Emperor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Emperor (film)

Emperor

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Emperor, sur scène à Chicago in 2007.

Informations générales
Pays d'origine Notodden, Telemark,
Drapeau de la Norvège Norvège
Genre musical Black metal, black metal symphonique
Années actives 1991–2001, 2005–2007, depuis 2014
Labels Deathlike Silence Productions, Century Media, Candlelight, Nuclear Blast
Site officiel emperorhorde.com
Composition du groupe
Membres Ihsahn
Samoth
Bård Faust
Anciens membres Mortiis
Trym Torson
Alver
Tchort

Emperor est un groupe de black metal norvégien formé en 1991. Le groupe est considéré comme un des pionniers du black metal symphonique[1],[2],[3]. Il se sépare en 2001, puis se réunit en 2005 jusqu'en 2007, pour quelques dates de tournées nord-américaines, puis se réunit de nouveau en 2014. Le groupe est fondé par Ihsahn (guitare et chant) et Samoth (batterie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1991-2000)[modifier | modifier le code]

Ihsahn en concert au Hellfest, en 2007.

Emperor débute en 1991 avec Samoth (batterie et guitare), Ihsahn (guitare et chant) et Mortiis (basse)[4]. Précédemment un groupe de death metal, du nom de Thou Shalt Suffer, la formation adopte le style black metal et son nom actuel lorsqu'Ihsahn et Samoth rencontrent Euronymous aux alentours de 1991. La première démo, Wrath of the Tyrant (1992), attire l'attention de la maison de disques Candlelight. S'ensuivit à la fin de la même année la démo éponyme Emperor. Peu après, le groupe signe un contrat qui leur permet notamment de sortir Emperor en split avec Hordanes Land, d'Enslaved. Samoth s'occupe désormais de la guitare, Ihsahn du chant et de la guitare et Bård Faust rejoint le groupe à la batterie. Mortiis quitte le groupe pour s'occuper dans son projet de musique ambiante et est remplacé par Tchort. Emperor commence ensuite à travailler sur leur premier album complet, In the Nightside Eclipse, en été 1993. Le groupe, à ce moment, commence à faire des spectacles en Norvège et en Angleterre.

Suite à une série d'événements en 1992 et 1993 en Norvège (meurtres, incendies d'églises), Samoth est incarcéré pour incendie criminel et Bård Faust pour meurtre[5]. Tchort est aussi poussé à quitter le groupe suite à une enquête policière (il ne sera jamais incarcéré, mais ne reviendra plus dans Emperor). Le groupe est désormais en suspens, ne restant qu'Ihsahn en liberté, qui continue néanmoins à composer pour un éventuel prochain album. Après la libération de Samoth, Trym (ex-membre du groupe Enslaved) rejoint le groupe à la batterie ainsi que Alver à la basse et la formation se remet à rouler. Emperor lance ainsi Anthems to the Welkin at Dusk au début de 1997. La cinquième piste de l'album, The Loss and Curse of Reverence est arrangée peu de temps après dans un vidéoclip, parmi un des premiers dans le black metal. Plusieurs magazines spécialisés dans le metal extrême, tels Terrorizer[6], et Metal Maniacs[7] décernent à Anthems to the Welkin at Dusk le titre d'album de l'année. Alver quitte le groupe, peu de temps après la sortie d'Anthems. Le groupe, réduit alors à trois membres (Ihsahn s'occupant de la basse), enregistre IX Equilibrium et fait des tournées en Europe et aux États-Unis[8].

Divers événements et séparations (2001-2007)[modifier | modifier le code]

En 2000, Samoth et Trym décident d'aller davantage en direction du death metal (formation du groupe Zyklon), pendant qu'Ihsahn explore les côtés plus artistiques et progressifs de la musique extrême, comme le démontre son projet Peccatum avec sa femme Ihriel. Le groupe décide de se dissoudre en 2001, après le lancement de leur album final, Prometheus: the Discipline of Fire and Demise, album composé entièrement par Ihsahn[9]. Après cet album, la formation norvégienne se sépare pour des raisons personnelles et judiciaires[10], et par suite des divergences musicales déjà mentionnées. Depuis, Samoth et Trym ont joué du black/death metal avec le groupe Zyklon (2003-2006). En 2005, Samoth fait partie du groupe de thrash metal Scum où il officie au poste de guitariste, accompagné de Bård Faust, ancien batteur d'Emperor et remis en liberté en 2004, et de Casey Chaos du groupe de punk rock américain Amen. Il fonde The Wretched End (death/thrash metal). Ihsahn, après avoir sorti quelques albums pour Peccatum, se lance dans une carrière solo. Le premier octobre 2005, le groupe annonce son retour sur scène, du moins pour quelques concerts. Entre autres, la formation apparaît en tête d'affiche au festival Inferno de Norvège, de même qu'au festival metal, le Wacken Open Air en 2006[11], ainsi que le Hellfest en France en 2007.

