Saori Kido, réincarnation de la déesse Athéna et protectrice de la Terre, Kōga devient quelques années plus tard le nouveau Chevalier de Bronze de Pégase.

Hôte de Saori, il assiste impuissant à son enlèvement par Mars, un nouvel ennemi.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Kōga et ses camarades Sōma, Chevalier de Bronze du Petit Lion (Lionet), Yuna, Chevalier de Bronze de l'Aigle, Ryūhō, Chevalier de Bronze du Dragon, Haruto, Chevalier de Bronze du Loup et Eden, Chevalier de Bronze d'Orion, jeunes chevaliers d'Athéna inexpérimentés, rebelles et ne supportant pas l'injustice, ont fait le serment de défendre et protéger Athéna, la déesse qui protège la paix sur Terre ainsi que toutes les créatures qui y vivent.

Leur premier adversaire, Mars, est un dieu maléfique qui souhaite établir un nouvel ordre sur Terre après avoir enlevé Saori. Kōga décide de tout mettre en œuvre pour parvenir à retrouver Saori et en savoir plus sur le destin de Seiya.

Personnages[modifier | modifier le code]

L'histoire est centrée sur six Chevaliers de Bronze principaux : Kōga, Sōma, Yuna, Ryūhō, Haruto, Eden. Ils ont pour mission de protéger Saori Kido, la réincarnation d'Athéna. Ils font face à plusieurs ennemis principaux (comme Mars, Abzu, Pallas…).

Par la suite, de nouveaux personnages font leur apparition, comme les Chevaliers d'Argent, d'Or et de Bronze.

Au fur et à mesure du développement de l'intrigue, de nouveaux personnages apparaissent, comme des rivaux (Ichi, Sonia…), des alliés (Kiki, Jabu…) ou les ennemis (Médée…).

Univers[modifier | modifier le code]

Clostones[modifier | modifier le code]

Dans Saint Seiya Omega, les armures sont liées à des joyaux nommés Clostones (クロストーン, Kurosutōn?) (ou « Cristaux d'armures ») et n'adoptent pas obligatoirement l'apparence de « totems » (forme « objet ») une fois retirées par leur porteur. Ce changement est dû à une météorite qui s'est écrasée sur Terre. Les débris ont fusionné avec les armures, les transformant en Clostones et leur conférant un pouvoir supplémentaire, dit élémentaire, transmis au Chevalier.

Cette évolution n'empêche pas de montrer dans le courant de l'histoire des armures sous leur forme de totems (Balance, Verseau, Scorpion) mais seules les armures d'Or semblent avoir préservé cette faculté ; il n'a pas été révélé si les armures d'Argent et de Bronze ont conservé leurs totems.

Après la victoire de Kōga contre Apsû (aussi appelé Abzu), l'influence des ténèbres disparaît et les armures perdent petit à petit leur statut de Clostones, en fonction du cosmos de leurs porteurs. Le déroulement de l'histoire remet en place la forme « objet » et le retour de la Cloth Box (appelée symboliquement Pandora Box), boîte dans laquelle repose l'armure lorsqu'elle n'est pas portée.

Affinités élémentaires[modifier | modifier le code]

Saint Seiya Omega attribue à chaque Chevalier une affinité élémentaire spécifique : le Feu (, Hi?), le Vent (, Kaze?), la Foudre (, Kaminari?), la Terre (, Chi?), l'Eau (, Mizu?), les Ténèbres (, Yami?) et la Lumière (, Hikari?). Une relation de domination existe entre les cinq premières affinités :

  • le Feu bat le Vent ;
  • le Vent bat la Foudre ;
  • la Foudre bat la Terre ;
  • la Terre bat l'Eau ;
  • l'Eau bat le Feu.

Dans le quatrième épisode de la série, il est expliqué qu'à puissance égale, un élément dominant peut vaincre un élément dominé. Toutefois, cette domination est relative lorsque Ryūhō arrive à vaincre une défense de Terre avec une attaque d'Eau plus puissante.

