Peter Revson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Peter Revson

{{{alternative}}}

Peter Revson au Nurburgring en 1973

Date de naissance 27 février 1939
Lieu de naissance Drapeau : États-Unis New York, NY, États-Unis
Date de décès 22 mars 1974 (à 35 ans)
Lieu de décès Drapeau de l'Afrique du Sud Johannesburg, Gauteng, Afrique du Sud
Nationalité Drapeau : États-Unis américain
Années d'activité 1964, 1971-1974
Qualité Pilote automobile
Équipe Scuderia Jolly Club
Nombre de courses 33 (30 départs)
Pole positions 1
Podiums 8
Victoires 2

Peter Revson est un pilote automobile américain, né le 27 février 1939 à New York, New York, et mort le 22 mars 1974 des suites d'un accident survenu lors d'une séance d'essais privés sur le circuit de Kyalami près de Johannesburg, huit jours avant le Grand Prix d'Afrique du Sud.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peter Revson au GP du Canada 1972

Héritier de la famille Revson (les cosmétiques Revlon), Peter Revson débute sa carrière en sport automobile à la fin des années 1950. En 1962, il dispute notamment des épreuves de Formule Junior au sein d'une équipe fondée par Teddy Mayer (un ami rencontré à l'université Cornell). En 1963, il part tenter sa chance en Europe, mais malgré des résultats corrects en Formule 3 et en Formule 2, il a beaucoup de difficulté à forcer les portes du championnat du monde de Formule 1.

Peter Revson dispute son premier Grand Prix dans la discipline reine du sport automobile, au volant d'une Lotus-BRM, le 14 juin 1964 à l'occasion du GP de Belgique sur le circuit de Spa-Francorchamps, mais est disqualifié pour avoir reçu une aide extérieure. Il court encore quelques courses dans le championnat du monde avec une Lotus-BRM, mais la voiture n'est pas performante, et après des résultats décevants, Peter décide d'abandonner la Formule 1.

De retour aux États-Unis en 1966, il se spécialise dans les épreuves d'Endurance, et dans le championnat CanAm. Recruté par l'équipe McLaren (dont son vieil ami Teddy Mayer est alors le directeur), il remporte le championnat CanAm en 1971, et termine second des 500 miles d'Indianapolis (également en 1971) après s'être élancé de la pole.

À partir de 1972, Revson poursuit sa collaboration avec McLaren, mais cette fois dans le championnat du monde de Formule 1. Auteur d'une première belle saison, il décroche en 1973 ses deux premiers succès dans la catégorie reine, au GP de Grande-Bretagne[1], puis à celui du Canada en fin d'année. Mais malgré ces belles performances, McLaren le remplace pour la saison 1974 par le Brésilien Emerson Fittipaldi, l'une des stars de la discipline. Revson trouve refuge dans l'écurie Shadow, mais suite à une rupture de suspension, il heurte violemment une glissière de sécurité (Armco) et se tue lors d'une séance d'essais privés du Grand Prix d'Afrique du Sud, troisième épreuve de la saison.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

La McLaren M19C de Peter Revson en démonstration, lors du GP de Canada 2004.
  • 2 victoires (soit 6,67 %)
  • 61 points marqués (moyenne : 2,033 pts par course disputée)
  • 1 pole position (soit 3,33 %)
  • 4 départs en première ligne (soit 13,33 %)
  • 2 deuxièmes places en Grand Prix (soit 6,67 %)
  • 4 troisièmes places en Grand Prix (soit 13,33 %)
  • 8 podiums (soit 26,67 %)
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Victoires Pole positions Points inscrits Classement
1964 Privé
Reg Parnell Racing
Lotus 24
Lotus 25
BRM V8 Dunlop 4 0 0 0 n.c.
1971 Elf Team Tyrrell 001 Ford V8 Goodyear 1 0 0 0 n.c.
1972 Yardley Team McLaren M19A
M19C
Ford V8 Goodyear 9 0 1 23 5e
1973 Yardley Team McLaren M19C
M23
Ford V8 Goodyear 14 2 0 38 5e
1974 UOP Shadow Racing Team DN3 Ford V8 Goodyear 2 0 0 0 n.c.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La première victoire de Revson - ESPNF1, 9 décembre 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :