Saint Seiya, épisode G

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Saint Seiya, épisode G

聖闘士 星矢 <セイント セイヤ>
(Saint Seiya)
Type Shōnen
Genre Mythologie, fantasy
Manga
Auteur Megumu Okada
Éditeur Drapeau du Japon Akita Shoten
Drapeau de la France Panini Comics
Prépublication Drapeau du Japon Champion Red
Sortie initiale 19 décembre 200219 juin 2013
Volumes 20 + 1
Manga : Saint Seiya, épisode G ~Assassin~
Auteur Megumu Okada
Éditeur Drapeau du Japon Akita Shoten
Prépublication Drapeau du Japon Champion Red
Sortie initiale 5 avril 2014en cours
Volumes 1

Saint Seiya, épisode G (聖闘士星矢 エピソード・ギ/EPISODE G?) est un manga inspiré de Saint Seiya. L’idée et les bases de l’histoire sont de Masami Kurumada mais le traitement de celle-ci et son dessin sont assurés par Megumu Okada. Il a été prépublié dans le magazine Champion Red entre décembre 2002 et juin 2013[1], et a été compilé en vingt tomes en août 2013. Il est publié en version française depuis septembre 2004 sous le label Génération Comics de l'éditeur Panini Comics. Cette série a elle-même donné naissance à un chapitre spécial, Saint Seiya, épisode G: Gaiden Aiolos, toujours de Megumu Okada, qui a vu le jour courant octobre 2007 pour fêter les 5 ans de prépublication de l’Épisode G.

Le manga raconte des évènements antérieurs au manga Saint Seiya, également connu en français sous le titre Les Chevaliers du Zodiaque. Le G du titre se réfère au Gold, dû au fait que les personnages principaux sont les chevaliers d'Or (Gold Saints). Il peut aussi signifier Gaïa, déesse apparaissant aux derniers tomes.

Une nouvelle série intitulée Saint Seiya, épisode G ~Assassin~ toujours dessinée par Megumu Okada a débuté en avril 2014[2],[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1979, le Chevalier d'Or du Lion, Aiolia, supporte la suspicion des habitants du Sanctuaire depuis la trahison et la mort de son frère Aiolos. Pendant ce temps, une force puissante se prépare à attaquer le Sanctuaire : les Titans veulent libérer Cronos en reprenant son arme cachée dans le Sanctuaire.

Commentaires[modifier | modifier le code]

À l'aide d'intrigues secondaires dans le premier tome, la série essaie d'expliquer comment le Sanctuaire continue à exister dans le monde de la fin du XXe siècle (ce que Saint Seiya essaya de faire avec les premiers chapitres avant de ne conserver que les luttes entre les Chevaliers de Bronze et les serviteurs de dieux adverses).

De plus, chaque volume du manga comporte un ou plusieurs interludes (ou Gaiden) qui explorent ou découvrent un peu plus la personnalité ou le passé des principaux protagonistes. La vie quotidienne au Sanctuaire y est également explorée donnant un peu plus de corps à l'œuvre (au détriment de l'action et des combats diront certains). Également, et contrairement à la série originelle plutôt simpliste dans ce domaine, les manipulations entre les leaders des différents camps sont nombreuses et fréquentes et tendent à embrouiller l'intrigue. Ainsi d'entre Saga, Pontos et Cronos, il est difficile de savoir lequel manipule qui (ou se fait manipuler par qui).

Côté graphismes, Saint Seiya épisode G est aux antipodes du Saint Seiya de Masami Kurumada. Si l'original (en manga) souffrait d'un graphisme simplifié et de techniques de dessins et de cadrages largement inspiré du style des années 70, l'épisode G jouit au contraire d'une surabondance des détails et de l'utilisation massive de l'informatique. Ainsi les planches sont très souvent surchargées et très sombres lorsque rendues en niveaux de gris, ce qui rend le déchiffrage de l'action assez difficile par moment, mais donne une dimension bien plus épique et violente a l'ensemble. Cependant, les couvertures et les interludes sont imprimés en couleurs. Okada impose un style résolument nouveau a Saint Seiya qui divise la communauté des fans, l'une le rejetant purement et simplement, les autres en l'adoptant ou en s'y habituant.