Dans le douzième épisode, Shun explique la possibilité pour les chevaliers d'utiliser un élément et les nouvelles formes des armures qui sont dues à un phénomène céleste qui s'est produit lors de la première bataille contre Mars.

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Le , Masami Kurumada a annoncé la préparation d'une nouvelle série Saint Seiya. Puis, c'est la filiale Tōei animation Europe qui annonce officiellement le lancement de la série[7] avec de nouveaux personnages[7].

Une première saison de 51 épisodes, intitulé arc Mars, Dieu de la Guerre[réf. souhaitée], a été diffusée du au sur TV Asahi[10].

Le 10 mars 2013, une deuxième saison a été annoncée[13], prévue en deux arcs, intitulés arc Nouvelles Armures[14] et arc Éveil à l'Omega (Ω覚醒編, Omega Kakusei-hen?)[15], diffusée depuis le sur TV Asahi[16]. Le dernier épisode de la série a été diffusé le [17].

Épisodes[modifier | modifier le code]

Fiche technique de l'anime[modifier | modifier le code]

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Personnages[18] Voix japonaises[18] Voix françaises[18],[19],[10],[8],[16]
Kōga Hikaru Midorikawa Maxime Baudouin
Sōma Katsuyuki Konishi Benoît DuPac
Yuna Satsuki Yukino Maëlys Ricordeau
Ryūhō Tetsuya Kakihara Olivier Podesta
Haruto Tatsuhisa Suzuki Luc Arden
Eden Jun'ichi Suwabe Alexandre Nguyen
Seiya / le narrateur Tohru Furuya Éric Legrand
Shaina Mami Koyama Victoria Grosbois
Athéna / Saori Kido Shōko Nakagawa Virginie Ledieu
Mars Hidekatsu Shibata Antoine Nouel
Médée Yoshiko Sakakibara Annick Cisaruk
Aria / Nouvelle Athéna Mamiko Noto Cécile Vigné
Sonia (Frelon) Aya Hisakawa Sarah Marot
Tokisada (Horloge) Sho Hayami Olivier Destrez
Tokumaru Tatsumi Yukitoshi Hori Marc Bretonnière
Geki Kiyoyuki Yanada Éric Peter
Ichi Masaya Onosaka Vincent Ribeiro
Georges Masaya Takatsuka Antoine Nouel
le principal adjoint Naomi Kusumi Vincent Ribeiro
Marc Bretonnière (épisode 25)
Raki Ai Maeda Joséphine Ropion
Kiki Shigeru Nakahara Stéphane Ronchewski
Harbinger Kazuki Yao Bruno Magne
Paradox (Gémeaux) Yukana Céline Melloul
Schiller Taiki Matsuno Laurent Morteau
Mycène Yutaka Nakano Jérôme Keen
Fudō Tomokazu Seki Alexandre Gillet
Genbu Nobuyuki Hiyama Vincent Ribeiro
Sonia (Scorpion) Aya Hisakawa Sarah Marot
Ionia (Capricorne) / le principal Ryūzaburō Ōtomo Marc Bretonnière
Tokisada (Verseau) Sho Hayami Olivier Destrez
Amor Akira Ishida Stanislas Forlani
Yohan Kentarō Itō Emmanuel Karsen
Miguel Yasunori Matsumoto Geoffrey Vigier
Fly Kōzō Shioya Jean-François Kopf
Pavlin Ai Orikasa Coralie Coscas
Sham Hiroshi Okamoto Gabriel Bismuth-Bienaimé
Almaaz Daisuke Matsubara Antoine Nouel
Balazo Tsuyoshi Takahashi Vincent Ribeiro
Michel-Ange Bin Shimada Jérôme Keen
Dōré Ken'ichi Ono Thierry Buisson
Mirfak Eiji Takemoto Marc Bretonnière
Ennéade Takashi Nagasako Thierry Mercier
Bartsch Eriko Fujimaki Coralie Coscas
