Réseaux sans fil communautaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les réseaux sans fil communautaires ou projets sans fil communautaires désignent des réseaux informatiques sans fil et les communautés qui les développent, principalement constituées par des passionnés.

Ils consistent en des réseaux informatiques utilisant des technologies de type réseau local sans fil, profitant du récent développement de technologies standard à faible coût (comme le standard 802.11b appartenant au groupe de normes IEEE 802.11, plus connu sous le nom de Wi-Fi), pour construire des grappes de réseaux, de taille de plus en plus grande, à l'échelle de villes.

Certains de ces réseaux sont utilisés pour être reliés à Internet, en particulier quand des individus possèdent et partagent des accès illimités à Internet par ADSL et/ou par câble, pour un coût fixe. Quand un tel accès est indisponible ou cher, les réseaux sans fil communautaires peuvent constituer une alternative partielle à faible coût (les seuls coûts supportés sont le matériel et son alimentation électrique).

Historique[modifier | modifier le code]

Des projets de réseaux communautaires ont commencé à voir le jour à partir de 1998 avec la disponibilité de matériel 802.11 et se sont répandus progressivement dans des villes situées dans le monde entier. À la mi-2002, la plupart de ces réseaux étaient toujours à l'état embryonnaire, avec de petits groupes de gens qui expérimentaient et s'interconnectaient peu à peu les uns aux autres. À partir de la mi-2005, les réseaux communautaires sans fil sont devenus très populaires et se sont mis à exister dans de nombreuses villes. De tels réseaux ont très vite présenté une topographie distribuée plutôt qu'arborescente et ont dans la plupart des cas démontré leur potentiel de remplacement des épines dorsales vulnérables et embouteillées du réseau Internet par fil. La plupart des réseaux sans fil communautaires sont désormais coordonnés à l'échelle d'une ville par des groupes d'utilisateurs qui partagent gratuitement les informations et aident les autres à utiliser Internet.

Parenté[modifier | modifier le code]

Radioamateurisme[modifier | modifier le code]

Sous plusieurs aspects (intérêt technique, expérimentation radioélectrique), ces projets présentent une parenté avec la pratique du radioamateurisme et plus spécifiquement d'une technique de transmission de données informatiques par ondes radio connue sous le nom de packet-radio, même si les membres des réseaux sans fil communautaires (alias wifistes) ne sont pas reconnus comme des radioamateurs.

C'est aussi des radioamateurs que les membres des communautés de réseaux sans fil s'inspirent pour la réalisation des antennes nécessaires à un réseau sans fil performant. La plus célèbre d'entre elles est un type particulier d'antenne cornet, prenant pour base une boîte de conserve en acier étamé.

Communauté du logiciel libre[modifier | modifier le code]

Les réseaux sans fil communautaires trouvent aussi leurs origines dans la communauté du logiciel libre, dans sa culture de l'expérimentation et du partage de l'information. Les groupes d'utilisateurs organisés autour de leurs réseau offrent un lieu d'apprentissage, d'échange et de mise à disposition d'informations techniques permettant l'exploitation et la maintenance du réseau. La communauté offre aussi parfois à ses membres l'accès à l'information grâce au partage ou à la mutualisation de leur connexion personnelle à Internet.

Réseaux communautaires en France[modifier | modifier le code]

Réseaux sans fil ruraux en France[modifier | modifier le code]

Réseaux associatifs[modifier | modifier le code]

Dans les zones rurales françaises, et particulièrement dans les zones montagneuses, l'accès à Internet par Wi-Fi est parfois la seule solution d'accès disponible. Au moins 600 000 foyers et entreprises françaises seraient concernés[1]. Cette carence du réseau filaire classique a donné lieu à la création de réseaux communautaires ruraux sur le modèle des réseaux communautaires urbains, mais répondant spécifiquement au besoin de l'accès à Internet. Ces réseaux associatifs, sont aujourd'hui rassemblés pour la plupart dans un collectif nommé RAN (Rural Area Network), basé sur une liste de diffusion, fondé par Didier Lebrun (Vaour), Sylvain Lacaze (Quercy) et Thomas Gassiloud (Pomeys).

Après une phase propice aux expérimentations subventionnées par différents organismes publics (DATAR, collectivités locales, LEADER+) s'étalant de 2001 à 2004 environ, la mise en œuvre de ces réseaux sans fil locaux à l'échelle communale ou intercommunale est entrée dans une phase de commercialisation.

