Perruche ondulée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Perruche ondulée

Description de cette image, également commentée ci-après

Melopsittacus undulatus

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Psittaciformes
Famille Psittacidae

Tribu

Melopsittacini
Shaw, 1805

Genre

Melopsittacus
Gould, 1840

Nom binominal

Melopsittacus undulatus
(Shaw, 1805)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Description de l'image  Image:Budgie.two.750pix.jpg .

La Perruche ondulée (Melopsittacus undulatus (Shaw)) est une espèce d'oiseau australien appartenant à la famille des Psittacidae (communément appelés Perruches et Perroquets typiques) Il s'agit de la seule espèce du genre Melopsittacus et de la tribu des Melopsittacini.

On la trouve dans toutes les régions arides et semi-arides de l'Australie.

Le nom du genre Melopsittacus vient du grec et signifie « Mélodieux Perroquet ».

Description[modifier | modifier le code]

Les perruches ondulées ont une taille d'environ 18 centimètres de longueur, une envergure de 30 centimètres et pèsent entre 29 et 40 grammes. Elles acquièrent leur plumage adulte vers l'âge de 3 ou 4 mois. Elles peuvent vivre 10 ans et plus.

Le sexage d'une perruche ondulée n'est pas évident durant la première partie de sa vie. En effet, le seul véritable moyen est le test ADN, qui reste le plus sûr. Il existe néanmoins quelques astuces pour reconnaître les sexes :

  • La femelle a une cire composée de plusieurs couches superposées. La couleur de fond est bleu pâle, suivie d'une couche blanche puis beige/brun. Il y a beaucoup de variations de teintes, formes, épaisseur et textures pour la cire d'une femelle. En période de montée hormonale, la cire devient plus épaisse (croûteuse) et brune, tandis qu'en période de baisse hormonale, la cire est très souvent bleu pâle avec les narines cerclées de blanc. Les jeunes femelles (mois de 3-4 mois) ont une cire semblable aux périodes de baisse hormonale.
  • La cire d'un mâle quant à elle, n'est composée que d'une seule strate, le bleu. Sa cire ne présente pas autant de variations que celle de la femelle, et est, chez les sujets adultes, d'un bleu franc et lisse, indigo ou un mélange (parfois avec un peu de blanc autour des narines, mais jamais un bleu pâle).

Chez certaines mutations, le sexage sera différent. Le mâle aura alors toute sa vie une cire rose violacé. Cela s'applique généralement pour les perruches ondulées de mutations telles que les inos, les fallows, les pies danoises, etc. le mâle a le dessus du bec bleu et la femelle rose ou marron clair. Les variétés domestiques existent avec de nombreux coloris. Quelques mutations, telles que jaune (lutino) et bleu, sont déterminées par un gène simple et ont surgi spontanément. La combinaison des mutations peut avoir comme conséquence de nouvelles couleurs (lutino et résultats bleus dans l'albinos). D'autres variétés de couleur sont le résultat de la multiplication sélective ayant pour résultat des modèles plus complexes.

La Perruche ondulée peut avoir des mutations de couleurs et des mutations de dessins. Il existe deux séries de couleur de base :

  • la série verte où l'oiseau est capable de synthétiser dans ses plumes le colorant jaune : la psittacine.

Lorsque l'oiseau sait aussi synthétiser de la couleur noire (mélanisation) il se produit un effet bleu. La combinaison naturelle du jaune et du bleu donne la perruche ondulée verte (ou toutes les autres perruches ou perroquets de teinte verte).

  • La série bleue comprend des oiseaux qui n'arrivent pas (génétiquement) à synthétiser des pigments jaunes. Il ne reste que les mélanines qui par reflet particulier appelé effet Tyndall (du chercheur qui l'a mis en évidence), donnent la couleur bleue.

Lorsque l'oiseau ne peut synthétiser les mélanines, l'oiseau peut apparaître :

  • soit jaune parce qu'il arrive à synthétiser le pigment jaune appelé psittacine ; c'est la perruche lutino, aux yeux rouges car la mélanine a complètement disparu ;
  • soit blanc (c'est l'albino) qui ne fait aucune mélanine car c'est un lutino, mais aucune psittacine car c'est aussi un bleu.