Bayer Hirofumi Tanaka Stéphane Ronchewski
Menkar Kōhei Fukuhara Marc Bretonnière (1re voix)
Luc Boulad (2e voix)
Kazuma Toshio Furukawa Antoine Nouel
Yoshitomi Tsuyoshi Takishita Franck Sportis
Ordykia Yasunori Masutani Vincent de Bouard
Ragno Kunihiro Maeda Vincent Ribeiro
Radzinsky Nobuo Tobita Antoine Nouel
Argo Nobutoshi Canna Hervé Grull
Paradise Ryōsuke Kanemoto Jérôme Keen
Hooke Yūsuke Numata Vincent de Bouard
Rudolph Yasuhiko Tokuyama Vincent Ribeiro
Gray Kouta Nemoto Vincent de Bouard
Spear Yusei Oda Arthur Pestel
Güney Hiromu Miyazaki Hervé Grull
Mirapolos Yūki Tai Gabriel Bismuth-Bienaimé
Nguyen Yuriko Fuchizaki Jennifer Fauveau
Zenzo Koutarou Nakamura Érik Colin (1re voix)
Thierry Mercier (2e voix)
Shun Hiroshi Kamiya Pascal Grull
Hyōga Mamoru Miyano Mathieu Buscatto
Shiryū Ken Narita Stéphane Ronchewski
Ikki Tomokazu Sugita
Jabu Takeshi Kusao Vincent Ribeiro
Shunrei Konami Yoshida Coralie Coscas
Dohko Kōji Yada Antoine Nouel
Abzu Nobuo Tobita Vincent Ribeiro
Kōga jeune Satsuki Yukino Coralie Coscas
Haruto jeune Kaoru Mizuhara Jennifer Fauveau
Sōma jeune Jennifer Fauveau
Eden jeune Yuka Imai Jennifer Fauveau (1er voix)
Sarah Marot (2e voix)
Personnages de la deuxième saison
Subaru Yū Mizushima Benjamin Bollen
Pallas Hiromi Tsuru Céline Melloul
Ray Minami Tsuda
Philip Naomi Shindoh
Sélène Mariko Honda Marie Millet
Intégra (Gémeaux) Yukana
Nachi Bin Shimada Luc Boulad
Ban Tetsu Inada Constantin Pappas
Shō Shigeru Nakahara Luc Boulad
Daichi Daiki Nakamura
Ushio Hōchū Ōtsuka
Erna Ryoko Shiraishi Thomas Sagols
Emma Yukiyo Fujii Céline Melloul
Kelly Keiji Hirai
Celeris Yoshito Yasuhara Jacques Bouanich
Kitalpha Tokuyoshi Kawashima
Titan Eiji Takemoto Antoine Nouel
Tarvos Sōta Arai Thierry Mercier
Dioné Hiroaki Miura Pascal Grull
Loge Jun'ichi Miyake Luc Boulad
Ymir Toshie Totsuka Marie Millet
Méthone Kōta Nemoto Thomas Sagols
Halimède Hiromu Miyazaki Thierry Buisson
Hati Hiroshi Okamoto Alexandre Gillet
Rhéa Motoki Tokogi Coralie Coscas
Europe Issei Futamata Vincent Ribeiro
Thébé Yūsuke Numata Antoine Nouel
Hypérion Takaya Kuroda Marc Bretonnière
Gallia Wakana Yamazaki Marie Millet[réf. à confirmer]
Égéon Hisao Egawa Éric Peter[réf. à confirmer]
Ægir Mitsuaki Madono Bruno Magne
Cyllène Atsushi Kisaichi Arthur Pestel
Greip Daisuke Matsubara Fabrice Fara
Mirā Yuji Ueda
Paradox (Janus) Yukana
Surtur Seirou Ogino Luc Boulad
Tokisada (Deathwatch) Sho Hayami
Saturne (divinité) Yū Mizushima
Sources V. F. : Anime News Network[18], AnimeLand[10],[16] et RS Doublage[19]

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Sorties DVD[modifier | modifier le code]

Kana Home Video a fait l'acquisition des droits de la série pour les sorties en DVD[20]. Le studio produit, édite et distribue les coffrets DVD collectors intégrale regroupant la version originale et la version française[21].