Une autre chose qui pourrait rebuter les anciens lecteurs de Saint Seiya est le design des personnages et des armures qui est ici très différent de celui de la série originelle. Avec des corps bien plus fins, à la fois androgynes et musclés, il peut être difficile au premier coup d'œil de reconnaitre certains personnages, notamment Aiolia, bien plus gamin que dans l'œuvre de Kurumada (on notera toutefois que ce dernier gagne en maturité, tant graphiquement que mentalement au cours de l'histoire). Les Armures d'Or et d'Argent, bien que de forme similaires, sont également bien plus détaillées et décorées que leur équivalents Kurumadiens.

Les personnages principaux[modifier | modifier le code]

Le Sanctuaire[modifier | modifier le code]

Dans cette histoire, le Sanctuaire représente le camp des gentils. En effet, tous les Chevaliers ou presque pensent que la réincarnation d'Athéna se trouve à l'abri des murs du Sanctuaire et que le Grand Pope agit bien au nom de la déesse.

Les Chevaliers d'Or[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Chevaliers d'Or.

Les Chevaliers d'Or sont les personnages principaux de l'histoire, même si la narration se focalise surtout sur le Chevalier du Lion Aiolia. D'autres Chevaliers comme Saga des Gémeaux, Shaka de la Vierge ou Shura du Capricorne sont aussi largement explorés.

Les Chevaliers de Bronze[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Chevalier de Bronze.
青銅聖闘士 Bronze Saints
Chevalier Constellation
Retsu Lynx

Les Chevaliers d'Argent[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Chevaliers d'Argent.
  • Shaina (Ophiuchus/Serpentaire)
  • Marin (Eagle/Aquila/Aigle)
  • Misty (Lizard/Lacerta/Lézard)
  • Noésis (Triangulum/Triangle) - Il est le maître du Chevalier de Bronze Retsu du Lynx.

Autres personnages[modifier | modifier le code]

  • Galan - Intendant de la Maison du Lion, tuteur d'Aiolia et ancien ami d'Aiolos. Il perdit son bras et son œil droits en combattant ce dernier.
  • Lithos - Servante de la Maison du Lion. Aiolia la considère comme sa petite sœur depuis qu'il a fait la promesse au père de Lithos de veiller sur sa fille.

Les Ennemis[modifier | modifier le code]

Les Titans[modifier | modifier le code]

Le clan des Titans, composé de 6 hommes et de 6 femmes, est la première génération de dieux engendrés par Gaïa et Ouranos. Chacun des 12 Titans porte une Sôma, une arme qui lui a été donnée par la déesse mère Gaïa pour tous les aider dans leur lutte contre le tyran Ouranos dans les temps mythologiques. Ces armes peuvent êtres utilisées en tant que telle ou bien peuvent être portées comme des armures. Dans ce cas, elles confèrent une qualité propre de l'arme au porteur (ex : le fait de pouvoir porter des coups tranchants).

À la suite de la rébellion de Zeus contre Cronos, les Titans sont enfermés aux enfers dans le Tartare tandis que la Sôma de Cronos, le Megas Drepanon, une énorme faux, est scellé sous la gigantesque statue d'Athéna au cœur du Sanctuaire. Les 11 autres Sôma reposent sur des piédestaux au centre des ruines de ce qui fut le domaine des Titans : le Cronos Laburinthos.

