Opération Tractable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Opération Tractable
Opérations Totalize et Tractable
Opérations Totalize et Tractable
Informations générales
Date 14 au 21 août 1944
Lieu Nord de Falaise, Normandie, France
Issue Victoire stratégique alliée
Belligérants
Drapeau du Canada Canada
Drapeau de la Pologne Pologne
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Commandants
Drapeau du Canada Harry Crerar
Drapeau du Canada Guy Simonds
Drapeau de la Pologne Stanisław Maczek
Drapeau de l'Allemagne Kurt Meyer
Drapeau de l'Allemagne Walter Model
Forces en présence
2 divisions d'infanterie
2 divisions blindées
1 brigade blindée
1 divisions SS Panzer
Restes de 2 divisions d'infanterie
Pertes
Canada: inconnues1
Pologne: 1 441
inconnues
Notes
1Discussion des pertes en détail dans la section appropriée
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Partie de l’Opération Overlord
Coordonnées 48° 53′ 34″ N 0° 11′ 31″ O / 48.89277778, -0.19194444 ()48° 53′ 34″ Nord 0° 11′ 31″ Ouest / 48.89277778, -0.19194444 ()  

Géolocalisation sur la carte : Basse-Normandie

(Voir situation sur carte : Basse-Normandie)
 Différences entre dessin et blasonnement : Opération Tractable.

L’opération Tractable est la dernière offensive des troupes canadiennes et polonaises durant la bataille de Normandie. Elle fait suite à l'inachevée opération Totalize. Son but était la prise de l'importante ville stratégique de Falaise et par la suite des bourgs de Trun et Chambois.

Déroulement de l'opération[modifier | modifier le code]

L'opération fut menée par la 1re Armée canadienne contre le Groupe d'armées B allemand et faisait partie du plan plus large d'encerclement des Allemands en Normandie après la percée d'Avranches par les Américains à l'ouest. Malgré un démarrage lent de l'offensive marqué par des gains limités au nord de Falaise, des tactiques innovantes de la 1er division armée polonaise de Stanislaw Maczek durant la marche sur Chambois permit à la poche de Falaise, d'être presque refermée le 19 août 1944, y piégeant plus de 300 000 soldats allemands.

Mais bien qu'il ne restât que quelques centaines de mètres pour une fermeture complète de la poche, une longue série d'engagements féroces entre des éléments de la 1ère division blindée polonaise et le 2e SS-Panzerkorps sur le mont Ormel empêcha la fermeture totale de la poche, permettant à des milliers de soldats allemands de s'échapper de Normandie. Durant deux jours de combats presque continus, les forces polonaises utilisèrent des tirs de barrage et des combats rapprochés pour contenir les contre-attaques d'éléments de sept divisions allemandes. Le 21 août 1944, les éléments de la 1re Armée canadienne soulagèrent les rescapés polonais de la bataille, et finalement furent en mesure de fermer la poche de Falaise, conduisant à la capture des éléments restant de la 7e armée allemande.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Forces canadiennes progressant vers Falaise le 14 août 1944.