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Un jeu vidéo de combat nommé Saint Seiya Omega Ultimate Cosmos, développé et édité par Namco Bandai Games, est sorti sur PlayStation Portable le uniquement au Japon[26].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « La nouvelle série Saint Seiya » sur AnimeLand.com, consulté le 7 février 2012
  2. (en) « Saint Seiya Omega grouped by arcs » sur Anime News Network.com, article du 23 février 2013, consulté le 31 mars 2013
  3. « Saint Seiya Omega - Nouvelle saison et un manga en préparation », sur Manga-news.com (consulté le 26 février 2013)
  4. (en) « Kadokawa ends publication of Kerokero Ace magazine », sur Anime News Network.com,‎ 25 juillet 2013
  5. (ja) « 聖闘士星矢Ω 新生聖衣誕生編 », sur Kadokawa.co.jp,‎ 23 septembre 2013
  6. a et b « Saint Seiya Omega : la date de diffusion et les horaires » sur AnimeLand.com, consulté le 13 février 2013
  7. a, b, c et d « Saint Seiya Omega arrive en France » sur AnimeLand.com, consulté le 26 janvier 2013
  8. a, b et c « Fiche de Saint Seiya Omega » sur Planète-Jeunesse.com, consulté le 11 janvier 2014
  9. a et b « Saint Seiya Omega bientôt sur D17 » sur AnimeLand.com, article du 29 août 2013, consulté le 10 novembre 2013
  10. a, b, c, d, e, f, g et h « Fiche de la première saison », sur AnimeLand.com (consulté le 9 avril 2012, m-à-j le 10 novembre 2013)
  11. a et b « Saint Seiya Omega sur MCM en 2014 » sur AnimeLand.com, article du 27 juin 2013, consulté le 28 juillet 2013
  12. « Saint Seya Omega en DVD chez Kana Home Video », sur Kana.fr (consulté le 5 mars 2013)
  13. « Une deuxième saison pour Saint Seiya Omega », sur AnimeLand.com (consulté le 10 mars 2013)
  14. (en) « Saint Seiya Omega new arc staff cast revealed » sur Anime News Network.com, article du 8 mars 2013, consulté le 31 mars 2013
  15. (ja) « の11月3日から放送される新章「Ω覚醒編」» sur Toei-anim.co.jp', article du 21 octobre 2013, mis en ligne le 11 novembre 2013
  16. a, b, c, d, e et f « Fiche de la deuxième saison », sur AnimeLand.com (consulté le 7 avril 2013, m-à-j le 21 février 2014)
  17. « Fin de l’anime Saint Seiya Omega, annoncée », sur http://adala-news.fr/ (consulté le 24 février 2014)
  18. a, b, c, d et e (en) « Fiche de l'anime + doublage V. O. et V. F. », sur Anime News Network.com (consulté le 8 avril 2012, m-à-j le 26 février 2014)
  19. a et b « Fiche du doublage français de la série d'animation » sur RS Doublage, consulté le 3 février 2013, m-à-j le 21 décembre 2013
  20. « Saint Seiya Omega en DVD chez Kana Home Video » sur Manga-news.com, article du 5 mars 2013, consulté et mis en ligne le 11 juillet 2013
  21. « Sortie datée pour Saint Seiya Omega » sur Manga-news.com, article du 5 mars 2013, consulté et mis en ligne le 11 juillet 2013
  22. « Saint Seiya Omega – Volume 1 » sur Manga-news.com, consulté le 11 juillet 2013
  23. « Saint Seiya Omega – Volume 2 » sur Manga-news.com, consulté le 30 août 2013
  24. « Saint Seiya Omega – Volume 3 » sur Manga-news.com, consulté le 11 janvier 2014
  25. « Saint Seiya Omega – Volume 4 » sur Manga-news.com, consulté le 28 février 2014
  26. « Le jeu vidéo Saint Seiya Omega Ultimate Cosmos », sur Manga-news.com,‎ 7 novembre 2012 (consulté le 26 février 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]