  • Cronos du Temps (Megas Drepanon/Faux) : le roi des Titans et du Monde avant d'être détrôné par son fils, Zeus, tout comme lui avait auparavant détrôné son père Ouranos. Cronos semble être l'instigateur de la tentative de déicide de Saga à l'encontre d'Athéna ; il lui a en effet remis une dague susceptible de tuer des dieux à cet effet. Il était retenu dans une prison d'éclairs dans le Tartare, mais les éclairs d'Aiolia libèrent son véritable corps à la fin du tome 8. À cet instant précis, il perd sa mémoire et passe le plus clair de son temps près d'un gigantesque sablier, à l'intérieur du Cronos Laburinthos
  • Hypérion le Noir (Épée Longue) : premier Titan à avoir attaqué le Sanctuaire, némésis d'Aiolia, Hypérion combat le chevalier du lion à plusieurs reprises, mais leur combat est toujours interrompu. Meilleur ami de Coeos. Au tome 16, il affronte Aiolia et perdra son combat face à ce dernier
  • Coeos de l'Éclair Noir (Rapière) : essaie d'empêcher Shakka de restreindre l'émergence du Cosmos des Titans dans le monde, il est arrêté par Aiolia qui parvient presque à le tuer grâce au Photon Burst, et est sauvé in-extremis par Hypérion. Meilleur ami d'Hypérion. Il est surnommé "celui qui comprend" et défie de nouveau Aiolia dans le tome 14 et meurt
  • Japet des Dimensions (Xiphos/Épée à Double Tranchant) : a été puni par Cronos pour avoir attaqué le refuge de Mû à Jamir sans sa permission. Il tue sa femme Themis pour augmenter son cosmos dans son combat contre Aiolia et Shaka dans le tome 12, mais sombre dans la folie à cause de la culpabilité.
  • Crios des Galaxies (Cimeterre) : a été stoppé par Shura lors de son attaque du Sanctuaire. Il défie de nouveau Shura dans la dimension des titans dans le tome 13 mais meurt dans le tome suivant.
  • Océan des Courants (Paire de Poignards) : stoppé par Camus aux portes du royaume des enfers
  • Rhéa (Katar ou Poignard Arabe) : femme de Cronos, semble être une invocatrice, elle invoque tantôt un serpent géant qui se transforme en Hydre de Lerne. Son caractère semble être proche de celui de Shaka.
  • Thémis (Lance) : Titanide représentant la justice, elle prend rapidement le dessus sur Aiolia et Shura après la libération de Cronos, en écrasant leur corps de sa Brabeus Thalanton (La balance de la justice) et avec des coups répétés de Brabeus blade (dans la mythologie, Themis, la titanide de la justice a justement comme attribut l'épée et la balance). Elle se repliera avec Rhea à l'arrivée d'Aldébaraan. Themis réapparaitra plus tard au côté de son époux Japet, et sacrifiera sa vie pour donner son cosmos à ce dernier comme gage d'amour.
  • Mnemosyne (Hache) : Titanide de la mémoire, elle est celle qui a modifié la mémoire des autres titans, ceux-ci ne retrouvant leurs souvenirs que lorsqu'ils sont aux portes de la mort, elle s'est alliée à Pontos depuis la première guerre contre Zeus en subtilisant la foudre inventée par Coeos et en la donnant au futur roi des Dieux.
  • Tethys (Masse)
  • Phoébé (Fauchon)
  • Theia (Arbalète)

Les Géants[modifier | modifier le code]

9 Géants ont été ramenés à la vie par Cronos pour aider les 12 Titans dans leur entreprise pour arracher le Megas Drepanon à la garde du Sanctuaire.

  • Rhuax de Phoenikos, la Lave Rouge (battu par Aiolia, Lion)
  • Phlox de Kyanos, la Flamme Bleue (battu par Masque de Mort, Cancer)
  • Anemos de Leukotê, le Vent Blanc (battu par Shaka, Vierge)
  • Brontès de Melas, le Tonnerre Noir (battu par Shaka, Vierge)
  • Spathê de Phaios, la Lame Grise (battu par Shura, Capricorne)
  • Zugylos d'Anthrakma, la Masse Écarlate (battu par Aphrodite, Poissons)
  • Hoplisma de Nefritis, l'Armure de Jade (battu par Aldébaran, Taureau et Shura, Capricorne)
  • Thêr d'Elektron, la Bête d'Ambre (battu par Shaka, Vierge)
  • Drakon de Margarites, le Dragon de Perle (battu par Camus, Verseau et Milo, Scorpion)

Les Monstres Mythologiques[modifier | modifier le code]

La résurrection des Titans et l'émergence de leur Cosmos dans le monde, associés à des rîtes magiques du dieu Pontos, ont fait apparaitre à notre époque des créatures et personnages de la mythologie grecque.

  • Le Minotaure
  • Euryale - L'une des trois Gorgones, est la sœur de Méduse.
  • Hector - Héros défenseur de la ville de Troie. Il est tombé sous les coups d'Achille.

Les Dieux Primordiaux[modifier | modifier le code]

  • Pontos (la Mer) - Est responsable de la résurrection des Titans mais il semble cacher d'autres motifs. Dans le volume 10, on le voit en présence de sa "maîtresse", Gaïa. La divinité de la Terre semble prisonnière d'une eau glaciale et il est dit que les Chevaliers d'Or la ramèneront dans ce monde. On apprend par la suite qu'il est aidé par Prométhée le fils de Japet et de Thémis et que son véritable plan est de faire revenir Gaïa à la vie pour qu'elle règne sur le monde.

Manga[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Liste des chapitres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Pour des précisions sur la mythologie grecque utilisée librement par la série, voir :

Liens externes[modifier | modifier le code]