Une mutation qui ajoute deux couleurs de base : le gris.
Une mutation de couleur importante chez la perruche ondulée s'appelle le gris, dans la série bleue.
Lorsque cette mutation se trouve dans la série verte, il n'y a pas de dominance entre le vert et le gris, ils se mélangent ce qui donne le gris-vert qui fait penser aux couleurs des vêtements militaires vert terne dit kaki.
Ainsi en compétition de perruches ondulées on juge dans les 4 séries : verte, bleue, gris-vert et grise.

Une perruche ondulée peut aussi avoir des mutations de dessins :

  • Les lignes du dos du dessus de la tête jusqu'entre les épaules sont réduites voire disparues, mais les écailles noires des ailes sont présentes, c'est la mutation opaline. La couleur du ventre reste inchangée, elle peut s'apercevoir sur l'épaule entre les écailles noires des plumes de l'aile. Il existe des opalines dans le vert, le bleu, le gris et le gris-vert.
  • La répartition des dessins peut être irrégulièrement placée sur le corps de l'oiseau, ce sont les perruches de couleur pie.

Deux mutations pies sont connues :

  • Les pies australiennes (du pays, où on les a découvertes) qui présentent une barre blanche (série bleue) ou jaune (série verte) horizontale sur le ventre, les écailles du dos sont placées au hasard. Les grandes plumes des ailes et de la queue sont blanches ou jaunes selon la série.
  • La mutation pie danoise donne des oiseaux peu marqués de taches noires, et à fond blanc pour la série bleue, ou à fond jaune pour la série verte, ou à fond gris pour la série grise ou à fond gris-vert pour la série gris-vert. Une partie des grandes plumes des ailes et de la queue (les rectrices) sont noires d'autres sont décolorées soit en blanc (série bleue ou grise) soit en jaune (série verte ou gris-vert).

La mutation perlée déplace la partie noire d'une plume normale des ailes (les tectrices) au bord externe contrairement à la couleur sauvage qui place à l'extérieur une couleur sans noir (du blanc ou du jaune), et ensuite la tâche noire. Les perlées sont récentes (1980) mais leur transmission dominante (voir la génétique) permet une multiplication de cette couleur rapidement. Là encore il existe des vertes perlées, des bleues perlées, des grises perlées des gris-vert perlées, qui peuvent être opaline (plus de lignes d'ondulation de la tête jusqu'entre les ailes et le milieu du dos).

La mutation cinnamon (cannelle en anglais) modifie la mélanine et les zones noires du plumage deviennent brunes. Les grandes plumes des ailes, de la queue, les écailles du dos de l'aile sont diluées en brun plutôt qu'en noir, la couleur sauvage. Le cinnamon est dans les 4 couleurs de base. Il peut aussi se combiner avec l'opaline. La couleur du ventre quand la perruche est cinnamon est un peu éclaircie, avec la mutation opaline, la couleur change encore, ce qui donne des oiseaux couleur moutarde qui sont des gris-vert opaline cinnamon.

Pour continuer les facteurs foncés sont aussi des mutations qui modifient la couleur de l'oiseau. Ce sont des mutations à deux vitesses, l'oiseau hérite d'un de ses parents (indifféremment du sexe) un seul des facteurs foncés, il est dit à simple facteur foncé. C'est le vert foncé et le bleu cobalt (ou cobalt tout simplement). Si les oiseaux ont hérité 2 facteurs foncés, ils sont appelés vert olive et mauve (série bleue). Chez les gris et gris vert on ne voit pas les facteurs foncés.

Les facteurs foncés sont recherchés dans la série bleue, car les cobalts sont des oiseaux très impressionnants. Une mutation violet peut s'ajouter à ces facteurs foncés, les violets les plus spectaculaires sont les cobalts violets.

La mutation Blackface est une mutation rare et originale chez la Perruche ondulée, qui comme son nom anglais l'indique, consiste en une sur-mélanisation de la tête, en particulier de la face.

Des mutations rares également concernent la structure des plumes.

Budgerigars in a cage.jpg

Reproduction[modifier | modifier le code]

Leur maturité sexuelle est d'au moins 6 mois. Après 18 jours d'incubation, ils pondent de 4 à 6 œufs. Le sevrage se situe autour de la 5e semaine.

Habitat et comportement[modifier | modifier le code]

Les perruches ondulées sont des oiseaux nomades vivant dans des habitats ouverts, principalement les milieux de type garrigue en Australie, les régions boisées ouvertes et la prairie.