Opérateurs Wi-Fi locaux[modifier | modifier le code]

Depuis 2005, des PME sont apparues sur ce créneau, proposant de multiples services allant de la vente de matériel en passant par l'installation jusqu'à la fourniture d'accès à Internet sur ces réseaux locaux sans fil. Leur point commun est souvent d'occuper une zone géographique limitée, ceci permettant une meilleure connaissance des caractéristiques du territoire. Les pionniers se nomment Nomotech (Manche), Alsatis (territoire National), Nostre païs (Sud-Ouest), Numéo (Savoie). Plusieurs opérateurs associatifs issus de l'expérience des RAN ont créé des sociétés commerciales afin de proposer des solutions de déploiement clés en main aux particuliers et aux collectivités locales concernées par la carence du réseau filaire utilisant la technologie ADSL.

Réseaux communautaires dans le monde[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Afrique[modifier | modifier le code]

Afrique du Nord[modifier | modifier le code]

Afrique de l'Ouest[modifier | modifier le code]

  • Cotonou Wireless User Group
  • YOCANET Wireless and hotspot in Cameroon

Afrique du Sud[modifier | modifier le code]

  • Community Owned Information Network, South Africa
  • Durban, South Africa. Durban Wireless Community
  • Pretoria Wireless Project
  • Johannesburg Area Wireless User Group
  • Cape Town Wireless User Group

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

États-Unis d'Amérique[modifier | modifier le code]

  • Downtown Wi-Fi Zone, Tucson, AZ
  • City Heights Wireless Network, San Diego, CA
  • FREE WiFi Downtown San Jose, CA
  • Hayward Downtown Wi-Fi Hot Spot, Hayward, CA
  • Alameda Wireless, Alameda, CA
  • SoCalFreeNet, San Diego, CA
  • NoCatNet, Sonoma County, California,
  • Newbury Open, Boston, MA,
  • DetroitCONNECTED, Detroit, MI
  • Detroit Wireless Project, Metropolitan Detroit, MI
  • NYCwireless, New York City, NY,
  • Public Internet Project, New York City, NY,
  • Atlanta FreeNet, Atlanta, GA
  • Champaign-Urbana Community Wireless Network, Champaign-Urbana, Illinois
  • BARWN, Bay Area, California,
  • BAWIA, Boston Area Wireless Internet Alliance,
  • BAWUG, San Francisco
  • Dowza Directory & Community, Global - Free & Provider Listings
  • GuerillaNet
  • Hillsdale CoolCities, Hillsdale, Michigan
  • Wireless Community Networks, Chicago, IL
  • Lawrence Freenet Community Network, Lawrence, Kansas
  • La Canada Wireless Association, Santa Fe, NM
  • PDX Wireless, Portland, OR
  • Personal Telco, Portland, OR
  • Seattle Wireless
  • SFLAN, San Francisco
  • Wireless Philadelphia, Philadelphia, PA
  • Austin Wireless, Austin, TX
  • San Francisco Wireless

Canada[modifier | modifier le code]

  • British Columbia Wireless Network Society, British Columbia, Canada
  • Île sans fil, Montréal (Québec) Canada,
  • Wireless Toronto
  • Toronto Wireless Community Network
  • Wireless Nomad, Ontario, Canada
  • Fred-eZone, Fredericton, New Brunswick, Canada
  • ZAP Québec, Québec, Québec, Canada
  • ZAP Sherbrooke, Sherbrooke, Québec, Canada
  • ZAP Bas-Saint-Laurent, ZAP Bas-Saint-Laurent (ZAPBSL), Québec, Canada
  • ZAP Saguenay, Saguenay / Lac Saint-Jean, Québec, Canada
  • Centre-du-Québec-sans-fil, Centre-du-Québec, Québec, Canada
  • Shawinigan sans fil, Shawinigan, Québec, Canada

Amérique du Sud[modifier | modifier le code]

[réf. insuffisante]

Australie et Océanie[modifier | modifier le code]

Australie sud[modifier | modifier le code]

  • Air-Stream, Adelaide
  • Southern-WiFi, Southern Adelaide

Victoria, Australie[modifier | modifier le code]

