Reverchon Industries

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Reverchon Industries

alt=Description de l'image Reverchon industries logo.jpg.
Création 1927
Disparition 2008 et 2009
Personnages clés Gaston Reverchon
Siège social Drapeau de France Samois-sur-Seine (France)
Activité Construction d'attractions
Produits Auto tamponneuses
Montagnes russes
Site web http://www.reverchon-attraction.com

Reverchon Industries était un constructeur d'attractions français, spécialisé dans la fabrication de montagnes russes et d'auto tamponneuses.

Historique[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

En 1927, Gaston Reverchon, alors âgé de 26 ans est déjà un carrossier expérimenté. Il a déjà travaillé pour Renault, puis pour Binder. Alors que l'économie automobile montre quelques signes de faiblesse, il décide de créer des carrosseries pour des véhicules bien singuliers : des autos tamponneuses. Ces réalisations sont alors équipées des moindres détails semblables à l'automobile (ailes, radiateur, phares et sièges confortables) ce qui constitue une grande révolution puisqu'elles n'étaient jusque là composées quasiment que d'une planche de bois, de roues et d'un volant. Les forains apprécient la qualité des créations et lui commandent de plus en plus de pièces. À cette époque il fabrique une voiture par semaine avec l'aide de 3 ouvriers et de sa femme.

En 1937, il développe un autre type de manège nommé Télécombat, un manège tournant d'avions militaires. En 1947 il innove encore avec le manège tournant Bobsleigh. Le fils ainé de Gaston, Michel, alors âgé de 17 ans, rejoint l'entreprise. Il sera suivi par son frère Christian quelques années plus tard.

Ils créent alors un site de production en 1950 à Samois-sur-Seine près de Fontainebleau, l'atelier de Gentilly étant devenu trop petit. Ils ne fabriquent pas que la carrosserie mais l'auto entière. La Seconde Guerre mondiale stoppera la production et il faudra attendre les années 1950 et le retour au calme pour que la fabrication reprenne. Les deux fils se spécialisent, Michel en tant que designer et Christian comme technicien. La gamme des manèges présentés est alors étendue.

L'entreprise renommée "Gaston Reverchon et ses fils" prospère. Les classiques du constructeur sont améliorés et les nouvelles inventions (notamment par les fils de Gaston) sont percutantes. En 1956, ils sont les premiers à utiliser le polyester dans le domaine de la carrosserie. Le Télécombat et le Bobsleigh sont améliorés et en 1955, le premier pavillon d'auto-tamponneuses métallique est présenté.

L'Amérique[modifier | modifier le code]

En 1973, l'entreprise tente de conquérir l'Amérique. Christian Reverchon se rend à Chicago afin de présenter les dernières créations, Himalaya et Paratrooper. L'esthétique et le concept des attractions plaisent, seule fausse note, le temps de montage. Les attractions faites pour les forains et amenées à être déplacées, doivent pouvoir être montées et démontées rapidement, ce qui n'est pas le cas de ces modèles.

La production est plus active que jamais, près de 270 ouvriers sont alors employés et fabriquent plus de 2000 voitures et une cinquantaine de manèges par an. Malheureusement, une deuxième crise économique arrive et se fait ressentir à nouveau dans l'entreprise.

En 1976, l'entreprise crée ses premières bûches pour le parc d'attractions français Bagatelle. Cette attraction va devenir un produit phare de la marque, au même titre que les autos tamponneuses. Christian a tiré les leçons de son expérience en Amérique et présente en 1978 le premier pavillon d'autos tamponneuses à montage hydraulique, qui permet l'installation du manège par une seule personne (au lieu de six auparavant).

La division de la société[modifier | modifier le code]

Gaston Reverchon meurt en 1982 à l'âge de 81 ans, suivi de son épouse 2 semaines plus tard. Cet évènement marque un tournant majeur dans l'entreprise. 8 ans plus tard, en 1990, l'entreprise est divisée en deux firmes : Reverchon International Design et Reverchon Industrie France, dirigées respectivement par Michel (1926-2013) puis par son fils Philippe, et par Christian remplacé par son fils Gilles.