Normalement les oiseaux se trouvent en petites bandes mais, dans des conditions favorables, peuvent former des bandes très nombreuses. L'espèce est extrêmement nomade et le mouvement des bandes est lié à la disponibilité de nourriture et d'eau. La sécheresse peut conduire des bandes dans un habitat plus boisé ou des secteurs côtiers. Elles se nourrissent de graines de spinifex, d'herbes et parfois de céréales cultivées.

La période de reproduction s'étale généralement entre juin et septembre dans le nord et entre août et janvier dans le sud mais dépend des pluies qui entraînent une plus grande abondance de graines. Les populations de certains secteurs ont augmenté en raison de la disponibilité d'eau accrue grâce aux fermes. Elles nichent dans des trous d'arbres, les poteaux de clôture ou même des troncs couchés à terre. Les 4 à 6 œufs sont incubés pendant 17 à 19 jours, et les plumes poussent environ 30 jours après l'éclosion.

Les perruches mâles et femelles chantent et peuvent apprendre à imiter des sons, cependant le chant et l'imitation ne sont pas plus prononcés chez les mâles, contrairement à ce que peuvent penser la plupart des gens, cette caractéristique n'a aucun rapport avec le sexe de l'animal.

Développement du perruchon[modifier | modifier le code]

Le perruchon porte encore sur le milieu du bec mou une espèce de dent acérée : le "diamant". Cet instrument lui permet dans l'œuf, où il tourne sur lui-même, de perforer une série de trous en cercle. Chez les jeunes, on constate aussi que le bout du bec est noir, et qu'ils ont encore des rayures sur le front, et leur iris est noir. Mais quand l'enveloppe interne est trop rêche, il n'arrive pas à se libérer tout seul. Ses cris et son agitation déclenchent alors chez la mère une vocation d'"accoucheuse". On la voit d'abord picorer la gangue de calcaire jusqu'à couper l'œuf en deux. Elle arrache ensuite le petit à sa prison et gobe le chorion, une membrane souple qui tapisse la coquille, avant de recueillir le nouveau-né dans le giron douillet de ses plumes ventrales.

Les piaillements et les gesticulations des rejetons dictent aux parents le rythme et l'abondance des becquées. Dès qu'ils ont avalé leur soûl de graines; ils ordonnent à grands cris la fin du repas, se convulsent en gigotant des pattes comme des désespérés. À ces signaux, le père et la mère obéissent sans broncher. Les premiers jours, les petits sont tout nus, incapables de réguler seuls leur température corporelle. Aussi réclament-ils en permanence les soins maternels. Déjà, on observe que leurs doigts sont disposés en pince comme ceux des autres oiseaux grimpeurs (perroquets, loris, etc.) : une paire vers l'avant, une autre vers l'arrière. L'évacuation des fientes est assurée par la mère, pour ne pas salir le nid : avec son bec elle prend la poche où les fientes se sont formées et elle les jette à l'extérieur.

En volière, l'élevage d'un perruchon prend plus de quatre mois. La mère le renverse sur le dos pour le gaver de graines apportées par le père. Puis les deux parents collaborent à égalité au nourrissage. À onze jours, le petit a revêtu sa robe de duvet où pointent les premières plumes de vol, Le jour 21, l'enveloppe de kératine qui recouvre les plumes s'ouvre, les plumes se déploient et prennent leur couleurs. Le plumage juvénile ne sera complet qu'au bout de cinq semaines. Dès le quatrième mois, la livrée à l'âge adulte à peine achevée, les jeunes commencent à se faire la cour. Ils formeront des couples inséparables jusqu'à la mort, leur longévité est d'environ 5-20 ans, pour les plus vieux. En liberté, les perruches australiennes vivent et volent en bandes avant de s'isoler par deux pour la nidification et l'accouplement.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le mélange de graines adapté aux perruches est le premier élément de l'alimentation. Puis elles ont besoin des fruits et légumes, essentiels pour leur bon développement et leur apport en vitamines (A). On peut également leur donner des germinations qui sont nutritives, équilibrées et concentrées en vitamines. Il leur faut également des extrudés, car il contiennent toutes les vitamines et minéraux nécessaires. La moulé, (granulé, extrudé) est un aliment plus complet que les graines. Puis il leur faut de la pâté aux œufs, indispensable en période de mue et de reproduction, cela évite que nos oiseaux puisent dans leur réserves, se vident d'énergie et se fragilisent. Enfin, Le calcium (os de seiche) leur est indispensable, c'est le minéral prédominant. Le calcium sert à la formation des os, à la production de la coquille d'œuf et à la coagulation du sang, surtout pour la femelle en période reproductive. Mais, puisque ce-dernier ne contient que du calcium et légèrement de phosophore. Il est fondamental de maintenir un bloc-minéral (idéalement enrichi d'iode pour la perruche ondulée et la calopsitte) en permanence constante dans la cage afin d'offrir tous les minéraux essentiels.


Ainsi, l’alimentation des perruches ondulées ne se compose pas uniquement du mélange de graines. Il est essentiel d’apporter à vos perruches des fruits et légumes frais, au moins une fois par jour.

Pourquoi? Tout d’abord, pour éviter toutes carences et plus précisément les carences en vitamine A ou hypovitaminose A. Car cela engendre des infections à plusieurs niveaux, des plus destructrices pour la perruche et des plus couteuses pour le propriétaire. Une alimentation à base de graines et de pâtée ne suffit pas, la perruche aura toutes les chances d’être carencé. Lors de carences en vitamine A, les cellules de l’appareil respiratoire sont fragilisées ou en partie détruites, ce qui affaiblit par la suite les muqueuses qui sont responsables de la protection contre la contamination par des pathogènes. Les carences en vitamine A aident les bactéries et autres microorganismes à infecter l’organisme de façon considérable. S’ensuivront des infections diverses. Ils sont granivores(graines) et frugivores(fruits).

Animal de compagnie[modifier | modifier le code]

L'Élevage de la perruche ondulée s'avère très simple si tant est que quelques conditions de base soient réunies

La Perruche ondulée est l'une des quelques espèces de Psittacidae domestiquées comme animal de compagnie. On estime que c'est le perroquet le plus commun comme animal de compagnie dans le monde et probablement le deuxième oiseau après le Canari, elle est élevée en captivité depuis les années 1850.

Les sélectionneurs ont travaillé pendant des décennies pour produire un éventail de mutations de couleur et de plume, telles que le jaune, le bleu, le blanc, le violet, l'olive, l'albino, le lutino et bien d'autres. Les mutations de plumes peuvent produire des crêtes ou des plumes très allongées. Les perruches modernes d'exposition sont plus grandes que leurs cousins sauvages, avec les plumes principales gonflées. Les yeux et le bec peuvent être presque totalement masquées par des plumes.

On peut leur apprendre à parler, siffler des airs, et jouer avec des humains. Ce sont des animaux intelligents et sociaux qui apprécient la stimulation des jouets et de l'interaction avec les humains aussi bien qu'avec leurs congénères. Un comportement courant est la mastication du matériel tel que le bois, particulièrement pour les femelles.

En captivité, on rapporte que ces perruches vivent 7 à 9 ans, parfois même 17 ans si elles sont bien soignées. La durée de vie dépend de la race (généralement les variétés d'exposition ne vivent pas aussi longtemps que les variétés communes) et de la santé individuelle de l'oiseau, qui est influencée par l'exercice et le régime.

Bien que les perruches sauvages mangent presque exclusivement des graines d'herbe, les vétérinaires aviaires et d'autres nourritures humaines saines, et également des aliments conçus pour de petits perroquets. Un tel régime fournit des compléments alimentaires et peut empêcher l'obésité. Les perruches ne s'adaptent pas toujours aisément aux ajouts alimentaires cependant. Le chocolat et l'avocat sont identifiés en tant que toxines potentielles. Le mieux pour votre perruche ondulée est une aire de jeu, il suffit d'un plateau, quelques branches, un miroir, de l'essuie-tout pour la litière, un coupelle d'eau et un autre de graines et tous cela ravira votre/vos perruche(s) ondulée(s). Attention : Avant d'acheter une perruche, penser à la cage qu'il faudra acheter, la nourriture, les accessoires (miroir, balançoire…), les friandises : Millet (blanc, jaune…) ou même un compagnon, mais surtout pas de chien, chat ou autre oiseau plus gros (colombe, perroquet…).

Images[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • La perruche ondulée du Dre Michèle Pilotte, Édition Le jour, 2003
  • Les perruches ondulées de E. Gismondi, Édition de Vecchi, 2006
  • ABC de la perruche ondulée de Alain Dellile, Édition Top Duck
  • Les perruches ondulées de Gabriel Prin, Édition animalia, 2010
  • Perruches et perroquets de David Alberton, Édition Solar, 1993
  • Les perruches ondulées huppées de Roger Noury, Édition Lulu, 2011