  • Ballarat Wireless
  • Bendigo Wireless
  • Melbourne Wireless
  • Geelong Wireless

New South Wales, Australie[modifier | modifier le code]

  • Bathurst Wireless,
  • Sydney Wireless, Sydney

Queensland, Australie[modifier | modifier le code]

  • Darling Downs Wireless, Toowoomba
  • Brishmesh - Brisbane
  • Cairns Wireless

Canberra Territory, Australie[modifier | modifier le code]

  • Air.Net Canberra

Australie occidentale[modifier | modifier le code]

  • WAFreeNet, Perth
  • E3, Perth

Tasmanie, Australie[modifier | modifier le code]

  • TasWireless, Tasmania

Australie nord[modifier | modifier le code]

  • The Mesh, Darwin
  • Darwin Wireless, Darwin

Nouvelle-Zélande[modifier | modifier le code]

  • NZWireless, New Zealand
  • New Zealand Wireless
  • Yobbo Wireless Community

Europe[modifier | modifier le code]

Allemagne[modifier | modifier le code]

  • Freifunk.net, Berlin a.o., Germany
  • Opennet Initiative e.V., Rostock, Germany

Portugal[modifier | modifier le code]

Autriche[modifier | modifier le code]

  • Funkfeuer, Vienna

Belgique[modifier | modifier le code]

  • ReseauCitoyen

Bosnie-Herzégovine[modifier | modifier le code]

  • wireless.ba, United wireless communities in Bosnia
  • saWireless, Sarajevo
  • Viwa net, Visoko
  • BLwireless, Banjaluka
  • mo-wireless, Mostar

Croatie[modifier | modifier le code]

  • RiWireless, Rijeka
  • WirelessKZ, Krizevci
  • ZGWireless, Zagreb
  • Me_imurje Wireless, âakovec
  • Extreme Wireless, VaraÏdin
  • OSWireless, Osijek

Espagne[modifier | modifier le code]

  • MadridWireless, Madrid, Spain
  • RedLibre, Spain
  • TorreviejaWireless, Torrevieja, Spain
  • Guifi.net, Worldwide, Main implantation so far in Catalonia and Valencia.
  • Mataró Sensefils, Mataró, Catalonia, Spain

Finlande[modifier | modifier le code]

  • OpenSpark

Grèce[modifier | modifier le code]

  • Athens Wireless Metropolitan Network, Athens
  • HSWN|Heraklion Student Wireless Network, Heraklion
  • Ioannina Wireless Network, Ioannina
  • Patras Wireless Network, Patras
  • SKIATHOS Wireless Network, Skiathos

Hollande[modifier | modifier le code]

  • Wireless Leiden, Leiden, Netherlands
  • Amsterdam Network Collective, Amsterdam, Netherlands

Hongrie[modifier | modifier le code]

  • Hungarian Wireless Community, Budapest

Israel[modifier | modifier le code]

  • Arig, Israel's Community Mesh Network.

Irlande[modifier | modifier le code]

  • WestNet, Mayo, Galway, Clare, Limerick
  • IrishWAN, All-Ireland community radio project

République Tchèque[modifier | modifier le code]

  • CZFree.Net, Czech Republic

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

  • Neoeon, Holderness & Humber,
  • piertopier.net, Brighton,
  • Bristol Wireless, Bristol,
  • Cambridge Matrix, Cambridge,
  • Arwain.net, Cardiff,
  • South Witham Broadband, Lincolnshire,
  • Wireless wirelan, London,
  • Consume the Net, London,
  • Manchester Wireless, Manchester
  • TottonWireless.net, Totton,

Serbie et Monténégro[modifier | modifier le code]

  • Lozničani Community, Loznica
  • BG Wireless, Belgrade
  • NS Wireless, Novi Sad
  • MCN Wireless, Kraljevo
  • AbakusNet, Stara Pazova

Suède[modifier | modifier le code]

  • Elektrosmog, Stockholm

Suisse[modifier | modifier le code]

  • ALPHANET, Cernier (NE) et son sous-projet RINE[2] (Chaumont, Fontainemelon, Fenin, Cernier)
  • sfnet, Genève

Entreprises proposant des offres de réseaux communautaires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lettre de L'ARCEP n°52, septembre 2006 [1]
  2. « RINE » (consulté le 2014-11-02)
  3. http://www.attilog.net/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]