Bataille du Mesnil-Patry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille du Mesnil-Patry
Informations générales
Date 11 juin 1944
Lieu Le Mesnil-Patry (Normandie, France)
Issue Victoire allemande
Belligérants
Drapeau du Canada Canada Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Forces en présence
The Queen's Own Rifles of Canada
1er Hussars
12e Panzerdivision
Pertes
116 morts ou portés disparus,
35 blessés,
22 capturés,
51 chars détruits
Inconnues
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Bataille de Normandie

Neptune · Tonga · Utah Beach · Omaha Beach · Gold Beach · Juno Beach · Sword Beach · Pointe du Hoc · Manoir de Brécourt · Caen · Perch · Carentan · Mesnil-Patry · Elle · Villers-Bocage · Haies · Cherbourg · Epsom · Windsor · Charnwood · Jupiter · Goodwood · Atlantic · Martlet · Crête de Verrières · Spring · Saint-Lô · Cobra · Bluecoat · Totalize · Mortain · Tractable · Côte 262 · Poche de Falaise · Chambois · Rennes · Saint-Malo · Brest · Paris

Coordonnées 49° 11′ 45″ N 0° 32′ 37″ O / 49.19583333, -0.5436111149° 11′ 45″ Nord 0° 32′ 37″ Ouest / 49.19583333, -0.54361111  

La bataille du Mesnil-Patry est la dernière opération importante menée par les forces terrestres canadiennes en Normandie au cours du mois de juin 1944.

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

Les Queen's Own Rifles of Canada, appuyés par le 6e régiment blindé du Canada (1st Hussars) tentent de prendre la ville de Le Mesnil-Patry en Normandie dans le cadre d'un mouvement en direction du sud, sur le flanc droit de la ville de Cheux, vers les hauteurs (Hill 107), ceci faisant partie de la stratégie pour prendre la ville de Caen. La bataille s'achève par une victoire des Allemands qui parviennent à repousser les blindés M4 Sherman alliés à l'aide de leurs Panzerfaust et de leurs Panzerschreck. Après la retraite des blindés canadiens, les Allemands commencent la recherche d'éventuels survivants et exécutent sommairement sept prisonniers de guerre canadiens dans des crimes de guerre en violation de la Convention de Genève de 1929, enterrés par la suite dans une fosse commune creusée par les habitants de la ville.

Les soldats fusillés ou exécutés sommairement étaient (selon un rapport de la 1re Armée canadienne) :

  • B49476 - Trooper Perry, C.J. - Canadian Armoured Corps
  • B43258 - Serjeant McLaughlin, T. C. - Queen's Own Rifles of Can.
  • ?????? - Rifleman Campbell, J.R. - Queen's Own Rifles of Can.
  • B138240 - Rifleman Willet, C.L. - Queen's Own Rifles of Can.
  • B138453 - Rifleman Cranfield, E. - Queen's Own Rifles of Can.
  • B144191 - Corporal Cook, E. - Queen's Own Rifles of Can.
  • B42653 - Rifleman Bullock, P. - Queen's Own Rifles of Can.

Libération de la commune[modifier | modifier le code]

Le Mesnil-Patry est finalement libérée par des éléments de la 49e division d'infanterie britannique (49th (West Riding) Infantry Division) le 25 juin 1944 pendant l'opération Epsom.

Mémoire[modifier | modifier le code]

Un odonyme local (rue du Onze-Juin-1944[1]) rappelle cette bataille.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Battle of Le Mesnil-Patry » (voir la liste des auteurs)

Liens externes[modifier | modifier le code]