Tubular Bells

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'album de Mike Oldfield. Pour l'instrument de musique, voir Carillon tubulaire (traduction de Tubular bells).

Tubular Bells

Album par Mike Oldfield
Sortie 1973
Enregistré Automne 1972 - Printemps 1973, The Manor Oxfordshire
Durée 48:50
Genre Rock progressif
Producteur Tom Newman et Simon Heyworth
Label Virgin

Albums par Mike Oldfield

Tubular Bells est le premier album du musicien britannique Mike Oldfield. Album de musique purement instrumentale, c'est une des plus grosses ventes des années 1970 au Royaume-Uni et le succès fondateur de l'empire Virgin. Le thème introductif est mondialement célèbre comme thème caractéristique du film L'Exorciste.

Origine[modifier | modifier le code]

Mike Oldfield est âgé de dix-sept ans lorsqu'il entreprend de composer une véritable symphonie rock. Il est alors bassiste et guitariste au sein du groupe The Whole World, qui accompagne Kevin Ayers. Au début de 1971, il enregistre, de façon artisanale, une démo où tous les grands thèmes de l'album sont déjà, pour la plupart, construits et enchaînés. Dans les mois qui suivent, il ne trouve aucune maison de disques prête à publier un album sans paroles chantées ni batterie. À l'automne 1971, Mike Oldfield rencontre des membres de Virgin (à l'époque seulement distributeur de disques), en train de démarrer le nouveau studio d'enregistrement The Manor, près d'Oxford, et leur soumet sa maquette. Ce n'est seulement qu'un an plus tard, quand Richard Branson a décidé de lancer un nouveau label discographique, qu'il est recontacté, signé et admis à enregistrer pendant les jours où le studio n'est pas loué. Mike Oldfield a alors dix-neuf ans.

L'enregistrement fut très rapide : la première partie fut enregistrée en une semaine, l'enregistrement de la seconde partie fut étalé sur plusieurs mois, avec une grande irrégularité. Quelques mois plus tard, le 25 mai 1973, Tubular Bells fut le premier album édité par Virgin sous le numéro de catalogue V2001.

Composition[modifier | modifier le code]

No Titre Durée
1. Tubular Bells, Part 1 25:36
2. Tubular Bells, Part 2 23:20

La composition de Tubular Bells est complexe ; c'est une sorte de « symphonie rock » composée de deux parties.

Les différents thèmes font preuve d'une étonnante diversité, et pourtant ils s'enchaînent toujours de manière naturelle.

Les atmosphères créées sont elles aussi de la plus grande diversité ; en cela, la seconde partie est la plus surprenante : un passage important utilise des guitares lentes et saturées, avec une voix gutturale qui anticipe sur le chant pratiqué dans le death metal quelques années plus tard… et cette seconde partie finit originellement sur un instrumental traditionnel irlandais enjoué, The Sailor's Hornpipe (proche du thème de Popeye le marin) avec un tempo croissant. Cette fin, bien qu'elle ne figure nullement sur le tirage vinyle ni les éditions et rééditions CD, est de nouveau présente sur la réédition remasterisée en multicanal sur formats DVD Audio et Super Audio CD en respectant le format quadriphonique d'origine.

Instruments[modifier | modifier le code]

Tourne-disque avec le disque image de Tubullar Bells
Le Picture-disc de Tubular Bells.

Mike Oldfield joue presque tous les instruments : plusieurs types de cloches et carillon tubulaire (d'où le titre de l'album), de pianos et d'orgues, de guitares (ainsi que la basse et la mandoline).

La symphonie est presque entièrement instrumentale (malgré la présence de chœurs dans lesquels se trouvait sa sœur Sally), à deux exceptions près :

  • le chant guttural dans un passage de Part Two, sans paroles articulées ;
  • un « maître de cérémonie » (Vivian Stanshall), annonçant les différents instruments à la fin de Part One : « Grand piano ; reed and pipe organ ; glockenspiel ; bass guitar ; double speed guitar ; two slightly distorted guitars ; mandolin ! spanish guitar, and introducing acoustic guitar ; plus… tubular… bells ! ».

Plagiat ?[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Le batteur et leader du groupe Magma, Christian Vander, affirme que le thème de Tubular Bells lui a été volé par Mike Oldfield en 1973 : « C'est une triste histoire à raconter, mais les choses doivent être dites. Un certain Mike Oldfield a volé ma musique et plus précisément des extraits de Mëkanïk et de La Dawotsin. Quand nous avons enregistré Mëkanïk Kömmandöh en 73, lui se préparait à enregistrer Tubular Bells, qui est en fait un extrait de ma musique. C'est un thème que j'ai joué devant lui, sans même imaginer qu'il aurait le culot de le reprendre et de se l'attribuer. Quand je suis allé voir l'Exorciste, tel l'idiot du village, j'ai trouvé que la musique était fantastique. Forcément c'était ce que j'étais en train de faire. Je n'ai pas fait la relation tout de suite. Jusqu'au jour où on m'a rappelé que Mike Oldfield était dans le studio quand nous avons enregistré Mëkanïk Kömmandöh. Il n'a jamais rien refait dans cet esprit d'ailleurs.[…], quant à moi je ne pouvais plus jouer ma musique sans risquer d'être accusé de plagiat. » Le texte complet est disponible sur la réédition de l'album Mekanïk Destruktïw Kommandöh. Or il s'avère que selon la biographie écrite par Sean Moraghan, la démo de Mike Oldfield comprenant ce thème daterait de l'été 1971. Cette démo de 1971 a été éditée en bonus sur le DVD audio de Tubular Bells 2003 et sur l'édition Tubular Bells Digital Box Set de 2009.

Certifications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]