John A. Miller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John A. Miller (né August John Mueller en août 1872, à Homewood, Illinois - mort le 24 juin 1941 à Houston, Texas)[1] est un concepteur et constructeur de montagnes russes. Il a déposé plus de 100 brevets[2], dont beaucoup concernant la sécurité et la technologie des montagnes russes et qui demeurent encore aujourd'hui des éléments clés dans la conception de ce type d'attraction[3]. Il a conçu plus de 60 parcours de montagnes russes de son vivant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Roues underfriction, une des principales inventions de John Miller toujours utilisée de nos jours.

Au début de sa carrière, Miller aura la chance de travailler pour LaMarcus Adna Thompson[2], puis comme consultant auprès de la Philadelphia Toboggan Company[4]. Il travaille également avec les célèbres designers Frederick Ingersoll, Fred et Josiah Pearce[5].

En 1910, Miller met au point un dispositif permettant d'empêcher les wagons de faire marche arrière dans la zone de montée dans le cas où la chaîne de traction viendrait à se briser. Ce système de cliquet de sécurité évolue et vient ensuite se placer en dessous des trains.

En 1919, Miller fait breveter sous le nom "Miller Under Friction Wheel"[6] un système de roues latérales permettant aux trains de ne pas quitter les rails. Cette invention permis entre autres l'utilisation de pentes plus raides, de courbes horizontales et des vitesses plus élevées[2].

Outre les brevets de ses inventions pour les montagnes russes - y compris plusieurs types de freins et de verrous pour les barres de sécurité, Miller a construit ses propres attractions. En 1920, Miller se lance dans les affaires avec Harry Baker sous le nom "Miller & Baker, Inc" et pendant trois années, ils construisent plusieurs montagnes russes en Amérique du Nord.

Après 1923, Miller continue à concevoir et à construire des montagnes russes pour sa propre compagnie, "The John Miller Company." Le Dip-Lo-Docus (vers 1923), annoncé comme "The Ride Jazz», présenté des wagons à trois places, alors que le Flying Turns (1929) présente des wagons sur roues pivotantes parcourant un circuit en forme de toboggan semi-circulaire[7]. Le légendaire Cyclone (1928-1958) de Puritas Springs près de Cleveland, Ohio a été honoré par une place sur la liste des grandes montagnes russes perdues de la Smithsonian Institution.

Bien que la plupart de ses plus célèbres montagnes russes aient été construites durant les années 1920, Miller n'a jamais cessé de leur construction. Il a continué à superviser les installations sur site et à consulter leur conception jusqu'à sa mort. Il est décédé le 24 juin 1941, tout en travaillant sur un projet de coaster pour Houston, Texas[5].

Créations de John A. Miller[modifier | modifier le code]

Disparues[modifier | modifier le code]

Thunderbolt à Coney Island en 1995.
Nom Localisation Dates
Greyhound Lakewood Fairgrounds 1915-1974
Coaster Riverview Park 1920-1978
Dip-Lo-Docus Riverview Park vers 1923-?
Cyclone Puritas Springs 1928-1958
Greyhound Celeron Park 1924-1959
Flying Turns Euclid Beach Park 1929-1969
Ravine Flyer Waldameer Park 1922-1938
Thunderbolt Revere Beach 1921-1930
Thunderbolt Coney Island 1925-1982 (démoli en 2000)
Zippin Pippin Libertyland 1923-2005 (démonté en 2010)

Existantes[modifier | modifier le code]

Racer à Kennywood en 2008.
Nom Localisation Date de construction
Racer Kennywood 1927
Jack Rabbit Kennywood 1920
Thunderbolt Kennywood 1924
Screechin' Eagle[8] Americana Park/
LeSourdsville Lake Amusement Park
1927
Big Dipper Pleasure Beach, Blackpool 1923
Big Dipper[8] Geauga Lake's Wildwater Kingdom 1925
Coaster Thrill Ride Western Washington State Fair 1935
Jack Rabbit Seabreeze Amusement Park 1920
Roller Coaster Lagoon Amusement Park 1921

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.britannica.com/coasters/i_miller.html
  2. a, b et c Rutherford, Scott (2000) The American Roller Coaster, MBI Publishing Company, Wisconsin. ISBN #0760306893.
  3. http://entertainmentdesigner.com/designer/john-miller-the-roller-coaster-designer/
  4. Urbanowicz, Steven J. (2002). The Roller Coaster Lover's Companion, Citadell Press, New York. ISBN #0806523093.
  5. a et b (en) « John A. Miller », MIT Inventor of the Week Archive (consulté le 2008-03-07)
  6. http://v3.espacenet.com/publicationDetails/biblio?CC=US&NR=1319888&KC=&FT=E
  7. http://www.ultimaterollercoaster.com/coasters/history/early_1900/roar20_3.shtml
  8. a et b Attractions visibles mais qui ne fonctionnent plus.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :