Pays de la Généralité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les pays de la Généralité (néerlandais : Generaliteitslanden) étaient des territoires des Provinces-Unies (actuels Pays-Bas), gouvernés directement par les États généraux. Environ 20 % du territoire de la République dépendait directement de la « Généralité ». Contrairement aux sept provinces autonomes (Hollande, Zélande, Utrecht, Gueldre, Overijssel, Frise et Groningue), ces pays n'avaient pas d’États provinciaux et n'étaient pas représentés au gouvernement central.

Après la Guerre de Quatre-Vingts Ans, ces territoires étaient restés sous contrôle de la République, et la situation fut consolidée par les traités de Westphalie en 1648. Il s'agissait de territoires qui n'avaient jamais eu d’États provinciaux ou bien de territoires séparés de leurs États, c’est-à-dire séparés de leurs province, dont le centre restait sous la domination espagnole :

  • Westerwolde et Wedde : la partie méridionale de la seigneurie de Groningue était de la Généralité entre 1594 et 1619, puis fut incorporée dans la province de Groningue.

Les autres pays étaient indiqués par le préfixe Staats-, ce qui signifiait des États (généraux). Leur "généralité" a duré jusqu'en 1795 :

Il y a eu d'autres territoires liés à la république qui n'étaient pas considérés comme pays de la Généralité :

Article détaillé : Double seigneurie de Maastricht
  • La province de Drenthe et un certain nombre d'autres petites seigneuries qui avaient gardé une certaine part d'indépendance, mais qui n'étaient pas une province constituante de l'Union.
  • Les territoires hors de l'Europe, bien que conquis pour ou nommés d'après les États généraux, par exemple Staten Island (New York) ou l'Île des États (Argentine).

L'occupation française et la création de la République batave en 1795 signifiait la disparition aussi bien des États autonomes, que des pays de la Généralité, que des autres pays liés à l'ancienne République. Les territoires de Staats-Oppergelre, de Staats-Limburg, de Maastricht et d'autres, étaient divisés entre les départements de la Meuse-Inférieure, de la Roer et de l'Ourthe. Ils forment actuellement la province néerlandaise de Limbourg ; quelques villages (dont Herzogenrath) se retrouvent en Allemagne et dans les provinces belges de Limbourg et Liège (Pays de Herve, vallée de l'Amblève).