Reformation (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

Au mois d'août 2013, Ihsahn qui se produisait au Wacken Open Air a donné une conférence de presse, avec un invité surprise : Samoth[12]. Une annonce officialise dans la foulée que Ihsahn et Samoth joueront ensemble une série de concert en 2014. Bård Faust confirme sa présence pour les futurs concerts que donneront les norvégiens. Pour rappel Faust se trouvait derrière les fûts sur l'album In the Nightside Eclipse sorti en 1994 et dont le groupe célèbrera les vingt ans en 2014. Pour ce qui est d'un nouvel album, Emperor a été interrogé dessus, mais il semblerait que ça ne soit pas en projet[12]. Lors de la première annonce de l'organisation du festival, le groupe est dévoilé dans le programme du Hellfest 2014[13].

Polémique[modifier | modifier le code]

« l’église de Skjold était une grande église en bois d’environ cent ans. Cette église contenait un autel et une chaire de prêche du XVIe siècle. Tout cela était d’un valeur historique et chrétienne. Donc elle devait être réduite en cendres. […] l’église était toujours utilisée par un large troupeau de croyants aveugles. Elle devint une victime pour le vraie esprit norvégien le 13 septembre 1992, durant une nuit de tempête. Sous le regard de la lune, cet acte symbolique de la guerre anti-chrétien illumina la nuit avec des flammes païennes. Le paganisme barbare est en ascension. Nous ramènerons les temps oubliés de la force, de la fierté et de la victoire »

Ihsahn (sur le site Esoterra)

Formation[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Mortiis (Håvard Ellefsen) - basse (1991-1992)
  • Tchort (Terje Vik Schei) - basse (1993-1994)
  • Alver (Jonas Alver) - basse (1995-1998)
  • Trym (Kai Johnny Mosaker) - batterie (1996-2001, 2005-2007)

Membres live[modifier | modifier le code]

  • Secthdaemon (Odd Tony) - basse (2005-2007)
  • Einar Solberg - clavier (2005-2007)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Démos et EP[modifier | modifier le code]

Splits[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • The Loss and Curse of Reverence (1997)
  • Empty (2001)
  • Emperial Live Ceremony (2000)
  • Live Inferno (2009)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Steve Huey, « In the Nightside Eclipse - Emperor | Songs, Reviews, Credits, Awards », Allmusic (consulté le 28 février 2014).
  2. (en) Peter Bickel, « Emperor » Nordische Musik », Nordische-musik.de (consulté le 28 février 2014).
  3. (en) « Extreme Metal II - Joel McIver - Google Boeken », Books.google.com (consulté le 28 février 2014).
  4. (en) Brad Angle, « Emperor: Symphony of Destruction », GuitarWorld.com,‎ 14 août 2009 (consulté le 4 avril 2013).
  5. (en) Chad Bowar, « Emperor Profile », sur heavymetal.about.com (consulté le 28 février 2014).
  6. (en) Miranda Yardley, « TERRORIZER 200 – THE LIST SO FAR… WHAT’S MISSING? »,‎ 10 septembre 2010 (consulté le 28 février 2014).
  7. (fr) « EMPEROR: Anthems To The Welkin At Dusk (1997) », sur musicwaves,‎ 19 avril 2010 (consulté le 28 février 2014).
  8. (en) Steve Huey, « Emperor », sur Allmusic (consulté le 28 février 2014).
  9. (fr) « (The Discipline Of Fire And Demise) », sur Trashocore (consulté le 28 février 2014).
  10. « Procès contre des membres d'Emperor »
  11. (en) « Live at Wacken Open Air 2006 (DVD) », sur Trashocore (consulté le 26 février 2014).
  12. a et b (en) « EMPEROR Says No New Album Or Major Tour In The Works »,‎ 6 août 2013 (consulté le 28 février 2014).
  13. (en) Tiffany Bentley, « France’s Hellfest announces 2014 lineup including Trivium, Emperor, Carcass »,‎ 20 septembre 2013 (consulté le 28 février 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]