Reverchon International Design[modifier | modifier le code]

La société, qui a récupéré la production liée aux autos tamponneuses a souvent été précurseur. Voici quelques-unes des améliorations qu'elle leur a apportées au fil des années :

  • 1953 - Châssis en acier.
  • 1960 - Le polyester remplace l'acier de la carrosserie.
  • 1962 - Apparition du système de jetons pour les versions foraines.
  • 1974 - Mise en place de repose-tête, amélioration de la sécurité de l'attraction, nouveau système d'alimentation par le sol.

Le 24 juin 1997, la firme fête sa 100 000e auto tamponneuse et également les 70 ans de l'entreprise. Cette année là également, l'usine subira un grave incendie[1].

L'entreprise a gardé son caractère familial puisque le fils de Michel Reverchon, Philippe, accompagné de sa femme Isabelle, ont travaillé jusqu'en 2008 dans l'entreprise. On doit à Isabelle Reverchon le design des modèles Space, Cobra, Furyo, Karma, Alma, Profiler[1] et Quad.

En octobre 2002, l'entreprise est placée une première fois en liquidation judiciaire. Le 25 mars 2008, l'entreprise est à nouveau en liquidation et fait faillite[2]. Reverchon International Design a cessé toute activité.

Nota : Ex centrale d'achat de Reverchon International Design, la société Dodgem Parts for Reverchon (D.P.R.) est aujourd'hui gérée par Isabelle et Philippe Reverchon. Elle se consacre à la réalisation d'auto tamponneuses et de pièces détachées. En 2011, un nouveau modèle d'auto voit le jour, la I-Car. L’entreprise est située à Saint-Agnan, en Bourgogne.

Reverchon Industries France[modifier | modifier le code]

En 1996, le premier circuit de montagnes russes a été présenté par la firme. Il s'agissait du Spinning coaster. L'attraction fut un réel succès et on compte aujourd'hui plus d'une vingtaine d'attractions de ce type dans le monde. En 2000, sort le Gliding Coaster (montagnes russes suspendues).

L'année 2002 a été difficile pour l'entreprise qui a subi les répercussions du 11 septembre 2001. Des licenciements ont dû être effectués.

En 2005, suite à un accident mortel dans le parc Lightwater Valley sur un Spinning Coaster nommé Tree Top Twister, la firme a été amenée devant les tribunaux[3].

La société Reverchon Industrie France est radiée depuis le 26 octobre 2009 et a cessé d'exister.

  • Modèles de montagnes russes et réalisations :

Flume Ride, Gliding Coaster, Himalaya, Spinning Raft, Spinning Coaster et Compact Spinning Coaster, Steel Coaster, Télécombat.

  • Historique des lieux d'implantation des Spinning et Steel Coaster :
Nom de l’attraction Année
d'ouverture
Type Nom du parc Pays
Crazy Mouse 2007 Spinning Coaster Wild West World Drapeau des États-Unis États-Unis
Dizzy Mouse 1998 Spinning Coaster Wiener Prater Drapeau de l'Autriche Autriche
Exterminator 1999 Spinning Coaster Kennywood Drapeau des États-Unis États-Unis
Fantasy Mouse 2000 Spinning Coaster Fantasy Island Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Flagermusen 2001 Spinning Coaster Fårup Sommerland Drapeau du Danemark Danemark
Gold Mine 2007 Steel Coaster Pirat' Parc Drapeau de la France France
Papillons d'Alice (Les) 2002 Spinning Coaster Jardin d'acclimatation (Paris) Drapeau de la France France
Primeval Whirl 2001 Spinning Coaster Disney's Animal Kingdom Drapeau des États-Unis États-Unis
Ragondingue 2006 Spinning Coaster Bagatelle Drapeau de la France France
Speed Mouse 2006 Spinning Coaster Fami P.A.R.C Drapeau de la France France
Spin Mouse 1998 Spinning Coaster Mitsui Greenland Drapeau du Japon Japon
Tigre de Sibérie 1990 Steel Coaster Le Pal Drapeau de la France France
Twister 2001 Spinning Coaster Lightwater Valley Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Wild Mouse 2006 Spinning Coaster Plopsa Coo Drapeau de la Belgique Belgique

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.leparisien.fr/seine-et-marne/une-auto-tamponneuse-revolutionnaire-13-01-2004-2004678235.php
  2. http://www.societe.com/societe/groupe-gaston-reverchon-international-design-g-ride-377667936.html
  3. ParkOtheK - Actualites : Reverchon comparaît pour homicide involontaire.